Nouvelles: Forum francophone de l'association Bureau Aegis,
dédié au jeu de figurines Infinity.

Archives des articles

111 Invités, 2 Membres
 

Fastrad de l'article du Blog Infinity - https://www.infinitythegame.com/blog/item/851-december-releases





Sorties de décembre




BOOSTER PACK O-12


https://store.corvusbelli.com/wargames/infinity/codeone/o-12-booster-pack-alpha


UNITÉ LYNX

L'unité Lynx ne fait pas partie des unités les plus célèbres de la SWORDFOR ; en fait, elle est pratiquement inconnue. Vous ne la trouverez pas sur le site du Bureau Aegis, et elle ne figure pas non plus dans les offres d'emploi de cette organisation. Il est vrai qu'un journaliste a voulu écrire un article de fond sur l'unité pour l'agence de presse BIBLIOTEK, et peu de temps après avoir révélé ses intentions, il lui a été conseillé de renoncer et a été envoyé à Svalarheima pour couvrir l'actualité économique. Cela ne signifie pas que l'unité Lynx est une unité secrète, mais plutôt que ni la SWORDFOR ni ses membres n'aiment attirer l'attention sur elle en raison de son rôle opérationnel particulier. Pour servir dans cette unité, un profil psychologique spécifique est requis ; les candidats doivent faire partie de ces deux pour cent statistiques de la population globale qui ont un véritable instinct meurtrier et n'ont aucun scrupule à tuer. En d'autres termes, cela peut sembler trop dur, mais nous devons comprendre que toute organisation doit avoir à la fois ses héros et ses monstres. Les héros sont ceux qui opèrent au grand jour et qui représentent les valeurs de l'organisation.

Ce sont les monstres qui sont prêts à faire tout ce qui est nécessaire, généralement en secret, pour que les héros puissent faire leur devoir. Les Lynx sont des monstres à part entière du Bureau Aegis et l'une de ses rares unités ayant un permis de tuer. Comme il s'agit d'un organisme d'application de la loi, lorsque la SWORDFOR s'engage dans des opérations de police, ses priorités sont toujours d'arrêter les criminels et de procéder à des arrestations. Cependant, ce n'est pas le cas des Lynx, qui sont toujours autorisés à utiliser la force létale, car s'ils sont déployés, cela signifie que leurs commandants ont déjà considéré qu'une telle ligne de conduite est nécessaire. Ils sont monnaie courante dans les situations d'otages, où ils agissent en tant que tireurs d'élite, que ce soit sur le plan physique ou dans un environnement de données, dans lequel le choix d'intervenir et de tuer quelqu'un pour sauver des vies innocentes doit être fait en une fraction de seconde. Les Lynx sont aussi généralement déployés dans des opérations pour lesquelles une cessation brutale d'activités a été demandée, ou dans lesquelles les forces régulières de la SWORDFOR peuvent avoir besoin d'une couverture spéciale et indétectable, tant en première ligne que dans des situations diplomatiques. Dans tous les cas, le type de travail que les Lynx effectuent, bien que nécessaire, n'est pas bon pour les relations publiques, de sorte que leur présence dans la zone d'opérations tend à être totalement invisible, surtout lorsqu'une situation attire la couverture médiatique. Cela ne signifie pas que les membres de cette unité ou leurs commandants aient honte de leur rôle tactique. Au contraire, la précision et l'efficacité de cette unité leur ont valu le nom de code Lynx, et faire partie de ce groupe d'élite est une source de fierté pour chacun d'entre eux, même s'ils ne peuvent pas s'en vanter publiquement. Comme les agents d'Aegis aiment à le dire, "Vous n'avez peut-être pas entendu parler d'eux, et vous ne pouvez peut-être pas les voir, mais cela ne signifie pas que les Lynx n'existent pas et au moment où vous remarquerez leur présence, il sera déjà trop tard".


