Nouvelles: Forum francophone de l'association Bureau Aegis,
dédié au jeu de figurines Infinity.

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Messages - gus

Pages: 1 ... 30 31 [32] 33 34 ... 36
621
Superbe, rien à dire, et merci pour les sites je ne les connaissais pas tous.

Peut être quelque chose à redire, mais ça reste très personnel : je pense que les bancs ne font pas assez futuristes ou univers blade runner. J'aurai plus vu quelque chose de très fonctionnel avec une surface plane et tout en arrondie, blanc à l'origine mais rendu crade avec le temps (si tu veux donner une impression des "bas fonds", ce que je pense au vu de ton inspiration, de l'état des trottoirs et de la voiture.) En revanche la borne incendie, elle, ne me choque pas ^^.

Bonne continuation et félicitation.

622
Le titre du scénar comporte le mot convoi, j'en déduis que la mission était l'interception d'un véhicule de transport alien comportant un artefact sous escorte, d'où la destruction récente du blindé (les flammes encore présentes) et les cadavres d'aliens et surtout la présence d'une charontide !

La seconde partie de la mission devant être la récupération de l'artefact, d'où les nombreux cadavres tout autour d'humains (sinon pourquoi se rapprocher ? quoi qu'avec des pirates...)

Ravi d'avoir un nouveau rapport avec l'équipage de l'Arcandis !

623
Peinture / Re : Les Nomades et Panoc de Darius
« le: 21 janvier 2013 à 11:42:22 »
Quand je vois ça et tes fusiliers un peu plus haut je me dit WOOAH! La progression... Tes fusiliers étaient sympa mais là tes deux spektrs sont carrément extras et on voit que tu as pris du plaisir à peindre ces deux figurines merveilleusement bien sculptées même si la pose du sniper laisse à désirer pour le côté pragmatique, le côté esthétique est lui très réussit.

Bref, je trouve l'éclairage suffisant, je ne pense pas que tu puisses plus éclaircir, la solution se trouve peut être dans plus assombrir les zones d'ombre mais qui le sont, je pense, déjà suffisamment.

Impec, rien à redire, merci pour les yeux.

624
Et le reste / Re : Dark Age [figurines]
« le: 10 janvier 2013 à 09:38:08 »
Et tu les as obtenus où? En achetant sur leur boutique?

Les dragyris sont sympas je trouve, j'aime bien l'idée d'une race plus grosse que les humains bardés de petits esclaves, le rendu sur une table doit être amusant.

Je suppose que tu n'as jamais fais de parties comme je te sais plutôt peintre?

625
Et le reste / Dark Age [figurines]
« le: 09 janvier 2013 à 09:31:16 »
Salut à tous,

Depuis pas mal de temps maintenant je m'intéresse au jeu Dark Age et je me demandais si certains ici avait une expérience du jeu à partager. Le jeu à l'air sympa, type escarmouche et je trouve les figurines vraiment sympas (même si certaines sont... étranges ou mal proportionnées).

Le problème viendrait de l'absence de traduction des règles, alors que celles en VO sont en lignes gratuitement et n'ont pas l'air très compliquées, et de l'absence de revendeur (apparemment) en France.

Est-ce que des Lyonnais s'y sont également intéressés ou souhaiteraient s'y mettre au passage?

Le site, avec une partie download bien fournie.

http://www.dark-age.com/

626
Présentation et annuaire des Joueurs / Re : Fenris, de Lyon
« le: 19 décembre 2012 à 13:58:17 »
Ce n'est pas dénué de sens, en plus les figurines étant un produit culturellement aussi important que n'importe quel livre, on devrait déjà avoir une TVA 5,5! :p

Bienvenue à Fenris, ceci dit.

627
Peinture / Re : Tout sur Aztechnology, interview exclusive!
« le: 13 novembre 2012 à 08:17:27 »
Conquis!

Artiste si tu t'en tiens à ça ou si tu veux rajouter des photos de la même façon.

Peut être esprit panocéanien si tu en fais un double de ton poste sur les pirates..


628
Tutoriels / Re : Tuto: Collage à la cendre
« le: 06 novembre 2012 à 11:26:17 »
Sympa, je ne connaissais pas en plus.

-Tu as essayé avec d'autres colles?
-L'instantanéité du collage est du à la technique ou à ta colle?(même si la qualité de la colle favorise le processus)
-Pourquoi ne pas déposer la colle sur la surface à encoller de la pièce qui n'est pas recouverte de cendres?

Merci pour le tuto ;)

629
Pour Pitaine, parce qu'avant tout s't'un pirate. Même si sa citrouille n'en est pas.

J'adore ton socle avec le symbole aztèque qui va bien, et la même chose reproduite sur le dcd. C'est du free hand? réussi, comme toujours.

