Forum francophone Infinity le jeu

Communauté => Evènements Infinity / Aristeia => CR des affrontements => Discussion démarrée par: jabberwock le 16 mars 2009 à 09:19:03

Titre: CR Open de montpellier
Posté par: jabberwock le 16 mars 2009 à 09:19:03
Hello : apres une bonne nuit de sommeil, j'ouvre la marche avec ce premier CR :
Avant les parties, l'environnement :
deja, ca fait super plaisir de mettre des nouvelles tetes sur des gars du forum, je pense qu'il va y avoir des bon trip lors des prochaines retrouvaille (notament oni-no-synthol-le-lourd-mais-moins-que-moi et darkdoji)
salle super grande, pas mal d'espace pour bouger, dommage quze les tables soient soudée (et ca vous n'y pouvez rien), des tables individuelles auraient été parfaites...
beau temps, au peu d'herbe autour, idéal pour le chien et ma mioptié qui fume (et puis j'ai passé du temps couché dans l'herbe aussi)
et mettre les pieds dans la mer avant la reprise du tournois est des plus sympathique..
la bouffe, un truc pas prise de tete, apres on aime ou pas , mais les gauffre le dimanche sont un petit plus bien sympathique

maintenant, LE gros point noir (et ca 6feet le sait), je sais tres bien qu'on ne verra jamais un tournois finir a l'heure, mais quaznd on annonce un horaire, il faut essayer de s'y tenir le plus possible, car un fin annoncé a 15h30 pour un depart a 18h/18h30, quand on bosse le lendemain ca fait mal au c**...
Et ca n'aurait pas été difficile a fait, annoncer une reprise a 9h (rassemblement a 8h30) plus tot qu'a 11h (tout le monde etant deja sur place), et la remise des prix finissait a 16h...

et dernier chose, pourquoi faire 3 cathegories au concours de peinture si c'est pour n'en récompenser qu'une seule?

Venons en au fait : les parties:
d'abord, la compo 450pts :
un morat, 2 ensevelis hacker, 1 carontide hacker, un operateur de vide sniper, 3 daturazi 4 pretas 1 drone capteur, 1 drone lance missile, 1 drone hmg, 1 drone 8pts, 1assassin specu, 1cadmu : une liste assez "fun" n'ayant qu'une hmg, un sniper dans la liste et aucun vms (ce qui est en rouge est sortie a chaque partie)

1ere partie, percée, contre myk : le scenar (annoncé) le plus difficile pour ma compo, et l'armée la plus diffile a gerer dans ce cas... Myk remporte le jet de Lt (ce qui sera le cas de tout mes adversaires), deploye 3 camo et un volontaire, puis un infiltré bien proche de moi (et de mon lieutenant)la specu est dans sa zone, les ensevelis a la limite, le drone lance missile dans un bunker.
Myk commence, fait atterir l'equipe mirage 5, durok dechenillant un pretat, entamant le carontide et detruisant le drone lance missile (apres 2 jets de chain rifle et de nanopulseur) les autres para (van zant et comparse) arrivent de l'autre coté et tue mon lieutenant, et mes autres drones...

a mon tour, la specu et un enseveli sortent, le reste se fait eradiquer et pas mal d'ariadnais s'en tirent...

defaite 4 a 2


2eme partie contre roby sur evacuation :
mon ennemi de toujours (lol), et son fidele lasik sniper, seul gurine haqqislam
que je n'ai pas encore reussi a gerer (hors coup de chatte) (au passage, le lasik meriterai un 1.5 de cap en sniper, le viral etant aussi violent que le da)
mes ensevelis devient dans le nature, le carontide lance l'appel (mais se fera descendre le tour d'apres par le lasik), le drone capteur reussira a verouiller l'odalisque avant de mourir, un touareg hacker apparait et lance l'appel, le med tech se lance a sa poursuite (etant a l'autre bout du terrain) esquivant missile, tir de combi et de sniper, et echoura devant le touareg pour la derniere action dela partie (2 touches "théoriques" au combi sur la touareg, qui reussira maleureusement mieu que moi...

grosse fessée, 5/0

3eme manche contre Mr pingouin et ses haqqislam, sur pirate's bay...

LE scenar pour lequel ma compo etait taillé...
encore une fois, mon adversaire remporte l'init,  les relais sont posés sur la table, un seul d'entre eux etant a plus de 20 des autres...
un diday se trouve a coté d'un relay, un camo dans les ruine du centre (un to vers le fiday mais je ne le sais pas), mes 2 ensevelis sont dans la meme ruine

1ere activation, le touareg hacker se revele pour pirater la bay, mais le carontide lui oppose un critique ("piece jointe, "odalisque nue"") qui suite a une erreur d'interpretation tuera son touareg (au lieu de le laisser a poil)
le pion camo pose un repetiteur de position, et un hassassin hacker atteri au bord de le table...

a mon tour, je pirate le relay du fiday grace avec le carontide (via l'enseveli), le verrouille, et envois 2 missile guidé le detruire. puis l'enseveli se "sacrifie (et encore, il sera juste inconscient) pour coucher le second hacker haqqislam, que le boucher d'allah se fera un plaisir d'achever...
s'en suit une serie de hack/verouillage/double missile (sur les tours 1 et 2) auquel mon pauvre adversaire ne pourra rien faire

victoire 6/0

DIMANCHE

apres une bonne nuit de sommeil (et un tour sur la plage), c'est repartie pour les hostilités :

dcd rodeo, contre yoshi et ses panoc

yoshi voulais sa revenche depuis le jour ou je l'ai rasé avec 1490pts (suicide du caskuda), et il l'a eu...
mais avant le deployement, jeanne d'arc provoque mon pretas en duel au CaC, ce qui incluera comme clause aucun tir sur l'un ni sur l'autre...)

je ne sais pas pourquoi, mais je n'ai pas suivi mon plan d'origine (ce qui me sera fatal)
l'aquila se prend une blessure en tuant la specu et mes enseveli, le bagmai hmg est aveuglé, et le daturazi meurt
le pretas s'avance vers jeanne d'arc, qui le blesse grace a AMN3 et encaissera une blessure elle aussi, et le tuera sur la 2eme passe d'arme, non sans perdre un 2eme pv (merci venin)
le carontide hack le crone, se fait trouer de partout en essaiyant de casser le drone, yoshi hack lui aussi le drone et recuper une parti armement au CaC avec jeanne.
puis il m'acheve le reste, pensant pouvoir jouer grace a l'oeuf de specu toujours present, mais non

defaite, 2/0

VIP contre vyn le vil et ses nomdes...
et voila, encore un mec qui doit me detester, 2 fois qu'il me rencontre et qu'il se prend une fessée...
deployement "standar" pour lui, avec un pion camo vers le vip, interventor et LM fond de table, pion camo dena, zoé algacil doc et ingé planqué, 3 morlok en 1ere ligne

ma specu s'infiltre joyeusement derrier l'interventor un enseveli esty deployé face a son pion camo, l'autre foire lamantablement son infiltration et se retouve derriere un couvert mais face a l'intruder (hmg snip)
pas grand chose d'exceptionnel dans cette partie, l'intruder defanssant l'enseveli, la specu decoupant l'interventor, le zero se faisant envoyer chier par le vip (echec au 1ere jet, reussite au second, mais le vip foire le sien a l'activation et se barre de 10cm... vers moi)
Arrive alors un carontide qui, tres diplomatiquement ("euh, tu vois le lance missile la bas? bin t'as le choix...) rapatriera la vip dans ma zone avant de l'immobilise avec un drone electric pulse...
puis le grand menage commanca, la specu enchainant les suplantation /mouvement/tir

victoire 6/0

derniere partie, nanobola, contre oni no synthol, LE match qu'on attandais tout les 2...

CR a venir, faut que je me repose les doigts...

Jabb'
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: Vyn le Vil le 16 mars 2009 à 12:01:33
Gros week-end !!!  :D

Comme dit à Bolls sur le chemin du retour, le meilleur tournoi auquel j'ai participé : bonne orga, des tables qui claquent, des scénars fun, des joueurs qui assurent, bonne ambiance, à boire et à manger, la météo, tout ça... Quant au planning, bah, si tous les joueurs étaient arrivés et avaient terminé leurs parties, à l'heure, hem...  ;) on aurait peut-être eu le droit de critiquer le respect des horaires annoncés par l'orga... J'dis ça...

Bémol : j'aurais aimé que les montpelliérains ne filent pas comme une volée de moineaux dès les rondes du samedi achevées... Un petit tour dans Montpellier by night, voire un restau', aurait certainement bien fini la journée... Quitte à nous lacher dans la nature vers 20h30-21h pour retrouver leurs copines respectives.  ;)  Mais bon, la soirée à la salle avec Sixpied', Roby, Niko et Kenny a été bien fendarde (1 connerie dite toutes les 20 s. environ  :D).

Avec ma compo orientée Hacking et quelques DA en side, ne pas avoir l'initiative, c'est chaud : dure leçon apprise avec Kenny et son AC sur "Percée", alors même que j'avais remporté le jet de VOL entre Lt... Partie agréable, je sauve l'honneur en sortant 3 gusses après que le Caskuda ait nettoyé une bonne partie de mes figs et fait au revoir de sa grosse patte griffue... A noter un acharnement en fin de partie sur le Charontide : un Clockmaker qui pose une charge creuse (et qui ouvre le bal des "spécialistes blindés", voir + bas), un Tomcat trop téméraire qui mange du plasma à l'atterrissage, une Hellcat qui finit le job au Boarding et dans le dos (Nomad style).

2e partie vs Nod sur "Evacuation" : partie miroir, on aligne tous les 2 Zoe et Pi-well (au fait, laquelle était un clone de l'autre ? On me fait part d'un rapport de la Securitate mentionnant des traces de 2 Lhosts laissant entendre que la véritable Zoe n'était pas vraiment là...). Partie très agréable entre Nomades bien élevés (les gitans de l'espace savent se tenir, d'autant plus entre gens de bonne compagnie) : le duo Szalamandra/Moran Masaï est redoutable, mon Interventor finira par succomber malgré 6 jets de Bli réussis consécutivement contre le HMC du TAG, mais pas le Zero Hacker qui était ignifugé et insensible aux munitions magnétiques, le gars... Malgré un baroud d'honneur de l'Intruder sniper (sensible au LF léger, allez comprendre), l'appel est finalement lancé par les Nomads ; oui, mais ceux de Nod.