PSI-COps

Pour protéger la Sphère Humaine, un travail d'intelligence est une nécessité : plus précisément, savoir qu'est-ce qui cuit et qui le cuit. D'où la nécessité pour l'O-12 de disposer d'un service de renseignements. Et pour cela, il existe l'Unité Psi, la branche du renseignement du Bureau Aegis, une agence dédiée à la collecte de données pour les procureurs et les juges de la Section Statera et pour les agents de la SWORDFOR. Des centaines d'analystes et de traqueurs de renseignements collectent et classent toutes sortes de données qui peuvent être vitales pour lutter contre la criminalité et préserver l'équilibre politico-économique de la Sphère. Cependant, même aujourd'hui, dans une société quantronique où tout peut être trouvé dans la sphère des données, il est nécessaire d'avoir des agents au sol qui fouillent les poubelles de recyclage, les compartiments secrets des tiroirs de bureau ou l'intérieur d'un coffre-fort. Bien entendu, ces tâches sont mieux effectuées de manière discrète, car elles sont généralement illégales. Mais même si les preuves obtenues illégalement ne sont pas recevables devant un tribunal, elles peuvent néanmoins conduire à la collecte de preuves légales qui conduiront à l'emprisonnement d'un criminel ou à la mise sous surveillance de toute personne ou organisation qui pourrait être dangereuse pour l'équilibre de la Sphère. C'est le genre de tâches délicates qui ne peuvent pas être confiées à n'importe qui et pour lesquelles l'unité Psi dispose d'agents dont le nom de code est simplement COps, un acronyme pour Covert Operatives en anglais, un terme générique pour les moyens d'action directe, peu visibles, utilisés dans les opérations de renseignement. C'est le genre d'agent très polyvalent qui est capable de beaucoup de choses, même de tuer si nécessaire, et qui fait toujours son travail. C'est le genre d'agents qui ne remettent jamais en question leurs ordres parce qu'ils font confiance aux idéaux de l'Unité Psi, dont ils sont l'incarnation, puisqu'étant une branche du Bureau Aegis, sa tâche est d'agir au nom du bien commun, de tous les citoyens de la Sphère, ce qui inclut leurs ennemis. D'où leur devise non officielle : "Pour votre propre bien", même si certains d'entre eux ne peuvent s'empêcher de paraître un peu sarcastiques en la citant.



UNITÉ RAZOR

Les membres des Unités de Reconnaissance Razor sont le genre de gars qu'on n'entend jamais venir jusqu'à ce que soudainement ils soient là, se tenant à côté de vous, vous effrayant à mort par surprise. Mais ne vous inquiétez pas, s'ils voulaient vous tuer, vous n'auriez même pas remarqué leur présence. C'est en fait votre jour de chance, pour deux bonnes raisons. D'une part, vous êtes toujours en vie, félicitations ! D'autre part, vous avez pu voir un Razor en action, ce dont peu de gens peuvent se vanter. Le seul problème, c'est que vous ne pourrez le dire à personne. Les Razors sont chargés d'effectuer des opérations de nature secrète et expéditive, parfois si secrètes et expéditives qu'elles entrent même dans la définition de clandestines. Leur formation a été perfectionnée pour les missions de chasse à l'homme, les enlèvements nocturnes et l'élimination de cibles prédéfinies. Comme ils sont chargés d'opérations clandestines, illégales et douteuses, officiellement, de nombreux Razors sont des agents "décédés", travaillant pour le Bureau Noir sans badge ni identification, afin de ne pas compromettre l'O-12. Dans leur aspect moins virulent, ces agents se livrent également à des opérations d'espionnage et de collecte d'informations pour le service de renseignement et les procureurs de la Section Statera du Bureau Aegis. Les Razors peuvent se vanter de pouvoir infiltrer et compromettre n'importe quel service de sécurité avec une facilité absolue.

Cela est dû en grande partie à leur remarquable aptitude à la furtivité, mais aussi à leur équipement technologique de pointe. Leurs combinaisons de combat sont faites d'un tissu mimétique aux propriétés adaptatives, et sont capables d'inhiber les signaux thermiques et biométriques. Toutefois, bien que le secret et la discrétion soient les principaux modes de fonctionnement de cette unité, ils restent impitoyables et implacables lorsque cela est nécessaire. Dans ces scénarios, les Razors frappent fort et disparaissent dans l'ombre sans laisser de trace, comme s'ils n'avaient jamais été là. Bien sûr, c'est précisément ce qui s'est passé : ils n'ont jamais été là ; le Bureau Aegis n'admettra jamais qu'ils aient pu être là. Et si quelque chose se passait mal, la seule chose que l'ennemi aurait, c'est le corps d'un agent qui était en fait officiellement déjà mort depuis longtemps. Et bien sûr, les morts ne peuvent travailler pour personne, encore moins pour l'O-12.