630
On t'a pas oublié Pitaine! Il nous faut la suite! Ce CR est bien trop intéressant et amusant pour qu'on en fasse l'impasse.

Pouss'rapière, au boulot!

631
5-5... je vote alliance, pour le rapprocher d'une victoire... mais aussi parce qu'il a eu le courage de s'y mettre!

Peut être aussi pour obtenir sa voie lors d'un autre concourt :p

632
Bienvenue! Et à bientôt autours d'une table de jeu par chez nous ;)

633
L'Univers d'Infinity / Re : (récit) Paradise
« le: 24 juin 2012 à 10:36:58 »
Je remercie d'abord ceux qui s'intéressent à la rédaction amatrice et j'en profite pour inciter la muse de tita758 de le stimuler à poursuivre ses récits!

Je remercie également Kawal, pour son travail de correction rigoureux qui nettoie le texte de bien des impuretés.

La suite arrivera prochainement...



634
L'Univers d'Infinity / Re : (récit) Paradise
« le: 20 juin 2012 à 14:09:35 »
Un homme d'une trentaine d'années entra, les mains dans les poches à l'allure pantouflarde, du genre de ceux qui ne sont jamais vraiment réveillés même lorsqu'ils sont sensés l'être. Sa démarche lente et paresseuse ne fit pas bonne impression au sergent qui s'étonna de le voir s'avachir nonchalamment contre le bureau de Mwinda, à défaut de se voir offrir l'un de ces fameux fauteuils lévitant. Le PDG ne sourcilla pas et Damas compris que c'était un habitué des basses besognes de la société. Il ne prit pas la peine de la saluer et introduisit brièvement la mission à venir :

- Nous avons rassemblé l'équipe au sein du vaisseau Tunguska. Comme vous, ils ont rendez vous dans moins d'une heure maintenant au Zaveisky Orb, un des nombreux bars parmi les modules de divertissements du vaisseau. Et dans moins de deux heures nous atteindront l'orbite de Svalarheima. Nous appareillerons dans un petit vaisseau de transport de marchandises intra-système sous pavillon panocéanien pour nous fondre dans la masse et..."

- Attendez un peu ", l’interrompue Damas, "vous avez dit Nous?"
"Mwinda vous n'avez rien trouvez de mieux qu'un alguacil à la loyauté mesurée à sa paie pour cette mission ? J'ose espérer qu'elle ne soit pas trop difficile pour ce genre d’énergumène.."

Mwinda sourit puis pris la peine de répondre voyant que l'alguacil se contentait de lever les yeux au ciel, l'allure lasse et les épaules affaissées.


- Si Fernando a participé à plusieurs campagnes militaires, il est surtout dans le milieu du mercenariat depuis ses classes et a suffisamment d'informateurs et de relations pour mener à bien cette mission. Vous en faites pas pour le feu, d'autres éléments sont là pour ça. Sous ses airs de paresseux se cache un subtil négociant."
"Reprenez Fernando."

- Notre destination sera le point S-1372, sur le territoire nommé Solokov en zone Panocéanienne. La destination est toutefois la frontière avec le territoire Yu Jing Huangoi-Niflheim. La prudence sera de rigueur. Nous atterrirons à proximité d'une bourgade vidée de ses habitants depuis les guerres néo-coloniales. Nous devons nous rendre sur le site industriel désaffecté de gisement de minerais qui constituait l'unique gagne pain de toute cette charmante petite ville. Je vous guide jusqu'à l'ancien bureau du directeur, on trouve le coffre, on extrait les données confidentielles sur la santé économique du groupe aujourd'hui disparu et on évacue la zone."

- Charmante histoire ", commenta le sergent Damas.
"Mais il manque ce pourquoi je suis là dans votre récit : l'action. Une zone déserte, un site vide, des données oubliées de tout le monde dont même le propriétaire n'existerait plus pour en réclamer le contenu... Je n'apprécie pas tellement d'être prise pour une naïve."

- Oh, oubliez un peu tout ce que les médias tentent de cacher par leurs belles histoires", répondit Mwinda.
"Les zones frontalières de Svalarheima sont de véritables poudrière en tension constante et de nombreux heurts éclatent entre les deux voisins. Ces conflits sont cachés au reste de la sphère pour maintenir un semblant de paix. Vous êtes en mission d'escorte, je ne vous ai pas choisi pour une mission d'élimination vous auriez refusé. Aucun vaisseau ne s'est posé à proximité de cette bourgade depuis que les habitants l'ont évacués. Les forces des deux nations sont sur leurs gardes et si elles détectent une activité quelconque, elles enverront à coup sure des patrouilles. Fernando dispose d'une accréditation pour pénétrer le territoire et saura négocier votre passage si un officier insiste. Mais en cas de zèle il risque d'avoir un affrontement et la tension ambiante dans la zone ne fera qu'envenimer la chose. Vous êtes mercenaire et j'ai pris toutes mes dispositions pour que les autorités ne puissent pas remonter jusqu'à nous si cette triste éventualité devait arrivée."
 
