Nouvelles: Forum francophone de l'association Bureau Aegis,
dédié au jeu de figurines Infinity.






Références cachées et non cachées de l'O-12



Par Gutier Lusquiños


L'O-12 est la loi dans la Sphère Humaine et la SWORDFOR est son bras armé : une force de police militarisée chargée de maintenir la stabilité et de défendre la justice au niveau international. La conception de l'O-12 en tant que faction et armée dans Infinity était basée sur l'idée d'une force de police transnationale. Cela nous a permis de travailler avec toute une série de leitmotivs et d'archétypes sur le thème de la police, tirés de nombreuses sources et documents de référence, afin de donner aux différentes unités de l'O-12 (la dernière faction généraliste ajoutée au wargame) une personnalité propre. Certaines d'entre elles sont plutôt évidentes, d'autres moins, et vous pourrez même trouver quelques easter eggs ici et là dans l'histoire des différentes unités qui composent O-12 et Starmada - son armée sectorielle. Voyons-en quelques-uns.

Parmi les plus évidentes, les Lawkeepers, sont nées de l'heureuse somme des demandes de nombreux membres de la communauté. Leur profil d'unité a été développé autour des Badlands, la zone entourant Montecristo, la prison de haute sécurité (et une autre référence évidente au fluff - https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Comte_de_Monte-Cristo) de Concilium Prima, la planète de l'O-12. Lorsque nous avons sorti l'O-12, de nombreux fans ont demandé une figurine inspirée de Juge Dredd (un personnage de la bande dessinée "2000 AD" qui a déjà fait l'objet de deux adaptations cinématographiques). Comme nous sommes tous des fans de Dredd et que nous avions besoin d'un concept pour les hommes et les femmes qui patrouillent dans les Badlands, nous nous sommes mis au travail et c'est ainsi que les Lawkeepers ont vu le jour. Le design de l'uniforme des juges du film "Dredd" fusionné avec la base conceptuelle de l'uniformologie de l'O-12 a permis de définir ainsi son apparence finale.



La moto dont est équipé leur profil d'unité reprend des éléments visuels de la moto de Juge Dredd dans les comics, tout comme l'insigne de leur corps, qui s'inspire de l'Insigne de Police que portent les juges sur leur poitrine. Dernier détail, la célèbre citation de Judge Dredd "Je suis la loi" a été ajoutée en latin comme devise officielle des Lawkeepers.



L'équipe de Démolition Navale de la Starmada, les Crushers, emprunte ce nom approprié à un terme anglais victorien. Il s'agit d'un surnom obscur que certains ont associé aux lourdes bottes portées par les policiers de l'époque et d'autres au surnom donné à la Royal Navy Regulating Branch ("branche de régulation de la marine royale"). Toutes ces origines possibles correspondent parfaitement aux démolisseurs experts de la marine spatiale de l'O-12. Comme détail supplémentaire, Crusher est également le nom d'un membre de la communauté Infinity des États-Unis.



L'unité Delta. Une grande partie des unités de l'O-12 empruntent leur nom à l'alphabet grec, il n'est donc pas surprenant que la lettre Delta ait été réservée à une unité d'opérations spéciales en hommage à l'escouade d'élite des États-Unis. Ces troupes portent un casque fermé, mais vous pouvez être sûr que sous l'un de ces casques, vous pouvez trouver un visage ressemblant à Chuck Norris !



Le cri de guerre de l'unité Gamma est "Gamma Unit smash !", qui est un hommage à la célèbre citation de Hulk, le Goliath vert de l'univers Marvel, dont les pouvoirs proviennent d'une surdose accidentelle de rayons gamma.

Tout le monde connaît ou a entendu parler du classique de science-fiction Mad Max, un film australien dans lequel la Main Force Patrol était surnommée les "Bronzes" en raison de leurs badges. Ce terme est resté, et pendant un certain temps, il a été utilisé en argot britannique pour désigner la police. Le Corps des pacificateurs de l'espace profond de la Starmada a reçu le surnom de "Bronzes" des Ockers, une organisation mafieuse Néoterrienne d'origine australienne, une nationalité courante sur cette planète. L'insigne de la Main Force Patrol du film a également servi de référence pour le logo de cette unité, ainsi que pour sa devise : "Maintenir le Droit".



De plus, pour ceux qui ne le savent pas, le terme "Ocker" désigne les Australiens durs à cuire qui ont un accent lourd et épais. Une autre référence australienne dans le contexte de ces soldats est le nom de la Hogan Metals Corporation, un hommage au protagoniste principal des films Crocrodile Dundee : Paul Hogan.



Le nom du TAG principal de l'O-12 provient également de l'alphabet grec : Zeta. Toutefois, cette lettre n'a pas été choisie au hasard : dans l'argot professionnel de la police espagnole, les véhicules de patrouille sont appelés "Zetas" (lettre "Z" en espagnol) en raison de la première lettre de leur code d'identification radio.

Le terme "cop" s'applique à la police britannique depuis le XVIIIe siècle, de même que sa variante "copper" - bien que l'on pense que ce dernier est appliqué aux États-Unis en référence au matériau utilisé pour les badges de police. C'est pourquoi les drones polyvalents de l'O-12 sont connus sous le nom générique de Copperbots. L'explication du nom de chaque modèle se trouve dans leur description dans le livre Infinity N4. Ce livre contient également une explication du nom des Fuzzbots, les drones portes-bagages utilisées par cette faction, qui empruntent également leur surnom à l'argot de la police.



Giacomo Casanova aime à croire qu'il est la reconstitution du personnage historique dont il tire son nom. Cela peut être vrai ou non, mais ce qui est certain, c'est que les pseudonymes qu'il utilise sont les mêmes que ceux du séducteur légendaire. Seul Jack Watson, alias "le plus grand détective de la Sphère" et la prétendue récréation de Sherlock Holmes, a été capable d'attraper Casanova. Il y a une certaine logique à cela, puisqu'il a attrapé cet agent pendant ce qu'on appelle le "Scandale des Lumières de Bohème" ("Bohemian Lights Scandal"), un nom qui rappelle " Un scandale en Bohème ", un célèbre roman policier d'Arthur Conan Doyle, mais aussi la pièce de théâtre "Les Lumières de Bohème" de Ramón del Valle-Inclán, un génie de la littérature espagnole originaire de notre région, la Galice.



Et ce ne sont là que quelques-unes des références cachées de l'O-12. Il y a beaucoup plus de détails cachés et d'hommages, à la fois dans les troupes de cette faction et dans les textes de base, mais les trouver au fur et à mesure de votre lecture fait partie du plaisir. Maintenant que vous le savez, n'hésitez pas à nous faire savoir si vous en trouvez !








Vous vous voulez plus de contenus sur les travaux de designs ? Le sujet est ici :
http://www.bureau-aegis.org/forum/index.php?topic=15785.0
Vous vous voulez plus de contenus d'histoire d'Infinity ? Il y'a 2 sujets ici :
http://www.bureau-aegis.org/forum/index.php?topic=15094.0
http://www.bureau-aegis.org/forum/index.php?topic=16043.0

Share on Facebook!Share on Twitter!RedditDel.icio.us

Comments: 0 *

You don't have permission to comment, or comments have been turned off for this article.

Articles dans « Vidéos et Articles Infinity/Aristeia »

Recent

 
 
 
 

SMF spam blocked by CleanTalk
//TODO Delete next line for Theme v203 compliance?