3e partie vs. Darkdoji : comme Jabb', ma compo était taillée pour briller à "Pirate's Bay". En outre, la table m'est favorable (bosquet central en visibilité nulle autour duquel les répétiteurs sont déployés). Nous ne lisons pas bien le scénar' et perdons quelques ordres à détecter des pions qui n'étaient que mimétiques.  :-[
Peu de pertes de part et d'autre, (des WB et un Drone à 8 pts). Darkdoji manque de peu d'arracher une égalité méritée mais le lance-missiles du Zhanshi était trop lourd à manier après un sprint (la poisse aux dés quoi). Une partie agréable, sans excès de violence, dans laquelle le Stratégos et la Dissimulation ont été plus importants que les gros flingues (ouais, bon, 3 lance-missiles quand même...  ;D).

4e ronde vs. Maïcamacil : encore une partie très agréable et très civilisée ("le corps à corps ? Laissons cela aux bourrins de Yu Jing et d'Ariadna"). Malheureusement pour Pat', je remporte l'initiative : après la perte des Morlocks, l'Intruder HMG déroule (les 2 Nisses - le VMS2, c'est à moi ! - un drone, la Kamau hacker et le Machiniste). Avec les ordres restant, Zoe tente de récupérer le Software, échoue ; un tir de suppression pour couvrir mon flanc droit et l'Interventor récupère les 2 parties du logiciel du drone fou (la 2nde en ORA). Pat' ne jette pas l'éponge et fait débarquer ses Akalis : le 1er contre mon Intruder (encore des jets de Bli défiant la statistique...), le second sur mon flanc droit, hors du TS, mes ORA ratent et une Alguacil et l'Interventor mordent la poussière... S'ensuit une bataille pour savoir qui aura le matériel prélevé entre les Akalis, un Crocman sniper, Pi-Well et l'Intruder : au final, Pi-Well récupère le Software, mais le 2nd Crocman ne réussira pas à choper les armes du drone fou à cause d'un Sierra à la gâchette facile (lequel était le plus fou ?).

5e ronde vs. Jabb' : mais non ! Point de "haine" ni de détestation.  ;)  Je ne peux m'en prendre qu'à moi-même de ne pas avoir sélectionné de DA sur ce scénar'... Dans l'éventualité où le VIP se retrouve loin de mes lignes, un Hellcat et/ou un Tomcat auraient pu changer la donne... Et puis de toutes façons, je commençai déjà à entrevoir que mon Interventor Lt. ne verrait plus la fin d'aucune partie...  :'(

6e ronde vs. Shadowsoon sur "Nanobola" : ma 1ère expérince de Saut tactique, Ko Dali et un Tiger HMG dans le dos, ouch !  :o  Mais bon, je commets la pire boulette du tournoi (comme à chaque dernière ronde) en ne vérifiant pas les ldv sur ma Daktari au moment de la déployer : 1er ordre = mvt + tir du Hsien HMG = Daktari out = scénar' plié. Shadowsoon finira par m'avouer qu'il n'avait aucun toubib dans sa compo : bon ben, poutre alors ! C'est l'occasion de tenter des trucs foireux du genre tir direct de Zond LMG sur un Guijia (ça a raté je vous rassure), ou de s'acharner sur un Guilang sniper avec un Intruder, de l'éclaireur "il ne restera que la botte"  :D :D :D . Au final, une bonne façon de terminer le tournoi : sans se prendre la tête !

Bref, un excellent we ! Merci Sixpiedsousterre ! (Et à Taxi-Bolls aussi.)

Au plaisir, messieurs !
Titre: Re : Re : CR Open de montpellier
Posté par: jabberwock le 16 mars 2009 à 12:22:59
. Quant au planning, bah, si tous les joueurs étaient arrivés et avaient terminé leurs parties, à l'heure, hem...  ;) on aurait peut-être eu le droit de critiquer le respect des horaires annoncés par l'orga... J'dis ça...

[/quote
maiheu....
1 on s'est perdu en cherchant un Mc Do,
2 6feet a annoncé une heure de repas, a 12h45, donc on   est arrivé a l'heure
3 ca ne t'as pas empecher de mourir avant la fin :D

Jabb'
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: Vyn le Vil le 16 mars 2009 à 12:38:14
T'inquiète Jabb', tu n'es pas le seul concerné par ma petite réflexion.  ;D  Je pense aussi au dimanche matin.
Et puis des MacDo', c'est pas ce qui manque en France : tu aurais pê pu te réserver le happy meal pour le dimanche soir.  ;)  Et même si le MacGerbal de Montpellier n'a pas un service tip-top, ça ne te dispense pas de t'excuser pour ton retard.
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: darkdoji le 16 mars 2009 à 13:15:57
petit resumé rapide de mon week end:

shadowsoon, yoshi et moi on arrive le matin après un petit détour au Grau du Roi posé nos affaires a l'appart de shadowsoon (encore merci a lui), puis direction la salle!

première partie----> roby

ne connaissant rien a haqquislam je suis surpris par l'arrivé des pinpin de base en infiltration en début de partie: heureusement pour moi, ils avaient décidé de rester par groupe de 2  apres la dispertion donc je m'en suis a peu pres sortie!
le probleme est surtout venue du sniper lasik et des bachi bazook boarding

bref au final, il m'eparpille façon puzzle, sort l'odalisque, accroche un point, et 5-6 points de bonus

deuxieme, évacuation, je gere au premier tour le tank hunter, uxia et un scout, ma karakuri se fait margot, un para, et endommage duroc avant d'exploser, une fois le chasseur (qui m'a bien gêné) tomber, je prend la zone centrale avec le hsien sans pouvoir faire l'appel, la karakuri étant morter, et mes autres spécialistes trop eloignées

troisieme vin le vil, qui m'explique gentiment que je ne peux pas faire d'ora sur le hacking en ayant juste le répétiteur en jeton camo à porté... :-[

retour au grau du roi manger un bout, discuter des trois prochains scénars, faire des paris débiles (voir en dessous)

retour le lendemain après un passage au mcdo de lattre pour le ptit dej

quatrieme la partie mythique!
moi et shadowsoon on avait parié que si on se rencontrerai on ne tirerai pas une balle, et que les seul fights serait au corps a corps!
du coup deux action importantes: sont guija au cc avec 2shaolin, un guilang, et une moto
et mon suntzu au cc avec un shaolin, un hsien, un tirger hacker, et un autre il me semble !

sinon je reussi a gagner largement la partie en récupérant tout sauf les parties de l'ingénieur gluer par le drone

cinquieme contre yoshi, une partie ou j'ai réuni tout les mauvais choix possibles, j'aurai pu aussi bien le regarder jouer tellement j'ai fais n'importe quoi

sixieme, contre sealz

le hsien tombe le bag marhi hmg, se fait mettre, inconscient par le garde suisse hmg, redresser par un yao zao, tue le hsien, le guilang sniper surélevé tue le garde aquila au sniper, la moto fait du ménage, la karakuri la soutien, et le second yao zao récupere tranquilement 4 échantillons

sinon ambiance sympa, organisation nickel, snack à prix abordable dans la salle

bref: on reviendra

Titre: Re : Re : CR Open de montpellier
Posté par: feora le 16 mars 2009 à 13:32:47
troisieme vin le vil, qui m'explique gentiment que je ne peux pas faire d'ora sur le hacking en ayant juste le répétiteur en jeton camo à porté... :-[
Et malheureusement il avait tort! Pirater en defense ne requiert ni ligne de vue ni distance limite!  :-\
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: darkdoji le 16 mars 2009 à 13:51:34
si ça se trouve ce n'était pas tout a fait ça, et il y avait six feet à coté donc je pense que je dois me tromper (peut etre que c'était sur le hacker plus qui observe par le biais du repetiteur)
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: jabberwock le 16 mars 2009 à 13:59:04
c'est peux etre plus ca, vu que tu ne peux pas observer en ORA...

Jabb'
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: Vyn le Vil le 16 mars 2009 à 14:02:11
C'est chaud (et pê devrait-on ouvrir un topic dans la section règles) : dans le cas qui s'est présenté, c'était la borne du scénar' Pirate's Bay qui était hackée par une Interventor ou Zoe via un Zero hacker, et si je me souviens bien, les Yu Jing ne l'avaient pas encore siphonnée de ses infos (et n'était donc pas encore un répétiteur de position). Donc, aucune fig Yu Jing n'était attaquée, et seul le Zero hacker sous forme de pion camo - sans être activé - était dans la ZdC du drone Yu Jing...

Par contre, mea culpa sur les missiles guidés, j'ai complètement oublié de dire à Darkdoji qu'ils étaient hackables.  :-[
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: oni-no-synthol le 16 mars 2009 à 14:05:02
C'est ma faute c'est ma très grande faute, je suis arrivé à 11h05 et on devait commencer à 11h. ** s'applapllatis au sol** pardon, et pour le " j'ai filé à l'anglaise" samedi, c'était une des conditions sine qua none pour que je puisse participer au tournois, dès la fin des rondes je file pour rejoindre ma mie. :P
Bref méa culpa.
Sinon le tournois était énormous, du beau monde, des parties dantesques, et du miammiam, bref que du bon.
Sinon

Percée je tombe contre Nikopano (pano), sur le monorail, terrain difficile à gogo, zone de visibilité réduite sur la table, sauf sur le rail et dans les 15 cms autour. La je sais que j'ai quasi aucune chance de sortir, donc mode poutre on, je lui laisse l'init et je me déploie en face de lui, s'en suis un violent affrontement qui se finit au milieu de la table, on engrange des points bonus mais personne ne passe ni d'un coté ni de l'autre, la partie se finit quand les pano finissent leurs retraite. 

Evacutation se joua contre Mr pinguin (haqq), pas de chance pour lui sur cette partie contre moi (mais la chance va tourner faut y croire!!)
On jouais sur la table urbaine, ou seul l'intérieur des bâtiments étaient en visibilité réduite. De plus ce scénar je l'adore, il favorise la mi-distance et en yu-jing on aime la mi-distance, j'obtiens l'initiative, tue son lieutenant au premier tour, mais il tue mon ingé avant qu'elle ne lance l'appel, bref je finis par contrôler les 3 zones je lance l'appel vers la fin et le maintien.
 
Pirat's bay contre Myk (primitif), comme à son accoutumé Myk fut brutal, on s'affronte sur la tempête de sable, zone de visibilité réduite partout,il obtient l'init mais le terrain joue pour moi, et mirage 5 à frappé tuant mes vms (guilang et h'sien) mais se sacrifiant pour l'occasion, il hack et fait sauter 2 relais, j'en hack 2 et je retraite.

Le lendemain.