"Le groupe NFSC a besoin de ces données pour le comptable de Tunguska. Nous étions la banque de l'usine d'extraction et il nous manque de nombreux enregistrements comptables. L'amende qui en résulterait serait bien plus coûteuse que cette mission et surtout l'image de marque en prendrait un coup en cas de révélation par un concurrent de manœuvres financières occultes de notre part. Nous ne voulons rien risquer. Qui sait, si un concurrent avait eu vent de cette affaire, postulat qu'il ne faut pas écarter, alors peut être enverront ils d'autres mercenaires intercepter ces données avant nous... faites moi plaisir : soyez sans pitié pour eux."

- Bien.. "repris Damas à moitié convaincue. Elle savait que toute mission comportait sa part de risques et de mystères mais ça, elle le troquait contre plusieurs mois de salaires.
"Qui sont mes subordonnés?"

- Trois autres mercenaires alguacils en qui j'ai confiance nous accompagneront", lança Fernando.
"Dont une porteuse d'arme lourde et une équipée d'un matériel médical. Bien que je l'ai rarement vu sauver une vie sur le terrain. Nous avons l'habitude de travailler avec la NFSC aussi nous prendront les choses en main tant qu'il n'y a aucun contact. Pour ce qui est du combat si combat il y a, vous prendrez le commandement. Maintenant allons chercher les autres nous vous transférons sur votre comlog leurs fiches pour que puissiez les consulter le temps que la navette nous emmène au point de rencontre."

- Bonne chance", conclu Mwinda. Un signal sonore provenant du siège lévitant du sergent retentit pour annoncer le retrait du fauteuil et Damas eu tout juste le temps de se lever. Fernando railla en se remettant droit sur ses jambes et entama d'un pas lent la direction du sas de sortie, suivie de Kira qui adressa un salut militaire au dirigeant de la NFSC avant de prendre à son tour congé.


635
L'Univers d'Infinity / Re : (récit) Paradise
« le: 08 juin 2012 à 11:01:02 »
La discussion s'interrompit un instant. Les effets sonores, visuels et sensoriels de l'illusion s’estompèrent pour faire apparaître la véritable pièce. Au bureau perdu au milieu des plus beaux sommets s'ajoutait dorénavant un bar et quelques œuvres d'art d'une Afrique lointaine accrochées aux murs ou exposées sur des plateaux lévitant. Un dispositif qui assurément coûtait infiniment plus cher que les babioles et masques à l'origine. Alors que Mwinda s'apprêtait à prendre la parole, le sas s'ouvrit de nouveau pour laisser apparaître un enfant d'une dizaine d'année, massai également, qui couru se jeter dans les bras du vieil homme, surpris, mais faisant tout pour ne pas le paraître. L'enfant s'installa sur les genoux du PDG sans même lui demander son avis mais ce qui interloqua le plus Damas était que l'IA n'avait pas annoncée la venue de l'enfant qui avait ouvert un sas pourtant verrouillé sans même que Sharpova soit sur ses talons.

- Kirikoua, mon très jeune fils que je ne chéris pas assez apparemment, pardonnez son intrusion."

Mwinda s'était rapidement remis de son étonnement mais n'adoptait étrangement pas les gestes affectueux d'un parent pour son enfant, l'instinct maternel peut parfois s'apparenter à un sixième sens et Damas était loin d'être dupe.

- Hola Senora Damas", lança sournoisement l'enfant au regard rieur.
"J'espère que père ne vous embête pas trop, il est toujours très occupé avec son jouet préféré: les affaires. Mais que voulez vous, on ne le changera pas !" Kirikoua fit une bise à son père avant de bondir de ces genoux pour sauter sur ceux de Kira, serrer ses petits bras autour du cou de la combattante,
lui faire une bise puis repartir en sautillant, laissant les deux adultes pantois. Surtout Damas, suite au monologue du petit qui avait désagréablement inverser son statut avec celui de son père un peu trop âgé pour l'être.


