Nouvelles: Forum francophone de l'association Bureau Aegis,
dédié au jeu de figurines Infinity.

Auteur Sujet: Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (Terminé !)  (Lu 4101 fois)

Hors ligne Aio

  • Néo Humanoïde
  • **
  • Messages: 140
    • Voir le profil
Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (Terminé !)
« le: 06 janvier 2016 à 14:02:47 »
Avant Propos:

        Il s'agit de mon premier tuto décors, donc n'hésitez surtout pas à me poser vos question si certaines parties sont mal expliquées, ou si vous avez des suggestions. Aucune de mes techniques n'est figée dans le marbre, et certains d'entre vous les maitrisent mieux que moi. Je vous encourage à ajouter votre pierre à l'édifice.
ATTENTION ! Je conseille aux réfractaires de l'aérographe d'éviter de continuer plus loin. Vu ce qui suit, vous risquez de prendre feu !


1ere Partie: Sécurité

        C'est ennuyeux mais il faut en parler, protégez-vous ! Sérieusement, quand on fait du décors à l'aérographe, on va pulvérisé pendant de longs moments et sur des surfaces assez larges, c'est très différent de la simple application d'une couche de base sur une figurine. Quand on pense que simplement déchirer un carton pulvérise déjà des microparticules nocives pour les poumons, imaginez les dégâts que peuvent causer une demi-journée à vaporiser de la peinture!

Personnellement j'utilise un masque pour peintre avec filtres, ça se trouve dans les rayons de bricolage. Aérez également, le white spirit utilisé plus loin est toxique, surtout si l'exposition dépasse plusieurs jours.


2ème Partie: Préparation

         Je vais me servir comme base du bâtiment à 3 étages de chez BPlaser. Comme vous pouvez le voir, il est plutôt quelconque.

Je vais donc le personnaliser: climatiseurs, tuyaux, échelles etc etc. Les emplacements pour les panneaux de pub seront surélevés par 1, 2 ou 3 couches de mdf, afin de donner plus de relief (1ere photo, autour du tuyau vert).

On pense à préparer de quoi masquer le plastique transparent des fenêtres avant la prochaine étape, toujours avec le même film plastique précité.


         Les panneaux de pub sont réalisés à partir d'images glanées sur le net (recherches google --> "Cyberpunk, advertising, future, post-apocalyptic etc etc") et imprimées sur une feuille de papier classique. Je découpe ensuite des rectangles en carte plastique (épaisseur 0.75mm) au format de chaque image, ainsi que les images elles même.

J’inscris le nom de l'image au dos de chaque panneau pour les retrouver plus facilement avant de les passer à la bombe de noir pour éviter d'avoir à peindre les bords. Je colle ensuite les images sur chaque panneaux à l'aide d'une colle en spray (pas de surépaisseur comme avec la colle PVA, et l'adhésion est plutôt bonne).
Pour les protéger et leur donner un effet brillant, je vais les plastifier. Pour ceci, j'utilise un rouleau de film plastique adhésif qui a pour but originel de servir de masque pour aérographe. Je découpe mon film comme sur la photo:

 Attention, ne coupez pas des bords trop petits, le film plastique risquerait de se décoller au niveau de ces bords.

On replie les bords au dos du panneau, résultat :


Les panneaux, bien qu'étant une touche finale, sont réalisés dès le montage du bâtiment, ce qui permet de les ajuster et de voir immédiatement comment les disposer.

La base est prête, on va pouvoir le passer à la sous couche noir Games Workshop. Pourquoi celle-ci ? c'est l'une des meilleurs que j'ai pu tester. Certes, elle est chère, mais j'ai eu plusieurs personnes qui m'ont fait part de problèmes pour sous-coucher le mdf avec d'autres marques, et a chaque fois le fait de passer à la GW règle le soucis. Contrairement à la préparation de figurines, là il s'agit d'avoir un rendu bien noir, bien opaque. En effet le mdf "bois" la peinture, il ne faut donc pas hésiter à bien recouvrir le bâtiment. Vous allez cramer au moins la moitié de la bombe dans l'opération, sachez-le.

Entrons maintenant dans le vif du sujet...

3eme partie. Aérographe

               J'utilise un aéro Harder & Steenbeck INFINITY CR-Plus Two in One. L'avantage et qu'il est possible de changer de diamètre de buse. La buse de 0.15 mm est bien gentille pour peindre des osl sur les figurines, là on a du lourd, on va tout faire à la 0,4mm.