Dcd rodéo contre bolls (haqq), il prends l'init sur la table avec la zone de visibilité nulle au centre, le drone y est déployé, on le paralyse on le hack joyeusement ,lui 2 moi 1, je commence à le casser a grand coup de daofei, qui se fait tuer,lassant choir les 2 morceaux, le hanzakunzt commence à récupérer le tout, mais un moine le tue et ramasse un bout, et le temps imparti finit la partie.

Le vip contre roby (haqq), sur la rivière, zone de terrain difficile et couvert tout le long de la rivière, j'ai l'init, c'était âpre, trop de troupe tue la troupe ;D, on s'est battu comme des lions, enfin pour la petite histoire je ne lui ai pas laissé beaucoup de marge de réussite sur la plupart de ses actions les dés étant avec moi sur cette partie. Fin de partie par le temps impartie avec le vip devant ma zone de deplo.

Nanobola contre Jabb(cabinet.. euh combiné), une partie attendu par nous deux  ;D, ce fut brutal aussi, je rejoue sur la rivière, j'ai l'init. Une égalité très fun arraché à la crasse, vu que les shiavattis se changent en oeuf. Après avoir perdu son médoc, il a volontairement infecté ses ensevelis 2 fois pour les changer en oeuf et remplir les conditions de victoires (car seuls eux pouvait le faire et je le savais pas) pendant ce temps la, mon glorieux yaozao prélève 4 souches. Je dis glorieux car il a vu passer une sacrée salve de plomb pendant le tour de jabb qui suivit. La partie prends fin quand seul les oeufs restent sur la table.

Merci à tous ceux qui sont venus, ceux qui m'ont affrontés, et à ceux que je n'ai pas encore affronté mais que je brule de rencontrer à Grenoble.
Encore des tournois comme ça !!!
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: myk le 16 mars 2009 à 22:14:38
non c est toi qui a joue en premier n oublie pas mon foxtrot qui pose ca mine qui tu personne en ora....... vilain asiatique.
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: Gurhal le 16 mars 2009 à 23:16:40
bon c'est qui qu'est premier? ;D
c'est qui les challengers à battre?
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: darkdoji le 17 mars 2009 à 01:50:08
a la surprise general:

mik
puis roby
puis jabb si je ne me trompe pas
4eme ex aequo yoshi et oni no synthol
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: jabberwock le 17 mars 2009 à 07:04:53
c'est ca... et je ne pensait pas faire aussi bien avec ma compo...
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: sixpiedsousterre le 17 mars 2009 à 23:11:27
Voila c'est fini...

Préalablement j'aimerai m'excuser pour les horaires:
Le samedi avec 2h de retard sur le début du tournoi, c'est la loose intégrale mais je demande l'indulgence du jury c'est parce que je voulais que les tables soient bien foutues et offre un niveau de jeu intéressant.
Le dimanche avec une erreur d'écriture, car j'ai malheureusement écrit que le tournoi se terminerai vers 15h30, je suis bête c'était 17h30 qu'il fallait lire. Je ne sais pas pourquoi j'ai marqué cela car avec la reprise annoncé à 11h il était difficile de caser les 3 parties+pause repas+appariement en 4h30. Mon pauvre jabb....

Maintenant les remerciements:
Merci au Boll's et au Bureau Aegis pour tout les coups de main physique et virtuel.
Merci au sponsors de la golden league (Alchimiste et Blup).
Merci à Terra Ludis et ses membres pour leur participations.
Merci au joueur d'être venus !

Mention pour le Onitaxi, à la mykmobile, et les maicamacil's décors (qui m'ont réconcilié avec le dépron).

Bon vous l'attendez le classement:
1 myk
2 roby
3 jabberwock
4 ex æquo yoshi
4 ex æquo  Oni no synthol
6 kenny
7 Nod
8 boll's
9 darkdoji
10 shadowsoon
11 vyn le vil
12 Maicamacil
13 Sealz
14 nikopano
15 mr pinguin
16 fogia

Les scénarios:
Du bon et du moins bon, j'ai déjà entrevu des modifications pour les affiner.
-Percée: scénario stable mais qui demande du doigté, le seul défaut à palier étant sa trop grande facilité pour des compo Para.
-Évacuation: Complexe mais jouable demande du doigté et quelques précisions sont à prévoir.
-Pirate's bay: pas mal de correctif à appliquer même si le scénario à plutôt tournée.
Les trois suivants étant resté secret je n'avais pas prévu tout les cas de figure et il m'a fallu trancher ce qui parfois change beaucoup de chose pour un match.
-D.C.D Rodéo: Les joueurs ne semblent pas avoir eu trop de problème, même si il faut que je le peaufine encore.
-V.I.P: je le croyais simple et finalement il s'est avéré super flou et m'a donné du fil à retordre, à voir comment le recadrer.
-Nanobola: la je dois carrément le retoucher et préciser explicitement certaines décisions que j'ai du prendre ou les infirmer (pour des questions de jouabilité et de comptage de point).
Globalement je pense avoir offert 6 scénarios différents avec un gameplay renouvelé et obligeant à utiliser ses spécialistes différemment à chaque fois.
J'invite les joueurs à s'exprimer dessus dans les sujets correspondants, dès que j'aurai mis les 3 derniers en ligne.
Si vous avez des idées pour d'autres scénarios lancez vous le format à grand besoin de s'étoffer !

Les tables de jeu:
Mon plus gros défi, même si d'un point de vue table de jeu je n'ai pas fait tout ce que je voulais je suis satisfait d'avoir pu tout les remplir convenablement.
Non ce que je voulais absolument imposer ce sont les règles de Terrain et de visibilité, car même en tenant sur 2 pages ces règles me semblent essentielles pour le jeu.
La je ne peux que laisser la parole aux joueurs.
J'admets avoir été sauvage avec la table en visibilité réduite et terrain difficile désertique ;D

Pour la peinture:
Tout ne s'est pas passé comme prévu, et au final il était plus cohérent de procéder par un unique trophé que par de multiple catégorie.
De toute le concours de peinture était surtout à vocation honorifique plus que bénéfique.
Je regrette de ne pas avoir organisé le speed painting, une autre fois avec moins de retard.

Pour la nocturne:
Je n'attends jamais rien des soirées entre 2 rondes mais je regrette finalement comme Vyn le dit qu'il n'y ai rien eu. La prochaine c'est promis on se fait une méga bouffe.

Et si vous aimez les socles en résine et que vos potes veulent les même (ils voudront forcément les même) dites leurs bien qu'à l'avenir les gros évènements verront de tels goodies se reproduire mais seulement pour les membres du bureau Aegis :P

La prochaine fois on fera mieux avec de belles tables, un arbitre pas crevé, des scénarios encore plus cool, et de la meilleure bouffe et des meilleures soirées.
 
Titre: Re : Re : CR Open de montpellier
Posté par: jabberwock le 18 mars 2009 à 08:15:03
Les scénarios:
Du bon et du moins bon, j'ai déjà entrevu des modifications pour les affiner.
-Percée: scénario stable mais qui demande du doigté, le seul défaut à palier étant sa trop grande facilité pour des compo Para.
-Évacuation: Complexe mais jouable demande du doigté et quelques précisions sont à prévoir.
-Pirate's bay: pas mal de correctif à appliquer même si le scénario à plutôt tournée.
Les trois suivants étant resté secret je n'avais pas prévu tout les cas de figure et il m'a fallu trancher ce qui parfois change beaucoup de chose pour un match.
-D.C.D Rodéo: Les joueurs ne semblent pas avoir eu trop de problème, même si il faut que je le peaufine encore.
-V.I.P: je le croyais simple et finalement il s'est avéré super flou et m'a donné du fil à retordre, à voir comment le recadrer.
-Nanobola: la je dois carrément le retoucher et préciser explicitement certaines décisions que j'ai du prendre ou les infirmer (pour des questions de jouabilité et de comptage de point).
Globalement je pense avoir offert 6 scénarios différents avec un gameplay renouvelé et obligeant à utiliser ses spécialistes différemment à chaque fois.
J'invite les joueurs à s'exprimer dessus dans les sujets correspondants, dès que j'aurai mis les 3 derniers en ligne.
Si vous avez des idées pour d'autres scénarios lancez vous le format à grand besoin de s'étoffer !


pour les tables, je pense que tout le monde a été satisfait, offrant diversité et challenge

pour les scenars :
percée est devenu un classique, certe, il "facile" avec des DA, mais je trouve dommage la limitation sur l'atterissage du N3, car il est compris dans le cout d'une fig, voir essentiel (le caskuda et son +1 CAP), devenant quasiment impossible d'utiliser exploser...
je verrais bien la meme restiction qu'avec saut tactique, cad toute figurine apparaissant dans la zone de deployement adverse, cette derniere ne peut sortir que le tour suivant..

evacuation scenario sympathique, mais je pense (et je ne suis pas le seul) que les zones de deployement sont a revoir... si j'etais venu avec une compo 18 pretas, je n'aurais pas aimé etre en face (donc pour resumer, on commence trop proche de l'adversaire)
de meme, on se retrouve a payer des infiltré qui subbissent le malus maxi

pour moi (si tu conserve ces zones de deployement), il faut garder la diagonal d'objectif, et s'infiltrer par rapport a celle ci (de son coté pas de jet, de l'autre, malus en fonction de la distance)

Pirate's bay scenar que j'ai preferé du week end, ne m'a posé aucun probleme, et je n'ai pas eu de retour negatif des joueurs avec qui j'ai parlés, quels ont été les soucis? le passage de camouflage a mimetisme facilite grandement le scenar)

D.C.D Rodéo: pas de grosse difficulté, le drone est bien bourrin, cependant la gestion de ce dernier est un peu lourde. pour moi, il devrais faire MOU + l'action qui a le plus de chance de reussir (en fonction des malus/portée /etc), car le drone declare esquive apres le tir d'un TO  :-\

VIP pas eu de grosse difficulté non plus, le scenar m'a paru assez simple (a comprendre), (idem que pirates bay, quels sont sont problemes que tu as vu?), le seul point noir etant pour moi les 6 points de Bonus, le joueur ayant le premier tour étant le seul a pourvoir les avoir (toutes les armée ayant des infiltrés)

Nanobola
LE scenar qui aurait du etre annoncer : en effet, certaines armée n'ont qu'un medecin, pas de palbot/yaozao, etconnaitre le scenar aurait fait sortir les infirmier de leur trou...
car la, une chasse au medecin et il devenais difficile de remporter le scenar...
de meme, passe le nombre de pion a 9, histoire que les 2 joueurs en place autant, et peut etre revois l'ecart entre les malades, 15cm etant la valeur de mou des palbots et autres (tout du moins tant que tout le monde n'est pas a arme egale (sauf ariadna)