- Bien", repris Mwinda."Je disais donc que vous ne seriez pas seule pour le contrat que nous vous confions. Mais assez parlé, je vais vous présenter le premier membre de votre équipe, une tête brûlée avec qui j'ai l'habitude de travailler qui vous présentera la mission, que vous acceptez n'est-ce pas ? Cela ne fait aucun doute, un peu d'argent pour les études du petit Alexandro et améliorer votre quotidien à vous trois doit être une priorité pour vous.."

Damas fronça les sourcils, l'attitude de son hôte ne lui plaisait pas et elle avait aussi un don pour flairer les emmerdes qu'elle s'était abstenue d'évoquer. Elle ne répondit rien, préférant connaître la nature de sa mission même si elle savait qu'elle ne sortirait pas vivante de cette endroit sans accepter. Le sas s'ouvrit de nouveau..




636
L'Univers d'Infinity / Re : (récit) Paradise
« le: 08 juin 2012 à 10:57:10 »
Le sommet d'un pic lointain et une partie du ciel nuageux se déroba à l'ouverture du sas qui combla l'immense vide alentour par la présence de deux nouvelles personnes, l'officier securitate et une femme d'âge adulte, brune et matte, typique de Corregidor. Le port altier, droite et svelte, trahissait l'appartenance de la latine à une institution militaire. Le regard froid et les traits durs se prêtaient exagérément bien à cette déduction.

- Ah ! Sergent Kira Damas!" S'exclama Mwinda en écartant les bras.
"Venez prendre place, vous ne m'en voudrez pas si je ne me lève pas, je suis bien trop vieux pour ces courbettes hypocrites. Laissez nous officier Sharpova."

Soudain, un second fauteuil s'éleva du sol venant briser l'image montagnarde, lui aussi lévitant par sustentation électromagnétique, du bling-bling pour Kira qui se sentait toujours plus à l'aise sur une chaise dotée de pieds. La politesse voulait qu'on ne refuse pas cette offre et elle s'installa sur le fauteuil volant. Un léger rebond plus tard, le temps que l'IA calcul le poids de l'invitée et règle les bobines et aimants en conséquence, et le PDG repris :


- Bien, vous êtes la fille d'un militaire originaire du module Praesidio et d'une mère technicienne venue de Lazareto. Un pur produit de Corregidor et un croisement intéressant si j'ose dire. Vous intégrez les mobiles brigadas après plusieurs campagnes et vous avez même participé à l'incident de la C-7. Bref, vous y rencontrez Hernando Lopez votre mari avec qui vous aurez rapidement un enfant, le petit Alexandro n'est-ce pas? Et vous voilà maintenant dans le bureau central d'une puissante société de services financiers sur ordre de votre supérieur alors que votre propre compte en banque est presque constamment dans le rouge, dépensière?... A votre avis, que pourrions nous échanger?"

- Je ne connais pas beaucoup de banques qui détiennent un fichier client aussi détaillé que le vôtre", répondit sèchement Kira.
"Vous m'avez montré que vous connaissiez mes origines, j'en déduis que c'est pour me faire comprendre que vous avez des informateurs. Vous n'avez pas omis de me parler de ma famille, très certainement pour me faire chanter si je refuse ou si j'échoue, ce pourquoi vous vous doutez que je n'hésiterai pas à vous égorger le cas échéant. Vous insistez sur mon compte bancaire, je suspecte donc que vous ayez besoin d'un homme d'armes, ou d'une femme en l'occurrence."

- Évidemment", rétorqua le massai.
"ce n'est pas difficile à comprendre. Mais posez-vous la question, pourquoi vous ?"

- J'avoue que votre raison n'est pas forcément logique", repris la mercenaire.
"Je ne suis pas vraiment habituée à effectuer des missions sans ma section même si j'ai déjà honoré quelques contrats privés pour me faire des extras, mais vous êtes sans doute au courant. Je fais partie de l'élite sans être de loin la meilleure, je n'ai que des compétences limitées au contact et à la garde rapprochée et je ne maîtrise aucune autre spécialité. Non, je vois pas, ah si ! Peut être oui, peut être que vous cherchez à m'engager parce qu'un de vos soi-disant concurrents m'avait déjà engagé pour escorter un convoi contre une éventuelle attaque de votre compagnie qui ne s'est jamais produite mais qui m'avait conduit à enquêter sur vous. Soi-disant concurrent oui, car j'ai bien sûr poussé un peu l'enquête m'être rendu compte de la mauvaise comédie de l'équipage que j'étais sensé gardé. Devinez ce que j'ai trouvé? Que ce concurrent n'était autre qu'une de vos filiales secrètes créée pour l'occasion avec une histoire complètement fictive. J'en sais sur vous, vous en savez sur moi, un lien de confiance peut s'instaurer et vous me choisissez."