Pour les mélanges, j'utilise des demi coquille de kinder surprise. C'est très pratique car elles sont hermétiques, facilement nettoyables et on peut en changer régulièrement ( à Pâques, à Noël etc ...  :P).
J'ajoute systématiquement quelques gouttes de diluant Vallejo dans mes mélanges, même quand j'utilise uniquement des peintures dites "aéro". Un mélange trop liquide ça se jette et on recommence. Un mélange trop pâteux... c'est parti pour nettoyer votre aérographe bouché au diluant, chiffon, brosse voir bac à ultrasons. C'est en général 30 min de perdu. La bonne consistance... c'est difficile à décrire. J'ai du mal a visualiser cette fameuse "consistance du lait", en général avec un pinceau je tire la peinture sur le paroi de ma coquille de kinder, si la peinture glisse vers le bas sans laisser plus qu'une fine couche translucide, c'est assez liquide.

On va peindre l’hôtel en vert, en se servant de la sous couche comme d'une première couche, et on attaque directement les dégradés. Au final, les murs devront rester relativement sombre pour que les néons ressortent bien.


La seconde couche est plus claire, elle se superpose mais ne recouvre pas totalement la couche précédente, comme pour une figurine.


Ensuite on commence à faire des spots de lumière en ajoutant une autre teinte, ici du bleu, au mélange précédant. Il faut comprendre impérativement une chose avec l'aéro, c'est que les dégradés sont tellement "parfait" que si vous restez sur la même teinte que l'on éclairci toujours plus, vous obtiendrez un résultat trop "lisse", trop monotone. Il faut faire varier les teintes pour attirer le regard. En figurine on fait des lavis ou glacis, c'est assez technique, en aéro on se contente de varier les couleurs. La seule difficulté est de choisir une couleur qui reste harmonieuse. Là, je n'ai pas de règle, c'est du feeling.


On exagère l'effet en faisant un autre éclaircissement, à des endroits différents, cette fois avec un vert réchauffé à partir du mélange de base:

La mise en peinture des murs est déjà finie, ça n'aura duré environ que 30 min !

Vient ensuite le sol. J'ai choisi des teintes beaucoup plus olives :


On éclairci encore en visant le centre des surfaces :


Personnellement j'aime bien éclaircir certaines dalles, comme si le matériau utilisé n'était pas uniforme, un peu comme des pavés. Ça donne un aspect plus usé, moins propre. Je ne vous montre pas chaque étape, elles sont très rapide, on ajoute une couleur au mélange précédant, on "pshitt" sur 2-3 dalles, on recommence etc...


Pour évoquer encore plus l'aspect "pavé" du sol, je vais l'éclabousser avec différentes teintes, un peu comme nos trottoirs, couverts de traces de chewing-gum, fientes de pigeons etc. Pour ceci j'utilise une vieille brosse à dents que je trempe dans la peinture directement. Attention à vos vêtements vous allez en mettre partout ! Il est certains que vous allez également éclabousser les murs aussi, si vous ne les masquez pas.


Passons aux parties métalliques (NMM). Pour donner un effet métalliques sans utiliser des pigments à paillettes, vous devrez faire des contrastes très forts, passer des ombres à la lumière avec une transition minimum. En théorie, c'est faisable avec n'importe quelle couleur. Je me lance donc dans un metal gris-vert, ce qui me donne l'occasion de tester cette nouvelle teinte :


la premier éclaircissement ne va pas tout de suite trancher, on choisit donc une teinte assez proche, en réduisant la surface d'application. La différence est subtile, surtout à l'aéro.


Et .... que le saccage commence  :o  
Ce qui suit ne sied pas vraiment à ce tutorial, mais il parait que l'on on apprends beaucoup de ses erreur. Donc je vous l'inclue tout de même, vous apprendrez ce qu'il ne faut PAS faire !

Donc ici vous avez plusieurs étapes successives, les pots sont disposés dans l'ordre d'utilisation. Il s'agissait de donner un reflet bleu pour évoquer encore plus le coté métal poli. On parlait tout à l'heure de felling dans le changement de teintes... là c'est un mauvais feeling typique !

Mais la théorie est là: éclaircir d'abord de manière douce avec le green grey, puis de manière très tranchée avec le pale blue et enfin le blanc pur. Je vous passe les étapes ou il a fallut tout recommencer avec les premières teintes, Je corrige plus tard tout ça et vous verrez le résultat plus loin.

Le panneau rouge: une astuce de débutant mais si déjà je fais un tuto, parlons-en. Je veux quelque chose de très vif. C'est une publicité, ça doit attirer l'attention, et le rouge vif tranche bien avec le vert du bâtiment. Je passe donc 2 couches de rouges à l'aéro.

Sauf que c'est terriblement terne. C'est dû évidemment à la sous-couche noire. Il suffit donc d'un rapide passage de blanc, puis a nouveau du rouge vif et le tour est joué !