Jabb'
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: Lamanzer le 18 mars 2009 à 08:56:05
Bonjour,

Très aléchants en tout cas ce petit tournoi  :) ça donne envie de venir aux prochains  8)


1) Auriez-vous des photos à nous montrer afin de baver encore un peu plus?  ;D

2) Pourrait-on avoir une copie des 3 scenarii non présentés dans la section dédiée? J'avoue que nous sommes impatients de tester!  ;)

(D'ailleurs au passage, je ne suis pas capable de mettre la main sur les photos de la GNF  :( si vous aviez un petit indice je suis preneur)
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: Maïcamacil le 18 mars 2009 à 13:36:08
Excellent tournoi ! J'ai eu plaisir à revoir quelques têtes déjà vu à la GNF et à en rencontrer de nouvelles. Malgré une performance qui ne pousse pas à la vantardise je me suis éclaté sur pratiquement chaque partie (en fait toutes sauf celle avec Kenny, qui m'a mis une telle rouste que je n'ai pratiquement pas pu jouer  ;D) car même les défaites étaient intéressantes, tendues et épiques.
Pour avoir connu plusieurs versions antérieures de quelques un des scénarios proposés je pense que les quatre premiers sont quasi parfaits. VIP je le trouve très bien tel quel, mais il est vrai qu'empêcher l'ennemi de parler au VIP tient plus de la chance qu'autre chose... Quant à Nanobola, je le trouve pas si mal son principal défaut résidant surtout dans l'écriture... Certes on ne le connaissait pas à l'avance mais Six Feet avait prévenu que les médecins seraient nécessaires. Ceci dit il est vrai que le scénario pousse à la chasse au médecin avant tout (c'est d'ailleurs ce qui m'a valu une victoire peu glorieuse, désolé Nikopano  :-[) peut être faudrait-il rendre possible de marquer quelques points de victoire (moins nombreux ou moins bien payés) par l'infection de ses propres troupes sans besoin de médecin, pour atténuer ce travers...

Bref encore merci à tous et j'étudie de très près Grenoble et Lyon...
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: jabberwock le 18 mars 2009 à 13:38:14
oui, mais certaine armée n'ont qu'un medecin (et je pense que tout le monde l'a sorti), mais si le scenar avait ete annoncé, les infirmiers se seraient promené aussi...

Jabb'
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: Maïcamacil le 18 mars 2009 à 15:32:25
Oups je reviens sur mon commentaire car j'ai oublié une remarque importante à mon sens. Sixfeet l'a fait remarquer, il a intégré sur toute les tables des éléments de terrain difficile et de visibilité réduite ou nulle. Cela est très intéressant car je pense qu'on ne joue pas assez avec. Cependant, je pense que cela peut pénaliser les joueurs selon les scénarios. Ainsi les DA et les infiltrés sont les seules figs que j'ai eu la possibilié de sortir de la table pour le scénario percée (il est vrai que je n'avais qu'une seule IL dans ma compo !) car la table était entièrement en terrain difficile; tout cela alors que mon adversaire ne m'a donné pratiquement aucune difficulté au combat (j'ai commencé et les dés étaient avec moi !) sur une table plus "rapide" je suis pratiquement sur que j'aurais sorti deux fois plus de points d'armée...
Sur le scénario VIP cela a été pareillement handicapant, et il a fallu 5 ordres complets à un akalis pour faire simplement ramener le VIP (très coopératif du reste) du centre de la table dans ma zone de déploiement à cause d'un terrain difficile. De même sur ce scénario le centre de la table où se trouvait le fameux VIP était une grande zone de forêt à visibilité nulle ce qui m'a donné un énorme avantage moi panocéanien avec 2 VMS2 face à mon adversaire ariadnais qui n'y voyait goutte ni sur le VIP ni sur la totalité de mes troupes qui s'étaient déployés derrière...

Alors employer ce genre de restriction, oui, tout a fait d'accord car cela pimente le jeu et oblige à diversifier ses troupes mais en essayant de prendre en compte leur impact réel sur le scénario. Peut être en faisant le choix de ne pas affecter la totalité de la carte mais de les restreindre à des zones plus ou moins grandes en fonction des scénarios justement...
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: Tono le 18 mars 2009 à 16:46:51
Quelques photos....

Les participants
(http://www.infinitylejeu.org/IMG/jpg/participants.jpg)

Le podium
(http://www.infinitylejeu.org/IMG/jpg/le-podium.jpg)

Ze boss (6feet)
(http://www.infinitylejeu.org/IMG/jpg/zeboss.jpg)

Le Stand Aegis
(http://www.infinitylejeu.org/IMG/jpg/stand.jpg)
(http://www.infinitylejeu.org/IMG/jpg/stand2.jpg)

Les tables
(http://www.infinitylejeu.org/IMG/jpg/jeu1.jpg)
(http://www.infinitylejeu.org/IMG/jpg/jeu2.jpg)

Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: oni-no-synthol le 19 mars 2009 à 10:18:35
On va dire que je pinaille, mais bon le son cristallin de la voix de sixfeet raisonne encore dans ma tête: 4em exequo, et là la dure écriture 5em. :'( :'( :'( :'( :'( :'(
Et sur la photo du podium pour me voir faut décaler la photo en bas et remonter.
Je sais jsuis lourd mais bon je me sens lésé :-\ :'( :'( :'( :'( ;D
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: jabberwock le 19 mars 2009 à 10:24:08
et oui, c'est ca d'etre chiant, apresils se vengent (quand boll's disait : "il suffit d'etre au bout de la chaine...")
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: Fogia le 19 mars 2009 à 11:24:34
Citer
La prochaine fois on fera mieux avec de belles tables, un arbitre pas crevé, des scénarios encore plus cool, et de la meilleure bouffe et des meilleures soirées.

Je veux oui !
Mais c'était déjà super fun, et puis Sixfeet a été très clément avec mes arrivées presque à l'heure.... :-X
Comme le dit Oni, le héros arrive toujours en retard ^^...  et finit dernier (16ème youpi) mais ça valait vraiment le coup.

A bientôt tout le monde, gnark gnark !   ;D
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: Nod le 20 mars 2009 à 17:23:53
Note de l'auteur : le texte étant très long (qui a dit comme d'habitude?) je vais devoir le scinder en trois parties, en espérant que ça conserve sa lisibilité. En espérant surtout que vous allez arriver à lire jusqu'au bout sans vous décrocher une mâchoire suite à de trop longs bâillements.

...

Tous les matins sont tôt, mais celui ci fut tout particulièrement dur à venir. Aujourd'hui nous nous lancions dans la grande aventure de l'open Aegis à Montpellier. Certains étaient anxieux, d'autres trop impatient pour dormir... pour ma part ce fut juste une méga grosse crève qui réduisit à la fois mes forces et mon inoxydable bonté d'âme.

J'ai cru en effet remarquer, avec une douleur toujours présente dans mon cœur meurtri, que j'avais plus de succès dans mes comptes rendus quand je les mâtinais de méchanceté gratuites, de mauvaises fois éclatantes et d'approximation vengeresse. J'en suis le premier navré... mais tout artiste se doit à son public, et si le mien réclame du sang, il va en avoir.

Toutefois l'exercice est de taille, car, malgré la noirceur d'une âme dévorée par la rancœur et le corps affaibli par la maladie, tous ceux que j'ai rencontré aujourd'hui étaient tellement gentils, sympathiques et bons joueurs qu'il va me falloir me surpasser. Je me serais bien cantonné dans l'exercice d'un compte rendu classique, mais j'ai promis à mon troisième adversaire de lui faire pleurer des larmes de sang, et si je n'ai pas réussit sur le terrain de jeu, il me reste cette chronique. Il ne sera pas dit que je ne tiens pas mes promesses.

Donc, nous voilà, ce matin, à la maison pour tous Marcel Pagnol pour déterminer qui sera le champion des petites figurines. Nombre de Lyonnais avaient fait le déplacement, et je retrouvais avec plaisir quelques têtes rencontrées à la GNF.
En fait, cette rencontre s'apparentait un peu à celle de Lyon contre Montpellier, avec une petite touche de Suisse.

Myk, le vil tueur d'enfant était évidement de la partie, mais en petite forme. Il faut vous dire qu'à force de le travailler au corps j'ai réussit à insuffler une âme dans ce corps contrefait et, depuis, le dieu du feu et des larmes, Moloch en personne, semble lui avoir retirer sa protection. Mais le clan des montpellierains ne désespère pas car Myk nous a ramené un nouveau joueur, Juju dit Hiro dit Moloch-n'est-pas-mort.

Pour vous imaginez l'animal, visualisez le résultat étrange et génétiquement peu probable d'un accouplement entre Kieu Sampan et Kim Jong Il, mais en moins jovial et porteur de moins de promesse de lendemains meilleurs. Humainement c'est Myk avec encore plus de chance aux dés. Ça en devient presque statistiquement aussi crédible que la probabilité que vous confiez à l'heure d'aujourd'hui vos économies à Bernard Madof. Nous portions donc légitimement beaucoup d'espoir sur notre jeune poulain.

Six pieds sous terre nous avait donc concocté un tournois en 6 manches avec 6 scénarïï avec une patience d'ange, un esprit retord et la ferme intention d'arracher un bras au premier qui ferait un commentaire désagréable sur son travail.
Et ce n'est pas parce que le tournois n'est pas fini au moment où j'écris ces lignes que j'ose affirmer que l'arbitre de notre rencontre et beau et que son intelligence fulgurante nous terrasse tous.

Tour 1 : Fuite en avant !

Le premier scénario est une percée. Il faut faire sortir le plus de figurines possibles par le coté opposé en infligeant le plus de dommage possible à son adversaire.
Le hasard du tirage m'oppose à Fogia, un adversaire occasionnel qui, jadis défendait les couleurs de la Pan Océanie. Aujourd'hui, il était venu avec de l'ariadna, peint entièrement en quelques jours. Un exploit.
Fogia, c'est une sorte de bébé labrador avec un petit pot de nutela autour du cou. Une crème. Quelqu'un de très gentil et d'incroyablement agréable à affronter. C'est un peu comme quand vous prenez un bain chaud. Confort, détente et si vous disposez d'un canard en plastique, divertissement.

Le décor qui nous était offert représentait une cité en ruine, couverte de cendre, une ambiance de dévastation, autant passée qu'une promesse d'avenir. Deux grands bâtiments se détachaient de dépôts, transformateurs et autres unités d'usinage, au centre de la table dont les intérieurs étaient en visibilité nulle.