BOOSTER PACK COMBINED ARMY


https://store.corvusbelli.com/wargames/infinity/codeone/combined-army-booster-pack-alpha


EGORGEURS DE JAYTH, GROUPE D'ASSAUT INDÉPENDANT SHASVASTII

Les planètes du système de Jayth sont caractérisées par leur forte gravité et leur richesse minérale. Ainsi, suivant le protocole colonial standard Shasvastii, l'expédition Shasvastii y a adapté sa physiologie à l'environnement, en se rendant plus robuste et plus volumineuse, et a établi une série de petites colonies minières sur la planète principale, Jayth-1. Le seul obstacle qu'ils ont trouvé était une espèce locale de créatures souterraines dangereuses et très territoriales, les Taigha, qui pouvaient surgir de nulle part dans les villes souterraines ou les installations minières des Shasvastii, avec des conséquences catastrophiques. Cependant, les colons Shasvastii de Jayth ont rapidement appris à les combattre et sont devenus des experts dans la guerre des tunnels. De cette façon, les colonies, bien que séparées du reste du Continuum, ont prospéré en attendant la Flotte de soutien et de liaison coloniale, le mécanisme de sécurité de la race Shasvastii pour toutes les colonies de leur système éloigné. Malheureusement, le système Jayth faisait partie de la route de traite empruntée par les esclavagistes Norasa, lesquels tombèrent sur ces colonies non préparées comme des oiseaux de proie. Incapables de repousser une flotte Norasa complète, les Jayth Shasvastii furent réduits en esclavage et beaucoup d'entre eux furent emmenés au loin pour être vendus, tant pour leurs qualités physiques exceptionnelles que pour leurs aptitudes particulières à l'exploitation minière dans des environnements à forte gravité.

Pendant plus de trente ans, ils endurèrent le régime brutal des Norasa, jusqu'à ce que, sous la direction de Shivaush-un chef rebelle charismatique - les Jaythiens se soulevèrent en armes, en menant une guérilla féroce et sanglante dans les tunnels et les couloirs des villes souterraines de Jayth. Pendant plus de quinze ans, ces rebelles, connus sous le nom d'égorgeurs, ont tenu en échec leurs oppresseurs, jusqu'à l'arrivée de la flotte de soutien et de liaison coloniale. Avec l'aide de la flotte, ils réussirent à faire tomber l'horrible régime d'esclavage. Cependant, après tant d'années de guerre, beaucoup de ces Égorgeurs de Jayth ne connaissaient plus que la tuerie et le combat, tâches dans lesquelles ils excellaient grâce à leur constitution robuste et à leur ténacité forgée au fil des ans dans une guerre contre un ennemi absolument impitoyable. Le commandement naval de la flotte de soutien, impressionné par les caractéristiques physiques des Jaythiens, inédites parmi les Shasvastii, leur a rapidement offert une place dans ses équipes d'arraisonnement et d'assaut. Les Égorgeurs n'ont cependant pas pu s'adapter à la discipline des forces expéditionnaires Shasvastii, et sont restés sous la forme d'équipe d'assaut indépendante recrutée uniquement parmi les mineurs Jayth, habitués à risquer leur vie contre les Taigha. Qu'il s'agisse d'équipes navales d'abordage ou d'assaut, les Égorgeurs forment une unité distincte, avec ses propres règles et traditions. Leurs coutumes et procédures proviennent du dur environnement minier dont ils sont issus, comme les " Patrouilles de Puits " avec leurs Taighas apprivoisés, ainsi que certaines issues de leur passé de guérilleros et de chasseurs de l'obscurité, comme leur horrible coutume d'achever tous leurs ennemis en leur tranchant la gorge.