- Hum... "Mwinda tressait pensivement sa barbe blanche, barbe qui contrastait étrangement avec la peau cramoisie et ridée de son propriétaire qui n'avait apparemment jamais eu recours aux traitements de rajeunissement.
"Vous comprenez donc que si nous avons monté ce plan, et au vu de ce que nous a coûté l'appareillement d'un vaisseau pour une mission d'une telle absurdité en apparence, c'était tout simplement pour appréhender au mieux votre comportement en mission. Un test, dont vous seule avez réussie l'examen d'entrée si je puis dire. Mais vous oubliez que vous n'êtes pas qu'un soldat, vous êtes aussi chef de section et, selon les ragots, d'une autorité et d'un charisme à diriger tout un régiment au feu. Et puis, qui vous dit que nous avons besoin de vos bras? Vous ne serez pas seule et c'est de votre tête dont j'ai besoin. J'ai besoin d'un chef. Une personne qui sache faire les bons choix au bon moment."
"IA, fin d'ambiance."

637
En tentant de faire un peu d'intrigues, pardonnez mes capacités romanesques limitées mais j'espère que la lecture, même longue, ainsi que le trame vous siéront.

edit : Je remercie Kawal qui vérifie avec soin, rigueur et assiduité que je ne prenne pas trop de libertés avec la langue de molière, ses codes et sa musicalité.



Nation nomade
Vaisseau mère TUNGUSKA
Barangais SC-701 - siège social de NGAI FINANCE SERVICES CORPORATION (NFSC)
Bureau du président directeur général monsieur Mwinda  Na Taïba


-Votre invitée est arrivée Monsieur le président", rapporta l'IA de maintenance de cette voie féminine si singulière, sans âme malgré les efforts de personnalisation fait par les horlogers de Bakunin.

-Ambiance montagne", ordonna Mwinda alors qu'il quittait le bar de son luxueux appartement pour rejoindre son confortable fauteuil en lévitation au centre de la pièce, entouré d'un bureau circulaire auréolé de la fluorescence de l'informatique quantique et holographique réceptionnant et émettant des centaines de données à la micro-seconde.

Son verre de whisky des meilleures cuves calédoniennes en main, Mwinda, méditatif, contemplait l'IA faire son travail. La climatisation silencieuse réglait minutieusement la température de la pièce pour la rafraîchir et supprima la tension alimentant un air chargé d'électricité nécessaire à la précédente ambiance : les violents orages centrafricains que Mwinda affectait tant lors de ses temps de repos.

La musique culturelle Maasaï en fond sonore comblant les vides entre deux frappes de foudre s'amenuisa jusqu'à n'être plus qu'un vague souvenir aux oreilles du PDG. Les dalles photoémettrices recouvrant le sol, le plafond, et les murs éclipsèrent le paysage nocturne d'une plaine africaine tourmentée par les éclairs de l'orage diffusé en réalité augmentée pour laisser place à l'environnement bien plus calme du sommet du Kilimandjaro. La luminosité éblouissante d'un horizon enneigé s'intensifia peu à peu par accommodation pour la vision de Mwinda.

Le simple fond sonore d'une douce brise et la circulation accélérée à localisation aléatoire de l'air ventilé trompait l'esprit humain et ses sens au point d'avoir la véritable impression de se trouver au beau milieu de l'un des plus vertigineux sommets enneigés de la Terre.


- Ambiance terminée Monsieur le président", déclara presque fièrement l'IA.

- Bien, liaison avec l'officier Sharpova. Officier, faites entrer l'invitée je vous prie".

638
Peinture / Re : L'infinity d'Erandorn
« le: 07 juin 2012 à 06:55:44 »
Rien à dire, cette figurine est magnifique, ta peinture lui fait honneur et je comprends les spéculations sur ta profession ;)

Ta plus belle réalisation à mes yeux, le tatouage en plus d'être réussi a été très bien réalisé niveau couleur en tirant sur le bleu.

Joli schéma également bref, topic à suivre!

639
Aymeric, parce que Dudu a déjà trop de votes  :P et j'ai déjà eu voté pour ewy par le passé,

Mais surtout pour son socle, sa qualité de peinture et les impacts sur le casque!

640
Peinture / Re : L'infinity d'Erandorn
« le: 01 juin 2012 à 11:15:40 »
complétement conquis pour la seconde version, l'effet lumière plus intense rend le contraste de la peau plus profond, et le duvet ressort d'autant plus. Bref au top, je sens que j'aurai mon coup de coeur pour lui.

Pages: 1 ... 30 31 [32] 33 34 ... 36

//TODO Delete next line for Theme v203 compliance?