J'avoue, à ma grande honte, que Fogia a durement payé les humiliations que Myk m'a infligé durant des dernières années. Je joue régulièrement contre Ariadna, en prenant quelques sévères déculottées. Tout ceci m'a beaucoup apprit sur cette armée, surtout comment la contrer. Ce n'est que depuis quelques temps que j'arrive enfin à faire jeu égal avec Myk, et mon nouvel adversaire va devoir subir mon expérience du terrain acquise au prix du sang.
Or Fogia n'est pas Myk, lui a une âme.
Il rentre donc une composition que les esprits mesquins qualifierait de molle, à savoir, pas de tank hunter ni de vétérans kazak avec HMG, des pièces lourdes qui ont fait la réputation de cette armée. Mais à ce moment là, je ne le savais pas, et j'ai fait comme si, me préparant au pire.
On y trouve un vétéran kazak avec un fusil T2, un chasseur avec la même arme, un kazak lance missile, des antipodes, un médecin, un commando HMG, un tank hunter de base, un scout et le gentil couple Bertier Duroc.

Avec beaucoup de méchanceté je rentre une compo très agressive, et très anti Ariadna, à savoir une base de spécialistes, Intervertor lieutenant, daktari, horlogère, moran, 2 aguacil observateur d'artillerie, 2 drones à réaction, un météor, un tom cat ingénieur (ne sortez jamais sans lui), un morlock, son ami l'intruder HMG et un vertigo zond (lance missile). En gros tout ce qu'Ariadna n'aime pas.

Nous étalons, lors du placement nos troupes tout le long de notre zone de déplacement, sans trop renforcer, ni l'un, ni l'autre, le centre.

La force de volonté de mon intrevertor me permet une fois encore, de gagner le choix de l'initiative. Ma compo étant très agressive, je n'allait pas m'en priver.

Mon Moran s'avance rapidement sur mon flanc droit, zigzaguant entre les dépôts de carburants et un relais de centrale électrique. Ses charmants petits compagnons le suivent de près et s'arrêtent de l'autre coté d'un mur, les séparant du chasseur, du kazak lance missle et d'un pion camo.
Il se trouve qu'en plus d'être une sorte de couteau suisse pour 21 points, le moran est répétiteur. Passant par lui, ma lieutenant intervertor tapote sur son clavier, cible le chasseur et lui envoie un missile. Hop, un de moins.

Mon morlock (qui a tiré immunité shock ! Yehhh !) lance un fumigène pour couvrir l'avancée de l'intruder. Ce dernier en profite, et à travers le fumigène, élimine la jolie kazak lance missile et le pion camo qui s'avérait être le tank hunter.
Après ces petits exploits, j'avance mes unités sur mon flancs droit désormais étrangement dégarnis. L'intruder se recamouffle.
Enfin, mon morlock s'infiltre entre les deux grands et sombres batiments, menaçant le vétéran kazak qui se trouvait non loin. Une brève fusillade s'engagent entre eux. Blessé le vétéran se replie derrière un muret alors que ma morlock est sauve.

C'est au tour de Fogia. Alors que je croyais que le vétéran était le lieutenant, il s'avère que c'était le pauvre tank hunter tué par l'intruder. Il est donc en perte de lieutenant, mais hélas duroc est impétueux et oblige Margot à le suivre. Il ne peut donc pas profiter de l'occasion pour renommer un lieutenant et doit se contenter d'un tour très sobre.
Le scout, bien dissimulé dans l'un des deux gros bâtiment tente une sortie contre un drone à réaction qu'il parvient à endommager. Hélas, les tirs de soutiens, initiés par l'intruder éliminent vite cette menace.
Le commando HMG arrive alors sur mon flanc droit, dans un angle pas bon, mais alors pas bon du tout pour moi. Soudain, le commando entend des bip bip inquiétant et se retournant, voit deux crazy Koala sautant en tous sens lui fonçant dessus. Il n'eut le temps que de lancer une imprécation sur sa maladresse de s'être parachuté si prêt avent d'exploser en mille morceaux.

A mon tour je décide de faire vite, car je sens poindre la déroute des ariadnais alors que personne n'est encore sorti de la table de mon coté. 
Je fais entrer mon tomcat sur les arrières de Margot. Une lutte sans merci s'engage entre eux deux et à nouveau, les nomades emportent la décision. Le tom cat se rapprochent alors d'un pion camo que je soupçonne d'être les antipodes. Pour être sur, le moran s'approche du bâtiment derrière lequel la contrôleuse s'est retranchée. A nouveau l'intervertor la cible, lance un missile et poum !
Retour sur les aventures du tom cat qui tente un tir intuitif, mais les antipodes ne se laissent pas faire, ils esquivent. Et ils vont se montrer particulièrement brillant à ce jeu. Ils finissent à le chopper au corps à corps et le mange. 10 ans de formation dans les meilleurs instituts techniques de l'espace pour finir en steak... triste fin.

Duroc est prit pour cible par l'intruder qui se moquent des visibilités nulle des bâtiments et l'envoie rejoindre sa copine. Reste le morlock qui se lance à l'assaut du vétéran. Elle l'engage au corps à corps (ce sera le seul du week end) et triomphe de lui.

Le reste de mes ordres va consister à faire sortir le moran, le meteor et l'intruder. Le morlock va tenter quelques coups contre les antipodes acrobates qui esquiveront tout.

Il ne reste qu'une paire de gros chiens à Fogia qui échoueront à venger leur vétéran, tous deux abattus par la morlock, décidément très en forme.

Je remporte donc cette première manche mais avec peu de point, n'ayant sortit que 94 pts. La morlock, à 7 pts, qui finit son tour sur la ligne de sortie de table me fait perdre un point.

Comme prévu, je suis en milieu de classement, mais cela ne revêt que peu d'importance à mes yeux, on s'est bien amusé (enfin surtout moi).

Ronde 2 : Cri de ralliement.

Vyn le vil est mon second adversaire. Avec un pseudo pareil, on est en droit de s'attendre à un mec relou. Déjà son apparence à la Fu Manchu, joué par Christopher Lee dans « le masque de Fu Manchu »,  ne rassure pas, ni son regard chafouin, mais lorsqu'on le rapporte au fait qu'il m'envoie de temps en temps des mp pour me rappeler que j'étais un étudiant médiocre en latin, à la fac, imaginez mon sentiment à ce moment là. Je percevais le cri de son sang. Ce dernier désirait sortir.

Or il se trouve que Vyn joue Nomad. Il m'est d'un seul coup apparu fort sympathique. C'était l'une des premières fois que j'allais jouer contre ma propre faction et le fait de rencontrer un partenaire de l'espace, que dis, partenaire, un frère, me plaisait.

Après quelques papotages d'usage où nous avons exposé notre accord sur la supériorité morale, technique et d'élégance de la faction nomade sur toutes les autres, nous avons pu nous y mettre.

Le scenario était en quart de table. Trois zones y étaient définies, que nous devions controler (avec au moins 50 pts d'armée) et y passer un appel avec un de nos spécialistes pour que des vaisseaux viennent nous chercher.
Nous avons avancé deux façons assez différentes de concevoir les nomades. Celle de Vyn le Vil m'était assez familière car elle se rapprochait beaucoup de celles que je jouais en Octobre dernier.
Une intervertor lieutenant était accompagnée par une Daktari, Zoé, pi well, 2 zero hackeur, un intruder sniper (une vraie plaie celui là), un vertigo zond (classique mais efficace) et quelques autres figurines qui, sur le coup sont sortie de ma mémoire.
Face à cela, j'ai opposé ma seconde liste, celle prévue contre tout le monde sauf ariadna. Alors, c'est un peu agressif, mais ça fonctionne bien. C'est une liste qui a toute mon affection car elle me permet de ne rentrer que des figurines que j'aime bien, surtout au niveau du visuel. Ce sera la même jusqu'à la fin du tournois.
On compte donc une intervertor lieutenant, Zoé, pi well, deux drones à réaction totale, une horlogère, un tom cat ingénieur, la daktari, un moran et la salamandre. C'est à fois très défensif et très offensif, beaucoup de spécialistes, à la fois molle et dure... elle peut réagir à beaucoup de choses.

Toutefois nous nous trouvons devant un cas original... Il y a deux Zoé sur la table. L'une est forcement une fausse, il m'incombait de prouver l'unicité de la mienne.

Nos deux intervertor s'affrontent dans un duel de commandement et la mienne remporte le challenge (entre autre parce que celle de Vyn, trop occupée sans doute à se refaire les ongles, a loupé son jet à 15). Je choisis, au regard de ma compo et surtout de celle de Vyn (plein de hackeur/repetiteur et un drone lance missile) de jouer le premier.

La table représente une foret dense, brisée en deux par une forte dépression au milieu de laquelle coule tout un tas de canalisations. C'est plein de couloirs d'écoulement, de pierres et d'arbres.
Vyn choisi de prendre le coté haut de la dépression, me laissant dans une cuvette pour me déployer. Je déploie ainsi ma lourde force de frappe assez en avant, non loin du point central à capturer.
Vyn choisit la prudence, cache son drone loin loin derrière, ses spécialiste dans les canaux remplis d'eau. Enfin ses zéro sont très en avant. L'un échoue son jet d'infiltration et apparaît juste dans la ligne de tir un drone à réaction. Inspiré par son exemple, je place mon moran en avant. Il rate évidement son jet et se trouve un peu déporté, dans l'un des nombreux canaux que comportent la carte, mais au final pas si mal placé que ça.
Mon moran a une excuse. Il est très ami avec la pilote de ma salamandre qui semble faire une très grosse dépression depuis que son chat, Schrodinger, a finit lamentablement par le conduit d'évacuation qui mène à l'espace. Aussi, il est quelque peu distrait. La suite allait démontrer qu'il faut toujours faire attention au moral de ses pilotes.

Avant de commencer, je vois avec une sorte de délectation toute sadique que l'intervertor de Vyn peut etre facilement prise pour cible, pour peu qu'on amène un tireur dans le ligne d'un canal. Sinon elle est incaccecible. C'est la pilote de la salamandre qui s'y colle. Elle s'avance au cœur de la foret, repousse tout ce qui se présente jusqu'à prendre place dans la ligne de mire de l'intervertor. Elle appuie sur la bouton commandant le feu d'enfer de son canon magnétique. Mais tout le monde entend ses pleurs dans les radios ainsi que le nouveau cri de ralliement de mon unité :« J'suis qu'une ***CENSURE*** ! J'suis qu'une ***CENSURE*** ! ».
5 tirs plus tard, deux seuls touchent, L'intervertor encaisse tout. Je retire, encore un jet moisi, l'intervertor encaisse, une troisième fois, mais les yeux embués de larme de la pilote de la salamandre lui font rater une horde de tir à 14. A nouveau l'intervertor encaisse les lourdes munitions. Sur 15 tir à 14, seuls 6 ont touchés et les six ont été arrêté par l'armure de la jolie hackeuse. Évidement, à chaque fois, la belle s'est déplacé pour se mettre à couvert et finit par être largement hors de ligne de vue.