EXPERTS TENSHO

Il est logique de penser qu'une civilisation qui a subi un grand cataclysme qui l'a presque menée à l'extinction ait développé des mécanismes spécialisés dans la gestion des catastrophes. Les experts Tensho sont l'un des éléments les plus visibles du "Denavashii", ou Plan général de survie, un programme de planification et de gestion des catastrophes élaboré à l'époque turbulente qui a suivi la grande tragédie des Shasvastii, époque à laquelle les quelques colonies Shasvastii survivantes étaient au bord de l'extinction. À l'origine, les Tensho étaient un corps civil spécial d'experts en gestion des catastrophes, ayant pour fonction d'organiser et de coordonner les secours, ainsi que les efforts de sauvetage au niveau tactique en cas de catastrophe mettant en danger la survie de la colonie. Dans la société Shasvastii, les Tensho sont considérés comme des figures d'autorité et sont identifiés grâce au Kushii, un dispositif crânien de communication multispectrale et de gestion logistique avancée avec un lien comlog. La présence et la quantité de ces experts sont déterminées en fonction de la densité de population de chaque colonie Shasvastii. Cependant, avec la prolifération des colonies militaires, les forces expéditionnaires ont été contraintes d'assimiler des membres de ce corps, recevant ainsi l'instruction militaire necessaire pour opérer avec les troupes régulières. Comme leurs homologues civils, les Tensho des forces expéditionnaires portent un Kushii, et les vétérans sont autorisés à les personnaliser. Cependant, au combat, tous préfèrent camoufler leur Kushii pour éviter d'attirer l'attention des tireurs d'élite ennemis sur eux - un sage conseil d'un spécialiste de la survie.



NOCTIFERS : AILE SPÉCIALE DE DOMINATION TACTIQUE

Les Noctifers possèdent des dispositifs sophistiqués pour se cacher, ainsi qu'une collection variée d'armes de moyenne et de longue portée. Leur préférence pour les activités nocturnes est la raison pour laquelle ils ont reçu ce nom de code de la part des troupes humaines. Se déplaçant comme des démons invisibles, ces créatures ont été créées pour être furtives et cruelles. Elles sont toujours prêtes à utiliser les trucs les plus sales et les plus honteux nécessaires pour gagner une bataille.





EQUIPE MIRAGE-5


https://store.corvusbelli.com/wargames/infinity/miniatures/equipe-mirage


LIEUTENANT MARGOT BERTHIER, EQUIPE MIRAGE-5

"Les attaques seront aussi rapide que l'éclair, elles frapperont comme le tonnerre et auront été terminées avant que quiconque ne puisse réagir."
La doctrine opérationnelle des Équipes Mirage. "Comme l'éclair". En version réduite dans son insigne.

Les équipes Mirage sont de petites équipes des forces spéciales, créées à l'origine par l'armée Mérovingienne pour effectuer des opérations militaires qualifiées de "chirurgicales". Les missions Mirage ont tendance à être rapides, très violentes et spectaculaires, avec une considération secondaire pour la furtivité. Les Équipes Mirage sont constamment confrontées à des risques élevés et comptent ainsi un nombre élevé de victimes. L'équipe Mirage-5, formée par Berthier et Duroc, est quant à elle, l'une des plus anciennes et des plus performantes de toutes. Le lieutenant Margot Berthier était autrefois sous-officier dans les troupes aéroportées mérovingiennes, pour ensuite passer au Commandement des Opérations Spéciales du Renseignement Militaire de l'Armée Ariadnaise. En tant que chef d'unité Mirage, elle fut amenée à commander une troupe de commando aéroportée de choc dans la zone d'exclusion Ariadnaise, menant des attaques extrêmement réussies contre les forces PanOcéaniennes qui essayaient d'avancer dans la zone. Cependant, le groupe de commando perdit rapidement ses effectifs en raison du taux de risque élevé. Après six mois d'opérations, les seuls survivants du commando étaient elle et un autre sous-officier, l'unité fut donc dissoute. Tentant de surmonter la mort de ses camarades, Margot demanda un transfert vers les Moblots, l'infanterie lourde mérovingienne. Grâce à ce nouvel environnement, elle a pu se rasséréner et peaufiner ses compétences au combat. Lorsqu'elle se sentit rétablie, Margot revint alors au Renseignement. Quelques missions plus tard, elle retrouva son statut d'Équipe Mirage. Dans les milieux du renseignement, elle est la seule à avoir été réadmise dans les équipes Mirage au terme d'un congé. Berthier jouit de la réputation d'être un officier avisée, coriace et rusée, et aussi une excellente tireuse. Elle a un style particulier et mortel, caractérisé par une précision absolue et un apparent manque d'effort presque pervers. Lors d'une de ses missions, elle croisa Duroc, percevant son potentiel elle le recruta dans les équipes Mirage. Depuis lors, ils constituent une équipe tactique soudée, se couvrant mutuellement. Margot est le cerveau et la tireuse de l'équipe, tandis que Duroc est les muscles et fournit l'impact psychologique de la violence extrême et soudaine.