La salamandre, toujours en pleur, continue son chemin pour aller s'occuper de son vrai objectif, à savoir le drone. Je vous épargne les jets catastrophiques, mais au final, à force d'ordre, Zoé et le drone défunte. Je dois laisser la main à ce moment.

De toute évidence la détresse de la pilote de la salamandre a été perçue par l'équipe de Vyn et ce dernier se lance dans une opération de contre attaque assez désastreuse. L'intruder sniper sort de sa réserve et commence à aligner tout ce qu'il peut. Il se souvient toutefois de Poupie, son teckel nain dévoré il y a un mois par un antipode et à son tour, la tristesse envahit son cœur. Les yeux emplis de larmes il tire sur tout un tas de cible, les loupant les unes après les autres avec une suite de jets propre à faire rire n'importe quel malachiste.
Lui aussi a du se prendre momentanément pour un étron.
A force, il finit quand même par tomber un drone à reaction totale et pi well. Enfin, il vise dans le dos de ma zoé et l'envoie rejoindre son éphémère sœur.
Le dernier ordre va consister à attaque ma salamandre via un zéro hacker. C'est un succès et la bestiole s'immobilise. Il faut dire que pendant ce temps la pilote, enfermée dans ce cercueil d'acier en était venu à se taillader les veines.

A mon tour, je décide de contrattaquer. Mon horlogère relève mon drone tombé tantôt qui s'en prend à l'intruder. Pure perte, le sniper n'en fait qu'une bouchée. Les dernieres lignes de code de mon drone seront « J'suis qu'une ***CENSURE*** ! J'suis qu'une ***CENSURE*** ! ».
L'autre réaction tire sur un zéro très avancé, idem, le zéro s'en débarrasse sur un jet intéressant. Bieeeeen...

C'est le moran qui s'avance dans les conduits étroits des canalisations, et avec lui les petits koala. Il va devoir batailler contre l'intervertor, la daktari et pi well durant un moment avant de réussir à en éliminer deux sur trois. Pi well s'en sortira en éliminant le masai. La partie est bien engagée pour moi, d'autant plus que les koala regardent pi well avec gourmandise.

Mon tom cat arrive dans le dos de l'intruder, tire au lance flamme et... ben lui aussi avait du perdre un truc cher, sa copine, son poisson rouge ou un pari, parce qu'il ne fait rien au sniper. Évidement ce dernier se retourne.

La pilote de la salamandre n'en finit pas de pleurer, mais parvient à redémarrer sa machine. Elle va se replier et faire le gros du ménage en éliminant, non sans difficulté l'intruder et le zéro invincible de fond de table.

Là, Vyn se montre extrêmement peu fourbe. Il aurait pu très facilement jouer la montre (il restait alors peu de temps), ou fuir la table, pour faire un match nul, mais en tant que nomade, c'est à dire largement supérieur à vous, tas de gougnafiers, il continue la partie et m'autorise à prendre un objectif et faire mon appel.
Petite victoire à deux point pour moi, mais victoire offerte par Vyn, le gentleman. D'autres n'auraient pas eu cette délicatesse.
Oui, c'est à toi que je pense, là au fond...

Ce fut une partie rigolote, avec des jets complètement invraisemblables, beaucoup de fou rires, et une pilote sous prozac.
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: Nod le 20 mars 2009 à 17:24:23
Ronde 3 : La belle et le fils de Moloch

Pour finir cette journée, me voici contre Yoshi et ses étranges pan océaniens. Yoshi m'est apparu sympathique à bien des égards. Déjà, le personnage présente bien, une sorte de fils naturel de Pierce Brosnan en moins ridicule, très loin de son pseudo qui reste pour moi une sorte de gros lézard vert à la classe très modérée. De plus il a ligné face à moi une composition toute mignonnette sur le papier mais ô combien dévastatrice dans mon cœur.  Je vous explique tantôt.

Le scénario que nous allons réaliser est un Pirate Bay, la recherche de bornes informatiques que nous devons pirater puis, le cas échéant détruire. La table de jeu représente une ville en construction, avec ses pièces, étages, couloirs et autres coursives, le tout amovible et escamotable pour nous faciliter le jeu. Cette superbe table nous a a été proposée par pat la pinaille qui a à la fois le temps et le talent pour réaliser ce superbe décor.
Oui, j'aime beaucoup flatter Pat, ça lui fera peut être oublier que je lui dois des sous.

Je présente la même liste que la partie précédente (et pour les trois parties à venir). Yoshi lui présente un centre fort, avec un garde aquila et Jeanne d'Arc, soutenu par deux drones fugazi, deux trooper de base avec lance missile, deux hacker kamau et un croc men.

Là, je me permet une digression : On m'a souvent raconté, entre deux sanglots et quelques coups frappé sur une poitrine offerte à la vindicte de Dieu, combien l'aquila est horrible, surpuissant et qu'à lui tout seul il a dévaster une armée. Pour ma part, j'ai toujours trouvé cela exagéré. Certes c'est une bonne unité, mais à part son VMS 3, pas grand chose. C'est un nisse en beaucoup plus cher et à peine meilleur. Ne disposant pas de camouflé dans mon équipe, je prenais sa présence comme, toute au plus une nuisance dont ma salamandre n'allait faire qu'une bouchée... C'est fou ce que la vanité peut rendre aveugle...

Par contre la présence de Jeanne d'Arc pose un gros problème de conscience à ma jolie intervertor. Depuis toute petite, celle qui allait devenir mon lieutenant est une fan inconditionnelle de la belle Domremy, entre admiration est sexualité ambiguë. Aussi, le cœur confus et l'esprit égarée par la présence de son idole, annonce-t-elle à son équipe la ferme interdiction de lui faire le moindre mal. Yoshi me regarde comme si j'étais la soucoupe volante en personne, mais accepte cette étrange déclaration. Il aura la gentillesse de ne pas faire intervenir Jeanne, car j'avais la réelle et ferme intention de refuser de lui tirer dessus.

Yoshi gagne le droit de jouer le premier. Nous disposons nos figurines dans la ville, chacun de son coté, plaçant nos tireurs sur les toits, les spécialistes bien à couvert. Ma salamandre est placée très à l'écart, sur mon flanc droit, bien à l'abri derrière de gros blocs de bétons. J'escompte offrir peu de cibles à l'aquila. Lorsque mon tour viendra, je ferais donner de la salamandre et on verra bien qui est le plus fort. Mon Moran est très en avant, accompagné de ses deux petits amis, assez proche des bornes à pirater.

Yoshi commence fort. Caché à l'étage d'une maison, mon moran n'avait pas senti la présence d'un croc men caché juste à trois pas de lui, sans doute derrière un papier peint. Le croc man, rigolard, place son fusil dans le dos de mon moran et l'abat sans autre forme de procès. Je suis un peu indigné d'une telle attitude qui n'honore pas la chevalerie française du XIVeme dont la plus charmante représentante est présent sur le champ de bataille. Le croc men n'en a cure, mais son sourire se fige lorsque les deux kola, incrédules, se regarde et lance un « bip bip » hilare en secouant leurs petites épaules. Ils se jettent sur lui et lui font comprendre toute l'incongruité de son acte.

C'est au tour du garde aquila de donner de la mitrailleuse. Ils 'avance au centre de la ville et engage un combat contre un drone à réaction totale. Il s'en débarrasse facilement, puis se glisse vers mon flanc droit. Ils s'en prend ensuite à la salamandre qui ne semble pas vouloir lui tirer dessus (que d'échec lors des lancer de dés). La Salamandre, à couvert, fort de son blindage 11 (8+3) resiste bien, mais perd quand même un pv (sur le seul tire qui touche).

Les drones pano s'avancent vers les objectifs et les hackeurs marquent alors deux points de victoire en piratant deux bornes. Ce seront les seuls pv que marquera Yoshi de la partie. Je me délecte déjà de ma riposte, car il ne reste qu'un ordre à Yoshi, qui ne sait pas trop quoi en faire. Il s'en sert, pas très convaincu en ordonnant à son aquila de tirer sur la salamandre. La garde ne comprends pas le manque total de réaction de la part de la salamandre. En effet, la pilote, toujours dépressive suite à la perte de son chat, s'est ouverte les veines dans sa lourde armure. En terme de jeu, je fais 20 sur mon tir en opposition, trois touches parviennent sur la salamandre. 15 en force contre 11 de blindage, ça se joue sans problème. Je lance les dés... triple 1. Je peux ranger ma salamandre, Zoé qui était à coté, prête à se lancer dans une réparation, range se outils et écrit un mémo sur la nécessité de virer les psychologues nomades pour grave incompétence.

Privée de ma salamandre, de mon moran et d'un drone, mon tour s'annonce difficile. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Je sais que mes hackeuses sont très fortes, il me suffit d'amener un répétiteur à coté de l'aquila et le tour est joué. Il me reste Pi well et le second drone à réaction totale. Je choisis ce dernier pour cette mission. Il peut en effet se rapprocher de l'aquila sans jamais passer par sa ligne de tir. Hélas sur son chemin il doit traverser les deux lignes des lance missiles. Pas grave, je peux gérer.

Mon tom cat ingénieur arrive dans le dos d'un lance missile. Là, je ricane, car dans son dos, à courte porté, sans couvert pour lui, ma victoire est assurée. Je tire avec le fusil combi et … triple 19 ! Je lis dans le regard de Yoshi toute la compassion que lui inspire cette situation, presque de la pitié. Le lance missile se retourne et m'invite à recommencer. Là, tant pis pour mon tom cat, je ne prend pas de risque d'être trahis à nouveau apr mes dés et je tire au lance flamme. Un peu surpris, le lance missile loupe son tir et meure dans des souffrances désagréables. Et d'un.

Mon drone s'avance et file vers l'aquila. Je décide d'engager le duel directement avec le second lance missile, bien à couvert. 4 tirs de mitrailleuses devraient suffire. Yoshi lance son dé... critique... bon, je range à la fois mon drone et mes chances de pirater cet enfoiré d'aquila, décidément protégé des dieux.

Je ne renonce toujours pas. Zoé s'avance et en un temps éclair, pirate un relais, puis s'avançant sur lui, le fait sauter à la charger creuse. 1,5 point de victoire pour moi. Ensuite elle va se poster de l'autre coté du mur où se trouve l'aquila, hélas, je n'ai pas assez d'ordre pour tenter la suite.

A son tour, Yoshi entreprends d'éliminer mon tom cat bien enfoncé derrière ses lignes. Un kamau s'en charge. Il longe prudemment un bâtiment, et tente un coup d'œil à l'angle qui le sépare de son adversaire. Il prend un jet de napalm en pleine figure. Il tombe au sol en hurlant, non sans lancer une rafale un peu au hasard. Une balle touchera le tom cat entre les deux yeux, envoyant ce dernier au paradis des pompiers malchanceux.

L'aquila continue son avance en méprisant les hackeuses qui s'acharnent contre lui. Il tire sur Zoé, qui tente de s'y opposer, mais en vain, un critique a raison de la jeune russe. Une balle par ci, une rafale par là, l'aquila décime toute mon équipe avec l'insolence de ceux qui ne savant pas louper un jet (alors qu'ils peuvent facilement apprendre à mon contact).

Lorsque mon tour vient enfin, seule mon intervertor et son amie l'horlogère sont encore en vie. Elles quittent la table pour sauver le peu de dignité qu'il me reste alors.
Lorsque mon intervertor, le cœur tout embué d'émotion à la vue de Jeanne déclarera qu'elle a passé une bonne journée, elle prit le lourd sac d'outil de l'horlogère en pleine tronche...

Une très bonne partie, hélas un peu gâchée par des probabilités peu probables. Mais bon 2 à 1,5, je n'ai pas encore trop à rougir.



Ronde 4 : Oh ! Mon Dieu ! J'ai tué Kenny ! J'suis un enfoiré !

Parfois on reste interloqué par les pseudo d'untel ou untel. Fogia, par exemple n'évoque pas grand chose pour moi, Vyn est tout sauf vil et Yoshi... je ne vois pas le rapport. Quant à Nod, pour les joueurs d'alerte rouge, ce n'est pas un camp de méchants, mais le premier royaume humain cité dans la bible. Oui, j'aime bien citer la bible, ça donne du cachet...

Mais quand on rencontre Kenny's dead, on ne doute pas que ce pseudo ait été fait pour lui. Physiquement, on dirait Laurent Deutsch sous coke, sympathique mais un peu agité. Si on est une femme, on veut lui faire un gros câlin, mais si vous êtes fan de south park, l'idée de l'expédier au paradis vous traverse vite.  Je plaisante, car Kenny est fort sympathique et ce fut un plaisir que de lui botter les fesses.

Car après la dérouillée que m'a infligé Yoshi m'incitait à trouver une victime expiatoire que je pourrais sacrifier à l'une des quelconques divinités infernales de Myk.
Or, Kenny joue l'armée combinée.
Il traine derrière cette armée une légende d'invincibilité et de cruauté rare. Je n'ai affronté, à ce moment, que deux fois l'armée combinée. Une fois à Montpellier, qui ne m'avait pas laissé une trace indélébile. J'avais perdu, mais au scénario, celui de l'espion à exfiltré, scénario tellement dur à gagner pour l'attaquant qu'il a finit par disparaître des compétitions. La seconde fois c'était face à roby le barbare, à la Gnf, où je l'avais très vilainement malmené (je crois qu'on avait fait un match nul).
Mais avec mes sentiments à l'emporte pièce, échaudés par le garde aquila (je maintient toutefois qu'il n'a rien d'exceptionnel entre les mains de quelqu'un qui ne sait pas jeter un dé), je me méfiait très fort.
Je dois toutefois m'excuser de la vilaine pensée que j'ai eu envers ce jeune homme. Il jouait avec 4 dés tellement illisibles qu'il devait à chaque fois mettre son nez dessus pour y lire un résultat. J'ai soupçonner une embrouille, me méfiant un peu des dés illisibles. Mais mes craintes étaient infondées au regard des jets de dés assez médiocres qui ont handicapés ce pauvre Kenny. Cela prouve, s'il le fallait qu'il faut toujours faire confiance aux gens, sinon, on risque d'avoir honte de la médiocrité de ses propres pensées.

Le scénario était celui du DCD fou sur la même table qu'avec Yoshi, un décor urbain très détaillé.
Kenny gagne le droit de jouer le premier. Il dispose son équipe un peu partout, mais je constate qu'il n'a vraiment pas grand chose sur la table, un obsidion, quelques guerriers sorciers et un carontide. Là, je sens poindre le caskuda gros comme une maison.
Aussi je tente un placement un peu particulier, je met tout ce que je peux dans une même maison, la salamandre juste à coté et cette fois ci, hors de toutes lignes de tir.

Je ne dispose que de très peu de ligne de tir pour arrêter quelqu'un qui voudrait venir, seul mon moran est en avant, dans une maison, pas très loin du dcd.

Or, point de caskuda, mais deux malignos et un hackeur TO (qui est mort dans un tel anonymat que je n'ai pas repérer ce qu'il était).
Doté de mine à monofilament, Kenny ne résiste pas à l'envie d'en placer dans la maison où se trouve toute mon équipe. Il fonce, court, se précipite... Il finit par jeter un coup d'œil derrière lui, tout en courant vers la maison, pour voir deux crazy koala lui courir après dans un bip bip caractéristique.
Boum donc.

Le carontide s'avance alors vers le drone (qui a fait un peu n'importe quoi), avec la ferme intention d'en découdre avec mes hommes (enfin, plus mes filles, les hommes étant un peu sous représentés). Du haut de son étage à travers la fenêtre, mon Moran lui fait des grands signes, arborant un sourire style banane du mec qui rigole d'avance. Sur le casque bardé d'electronique du carontide, l'extraterrestre lit la signature de mon intervertor (« Jeanne for ever ») avant de tomber en panne.
Décidément ce moran et ses deux amis sont bien utiles.

Les guerriers sorciers, un peu agacés il est vrai, se lancent dans la chasse au moran et finissent après moult ordres à le tuer (puis une fois au sol à l'achever, c'est vous dire si ils avaient les boules).
C'est à moi.
Je vais vous épargner les détails d'une tuerie sans nom orchestrée par une pilote de salamandre bourrée d'anti depresseur.
Le DCD aura mieux défendu sa vie que les extraterrestres, car il parvient à coller ma salamandre et pi well qui s'étaient imprudemment approché de lui.

A son tour, Kenny ne dispose plus que d'une figurine qu'il tente de faire tuer pour finir la partie (il ne fuit pas car il est religieux), mais en vain, je refuse de lui tirer dessus. Il parvient toutefois à blesser gravement mon horlogère.

A mon tour, je dispose de 9 ordres, d'un seul adversaire et d'un dcd à ma portée. C'est donc gagné pour moi, d'autant plus que mon premier ordre consiste à sortir un drone pour éliminer la dernière figurine de Kenny.

Là, je me permet à nouveau une digression : Je sais bien comment fonctionnent les tournois, pour les avoir hanté de ma période warhammer battle et 40k. J'étais un gros gagnant et j'ai défoncé plus d'une paire de fesses.
De là, j'ai bien compris que pour gagner ces rencontres il faut trois choses : une bonne armée, de préférence de la réussite aux dés, mais avant tout il vous faut la gagne (l'oeil du tigre pour les plus anciens d'entre nous). La victoire va à celui qui la veut le plus, ce qui vous ,pousse souvent à être un joueur agressif, intransigeant, n'ayant que peu de pitié pour ses adversaires, tel que je fus et tel que Myk est désormais.
Or, il semblerait que j'ai perdu cette gagne comme va immédiatement le prouver la suite. Ce que le résultat y perd, le plaisir du jeu y gagne.
Fin de la digression.

Donc, il me reste 8 ordres pour gagner cette partie. Kenny n'ayant que peu joué, c'est dur pour lui de finir ainsi. Je tente en premier lieu de hacker le drone et échoue 5 fois d'affilé (ou 15 en vol, c'est pas assez de toute évidence).
L'horlogère au sol, la salamandre collée m'agacent beaucoup... alors je décide, contre toute forme de  volonté de gagner, d'utiliser mes derniers ordres pour libérer mes figurines de leur sort. L'horlogère est soignée et à son tour va décoller les machines.

La partie prend fin sur un match nul. Mais étrangement je suis plus satisfait de cette fin que d'une victoire, somme toute bien futile.

M'enfin... pauvre Kenny, je suis quand même un enfoiré.
Titre: Re : CR Open de montpellier
Posté par: Nod le 20 mars 2009 à 17:24:51
Ronde 5 : Le VIP pénible

Partie suivante. On me présente Nico Pano. Par principe je me méfie toujours des gens qui s'appelle Nicolas. C'est injuste mais c'est atavique.
Celui qui se présente face à moi est mal rasé, l'œil torve, le regard mauvais propre à ceux qui portent le même nom que lui. En gros, il fout les chocottes.
Toutefois, étant moi même dans les profondeurs du classement (avec à ce moment 5,5 points sur 24 possible), je me doute que lui non plus ne doit pas faire le fier.
C'est à nouveau un panocéanien qui s'oppose à moi, ce qui implique ma liste habituelle. De son coté Nicopano avance une liste assez gentille, avec un chevalier de Santiago, pas mal de piétons de base, deux akalis, un médecin avec ses drones bot, un croc men et sans doute autre chose car il me semble que ça ne fait pas beaucoup de points tout ça.

Le scénario se passe dans une foret dense, très accidentées, avec peu de lignes de vue et encore moins de terrain praticable. Nous devons ramener dans notre camp et tenir, un personnage important qui obéit à plein de règles compliquées qui seraient fastidieux de vous exposer ici. Je dis compliqué car il semblerait que ces dernières aient beaucoup perturbés mon adversaire. Je le soupçonne d'avoir fait peu d'effort pour comprendre, son visage montrait plus d'agacement que de dubitativité. Notre arbitre vénéré n'étant pas présent à ce moment, devant s'occuper un peu de ses chances un jour de pouvoir se reproduire, nous avons perdu une grosse demi heure à tenter de nous mettre d'accord sur les règles du scénario.
Mon œil du tigre étant crevé, peu m'importait pour peu qu'on puisse commencer à jouer.

Je remporte le duel de lieutenant et je n'allait pas laisser passer l'occasion de commencer, surtout pas avec la puissance de feu qui est la mienne.