SERGENT DUROC, EQUIPE MIRAGE-5

"Je peux arracher la jambe d'un gars et l'utiliser pour frapper seize de ses copains... C'était une compétence utile quand j'étais derrière les barreaux... Je suppose que c'est la raison pour laquelle ils veulent que je sois dans l'armée [...] Oui, ils disent que mon travail n'est rien d'autre que de casser et tuer... mais je préfère le définir comme une sorte de... réduction de personnel ou... de nettoyage de maison."
Extrait de l'entretien d'évaluation de Duroc pour les équipes Mirage.

Duroc est l'un des rares Dogfaces capables d'effectuer des sauts de combat, avec un parachute ou depuis un hélicoptère. La peur instinctive de voler dont souffrent la plupart des Dogfaces, ainsi que le stress et l'excitation d'un combat imminent, provoquent généralement leur violente transmutation en Dog-Warriors, avec des conséquences malheureuses pour les véhicules et leur équipage. Le Sergent Duroc ne possède pas plus de force de volonté que n'importe quel autre Dogface, mais la présence du Lieutenant Berthier a un effet remarquablement relaxant sur son état d'esprit. De descendance Corse, Angelo Lafayette Duroc correspond aux purs stéréotypes Corses, créature aux passions violentes et aux terribles représailles. Duroc était jugé trop agressif pour pouvoir être membre d'une équipe de Dog-Bowl - et il faut vraiment être hors de l'échelle de la brutalité pour être interdit de jouer - ainsi il a été amené à servir durant quatre ans dans un régiment de Dog-Warrior affecté en Tartarie. Lorsqu'il en a eu assez de cette discipline, il quitta le régiment pour devenir instructeur de boxe à l'école navale de Dalniy. Pendant son temps libre, il travaillait comme homme de main pour un patron de la pègre locale, jusqu'à ce qu'il aille trop loin dans son travail et qu'il soit condamné à cinq ans de prison pour homicide. Une fois sorti de prison, il reprit son ancien travail et renoua avec la routine de la violence et de l'alcool. C'est ainsi dans ce contexte qu'il fut un jour chargé de s'occuper d'une agente mérovingienne qui posait un peu trop de questions sur les quais, en se disant que ce serait un travail facile. Cependant, l'agente a été meilleure que prévu et, pour la première fois, Duroc échoua dans l'exécution d'un contrat, tombant lui-même dans son propre piège. À ce stade, la logique et la dure littérature dicteraient que Duroc aurait dû mourir ce jour-là. Mais, pour une raison mystérieuse, Margot épargna sa vie. Plein d'admiration pour elle, et sachant que sa position était suspecte après avoir été capturé, Duroc décida de prendre le taureau par les cornes et d'aider la belle agente. Une fois la mission accomplie, Margot demanda la réadmission de l'ex-Dog-Warrior dans son ancien régiment mais finit par le transférer dans les équipes Mirage. Depuis lors, Duroc effectue des missions à haut risque pour l'armée Ariadnaise aux côtés de Margot, et cela ne le dérange pas de voler, tant qu'elle est à ses côtés.




Voici quelques-unes des sorties de décembre ainsi que l'édition limitée de Noël du Fat Yuan Yuan et le pack Action Haqqislam que vous pouvez acquérir dès aujourd'hui dans votre magasin local ou sur notre boutique en ligne.





Corvus Belli sera fermé pour Noël **du 24 décembre 2020 au 3 janvier 2021. **Toutes les commandes reçues après le 18 décembre à midi (12:00 CET) ne commenceront à être traitées et expédiées que le 4 janvier.






Vous retrouverez ces histoires et bien d'autres dans le Sujet Récap des pdf avec Background d'Infinity en Français

http://www.bureau-aegis.org/forum/index.php?topic=15094.0


Share on Facebook!Share on Twitter!RedditDel.icio.us

Comments: 0 *

You don't have permission to comment, or comments have been turned off for this article.

Articles dans « Vidéos et Articles Infinity/Aristeia »

Recent

Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

06 mars 2021 à 00:04:20

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Membres
Stats
  • Total des messages: 62156
  • Total des sujets: 3343
  • Online Today: 116
  • Online Ever: 874
  • (21 janvier 2020 à 09:40:29)
Membres en ligne
Users: 2
Guests: 111
Total: 113
 
 

SMF spam blocked by CleanTalk
//TODO Delete next line for Theme v203 compliance?