Je place mon équipe un peu étalée vers l'arrière et concentré au centre, avec Zoé, pi well, le moran et la salamandre. Le centre de la table est occupée par un contrefort assez haut sur lesquel se trouve le vip et qui coupe toute ligne de vue.

En face, Nicopano place son santiago pas très loin, ses spécialistes au fond de la table et une paire de soldats dans des bois non loin du vip.
Évidement, j'ignore à ce moment où se trouve le croc men (j'ignore même son existence). Or il se trouve que Nico avait placé son infiltré au centre, près du VIP, c'est dire juste à coté du moran et de ses deux petits amis. Il n'osera jamais le faire apparaître de toute la partie. Encore une victoire du crazy koala.

La partie commence par l'avancée de ma salamandre qui explose ce qu'il y a à exploser. Les panocéaniens remplient vite se mettant à l'abri. Zoé a ainsi le champ libre pour s'approcher du Vip et de le convaincre de la suivre. On pouvait tenter de soit le convaincre (difficile mais il se montre par la suite plus fidèle), soir de le menacer avec une armée (plus facile, mais après il a tendance à prendre le large).
Zoé parvient à l'inviter à la suivre, mais très rapidement, cet imbécile s'enfuie. Cela va durer un moment où Nico et moi, allons, tour à tour, tenter de prendre le contrôle de ce crétin et voir ensuite ce dernier filer rapidement et ce alors que nous avions toutes les chances de réussir à le garder (en général il suffisait de réussir un jet entre 16 et 18).

Le combat lui même sera de base intensité, nous nous concentrions beaucoup sur le VIP. La salamandre finit par vaincre le santiago. Les spécialistes de fond de table seront surpris par le tom cat et son lance flamme alors que les Akalis ne parviendront pas à faire une percée face aux drones à réaction totale.

Finalement, Zoé, blessé par un Akalis, sera soignée par la Daktari et repartira à la conquête du VIP. Celui ci finira par rejoindre mon camp. Zoé aura toujours voulu convaincre ce personnage alors qu'en fin de partie il aurait été plus facile pour elle de le menacer. Mais Zoé est une gentille, non? Elle ne menace pas les gens...

Ce fut la seule victoire franche que je remportais, avec autant de point de victoire gagnée que les 5 autres parties réunie. Ce fut une partie très agréable, très disputée avec beaucoup de rebondissement, mais à nouveau, la puissance des machines nomades et la qualité de leurs spécialistes ont fait la différence.

Ronde 6 : Sur Arakis

La dernière partie. Je me retrouve face à Boll's, notre estimé chef de ceux qui bossent beaucoup pour que nous puissions jouer un peu. Pour ce qui ne le connaissent pas, Boll's c'est Kenny en vieux, tout fluet et branché sur une pile de 220 volt, mais avec la sérénité et l'autorité lié à l'age. Toutefois, il reste désarmant d'une mauvaise fois, mélange subtile entre chouinerie et calcul cynique. Je m'explique : Boll's était venu comme joueur cette fois ci et non comme organisateur (même si il a participé). Aussi, en avant propos il avait annoncé qu'il n'avait pas beaucoup joué, pratiquement pas en six mois, qu'il allait se faire massacrer et qu'il fallait être gentil avec lui. Ses longues jérémiades sur le sorts funeste à venir imposé contre sa volonté par un destin cruel, en appelant à la consbonté humaine de ses adversaires n'était pas sans rappeler... ben... moi en fait... D'habitude, c'est moi qui pleure préventivement sur mon exécution probable. Ca fait bizarre quand on le voit du coup...
Bref, cinq parties plus tard, Boll's avait massacré ses adversaires avec un manque évident de pitié et avait été propulsé au firmament du classement, et ce, pardonnez du peu, avec une armée haqqislamite dont je reconnais le coté difficile.

Notre partie se déroulera sur une zone désertique, intégralement en terrain difficile et en zone à visibilité réduite. Un must.
Le scénario prévoit qu'une bande de malade atteint d'une pathologie particulièrement dangereuse se trouvent au centre de la table. Pour gagner il nous faut en soigner le plus possible avant que ces derniers ne nous contaminent.

Le décor est un chaos de pierres brisées qui bloquent toutes les lignes de vues. De chaque coté, des collines à pentes raides enserrent cette plaine caillouteuse. De mon coté, je dispose de quelques trous d'hommes, boll's profitant d'une longue tranchée. Ce choix fut le siens, le mien étant de commencer.

Je présentait la même liste que précédemment. Boll's disposait d'une forte formation de troupe,  alqa, ghulam, dont pas mal avec panzerfaust, nafatum, motos, ainsi qu'un djanbazan agressif. Enfin, un assassin fiday fermait le banc. Ça faisait du monde en face de moi, des haqqislam lors d'un scénario où les médecins prenaient toute leur place.
Ma daktari, cachée non loin du fiday ne se sentait pas très rassurée.
Mon moran était bien en avant, derrière un simple pilonne couché. D'un coté deux alqa, dont un médecin, de l'autre deux koala qui attendaient avec impatience de sauter littéralement de joie.

Je commence donc. Ma priorité c'est d'eliminer la menace de l'assassin. C'est mon drone à reaction totale qui s'y colle. Piwell est bien meilleur dans ce rôle, mais il était bien trop loin. Le drone a toutefois du succès et force l'assassin à se révéler. Il s'en débarrasse facilement grâce à sa mitrailleuse. Il va prendre ensuite une position haute (merci escalader plus) et commence à arroser la tranchée qu'il surplombe. C'est un vrai massacre.

Le centre était ouvert, mais je n'osais pas encore avancer la salamandre, car je redoutais les nafatoum. Je fais alors venir le tom cat (qui décidément aura bien peu réparée mais beaucoup carboniser des gens) sur le flanc gauche de Boll's. Il s'en prend à un kum, une nafatoum et un ghulam. Il fera du bon travail, mais sera vite abattu sans éliminer son objectif principal, la nafatoum.

Las, je fait donner la salamandre, qui va ouvrir tout le flanc gauche de Boll's, puis à distance, le droit, tuant au passage l'un de ses médecins. Toutefois ce que je craignais était arrivé. En affrontant à courte distance, les décors permettaient peu les tirs longs, la nafatoum, la salamandre avait été endommagée.

Boll's à son tour est ébranlé, mais pas encore vaincu. Son Alqa médecin est toujours en vie, sans doute protégée par Hallah en personne.
Les motos s'élancent vers la salamandre, ennemi le plus proche, mais sont fauché les uns après les autres, soit par la salamandre elle même soit par ce drone judicieusement placé. Toutefois un tir de chain riffle trouve son chemin et ma salamandre perd un nouveau pv.

Je pensais que les haqqislamites étaient déjà bien nombreux, mais voici qu'un ragik arrive derrière un vaisseau, sur la hauteur de mon drone. Il le contourne et détruit mon drone qui l'aura bien suer.

Le djanbazan, mis au sol par ce drone, se relève alors grâce à sa régénération. Déchainé, il parvient à détruire ma salamandre décidément pas très très solide, partie après partie. Là encore sur 6 touches, elle n'aura réussit que 2 jets d'armure face, pourtant, des armes de force modeste.
Il faut dire qu'avec son vms 2, le djandazan n'est pas gêné par la tempête de sable.

Ainsi, l'alqa médecin se retrouve libre de ses mouvements, enfin... si il n'y avait pas deux koala derrière elle. Pas dégonflée pour deux sous, elle bouge et fait un rouler boulet. Les deux koala, s'embrouillent les pattes et se percutent, explosant l'un contre l'autre.

Toujours plus téméraire, elle se place pour tirer sur ma daktari, mais par miracle, cette dernière parvient à esquiver et se cacher derrière un gros rocher.

A mon tour, le second drone fait le ménage, après l'échec du moran. Il élimine le ragik en hauteur, puis la alqa. La daktari s'avance un peu.

La déroute guette haqqislam qui tente quelques dernières actions, comme tuer ma pauvre daktari, mais en vain, cette dernière esquive tout, et le drone qui l'appuie éliminent les dernières poches de résistance.
Il ne reste plus qu'à ma daktari qu'à soigner les blessés avec tout un pool d'ordre. Elle reussit le premier, se présente devant le second et le tue d'un coup d'un coup de trousse de soin en lui fracassant le crane (20 sur le jet de vol). Le blessé défunte et parvient à contaminer la pauvre daktari (1 sur le jet de pb). Ayant mal lu les règles du scénario, c'est la fin de la daktari pour moi. Zoé ira chercher sa dépouille pour gagner le seul demi point de victoire de la partie.

La victoire revient à mon camp, mais chèrement payé. Haqqislam a fait ce qu'il a put, mais comme je l'ai souvent constaté, lorsqu'il n'a pas l'initiative, il souffre vraiment beaucoup. Au moins, après cette fessée, Boll's pouvait enfin pleurer les larmes qu'il nous promettait en début de tournois et dont nous étions privées jusqu'alors.


Au final, je me suis vraiment beaucoup amusé. Les scénarïï étaient bien construits, surtout au niveau des points de victoire. Nous étions vraiment contraints de jouer le scénario sous peinte de finir dans les profondeurs du classement. Je gagne 4 partie, un nul et une micro défaite. Je finis 7eme, place très honorable, mais qui aurait été mieux considérée dans un tournois plus basique, avec priorité à la meule. Enfin la distribution des lots où les derniers furent les premiers à se servir (encore une parabole biblique) était une bonne idée.. sauf pour moi qui repars avec une sécuritate HMG que j'ai déjà (et je me demande franchement pourquoi).

Nous fumes déçu de la position de Julien, dit Juju dit Hiro dit Moloch-n'est-pas-mort. Nous espérions qu'il arrache des larmes de sang à ses adversaires, mais, l'expérience fut plus forte que la chance et il fut mis souvent en défaut. Pourtant j'ai encore joué contre lui hier et il défie toujours très efficacement les lois de la probabilité.
Myk, évidement, remporte le tournoi, lié comme il l'est aux forces chtoniennes et infernales, mais surtout parce qu'il dispose de l'oeil du tigre... en plus de ses autres yeux, c'est pour vous dire...

Il est temps de conclure après ces longues pages de blabla en remerciant Sixpiedsousterre pour ce tournois, tous mes adversaires qui m'ont autorisé à jouer ma figurine alternative pour mon horlogère plutôt que l'homme mouche, Julien pour m'avoir entretenu en mouchoir durant tout le tournoi et globalement tout le monde pour leur bonne humeur, leur patience et leur participation.



… je dois encore être un peu malade, j'ai pas l'impression d'avoir été assez méchant...
… ce sera pour la prochaine fois.