4eme Partie: La phase post-Aérographe

          On lâche un peu l'aérographe pour revenir au pinceau, mais pas besoin de sortir votre windsor & Newton, n'importe quel pinceau assez gros fera l'affaire. En fait, plus il est gros, plus c'est rapide. Il s'agit de surligner tous les bords saillant des murs avec un vert très clair, pour cela on utilise la tranche du pinceau. Là non plus, si vous continuez a suivre mon tutorial , vous verrez qu'il n'est pas nécessaire d'être très précis vu les étapes suivantes. On va surtout taché de travailler vite pour ne pas perdre le rythme.


Je passe la totalité du bâtiment au vernis en bombe GW, afin de ne pas abimer la peinture pour les étapes suivantes.

Il est temps de décorer les murs avec des tags. N'étant pas graffeur, j'ai utilisé des décalcomanies. Le premier est issu d'une planche de décalco pour trains d'un fabricant professionnel, le second fait parti du kit de décalco pour Infinity de chez MicroArt, qui est tout sauf un professionnel de la décalco, vous comprendrez ensuite. J'utilise les produits MicroSet pour apprêter la zone, et Micro-sol pour assouplir la décalco afin qu'elle adhère parfaitement à la paroi. Et ce n'est pas du luxe, vu lu rugosité de la surface, propre au MDF.


Tandis que le graff ne pose aucun soucis particulier, la décalco MicroArt est ... spéciale. En fait elle s'applique avec un espèce de film transparent. Au bout de 12 heures, un fois le décal bien sec, il faut retirer ce film, voyez le résultat:

c'est la 2eme décalco d'un pack de 5 que j'utilise, le premier s'est déchiré un peu partout également. Sachant que c'est fait pour adhérer aux mdf, je ne comprends pas vraiment ou est le soucis, j'ai pourtant suivi scrupuleusement la notice. Mais à 6,15€ le pack, j'ai la sensation de m'être fait entuber par ces filous des pays de l'est. N'aurait-il pas été plus simple de faire des décalcomanies classiques, comme tout le monde en fait depuis pfff 40 ans ?

Bref, je masque les stigmates de l'accident avec 2-3 couches rapides d'aéro et j'applique un autre décalco pour trains. Re-couche de vernis satin, cette fois à l'aéro sur les décalcos pour les sceller avant l'étape suivante.

Petite image de l'aspect général de l’hôtel avant le changement de décalcomanie :



5eme partie: La peinture à l'huile

Ici, il va s'agir de donner des nuances plus subtiles à notre bâtiment, mais il n'est pas question de commencer à appliquer des glacis sur une telle surface. On va utiliser une technique de wethering propre aux maquettistes historique.
Je dispose sur une palette improvisée des noisettes de peinture à l'huile. Il y a de tout, du vert, du bleu, violet, rouge, jaune etc...


Sachez que l'huile se dilue avec des solvant du type white spirit. Ce solvant dégage une odeur fort désagréable, et tenace... Donc prévoyez une cave ou un garage pour cette étape, ou au pire un jour de beau temps ou vous pouvez ouvrir en grand vos fenêtres.
J'applique des petites touches de peinture un peu partout, de manière aléatoire sur toute la surface a traiter. N'utilisez pas de diluant sur votre pinceau, prenez la peinture telle quelle.


Ensuite, avec un pinceau (plat de préférence) que vous plongerez dans le solvant, vous allez tirer cette peinture selon des lignes verticales. Le solvant va presque diluer toute la peinture, mais en séchant, vous remarquerez qu'il restera des nuances, plus ou moins discrète sous la forme de trainées verticales.


C'est ainsi qu'on va créer le plus bel effet d'usure sur les murs. Ces trainées vont représenter les variations de couleurs d'une peinture qui a vieillit au contact du soleil ou des intempéries. Vous pouvez également appliquer plus de teintes bleu/brunes dans les creux, afin de renforcer les ombres. Vous pouvez aussi appliquer plus de brun/rouge/ocre sous les clim et autres tuyaux pour représenter des traces discrètes de rouille.




« Modifié: 08 janvier 2016 à 07:26:18 par Darius »

Hors ligne Darius

  • Modérateurs
  • Néocréator
  • ***
  • Messages: 2424
    • Voir le profil
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk
« Réponse #1 le: 06 janvier 2016 à 15:55:32 »
Désolé je n'ai pas pu attendre ^^; j'attends la suite avec impatience :)

Hors ligne Volgogronz

  • Néomancien
  • ***
  • Messages: 486
  • Référent règles Aristeia!
    • Voir le profil
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (EN COURS)
« Réponse #2 le: 07 janvier 2016 à 09:25:57 »
Pareil, c'est trop tentant pour attendre. Merci pour ce tuto!
Si j'ai bien compris, les pigments ne sont fixées "que" par un coup de vernis en bombe. Et ça tiens bien sur la durée?

Hors ligne RemiZ

  • Néoterrien
  • ****
  • Messages: 1137
    • Voir le profil
    • Le Cinéma du Z
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (EN COURS)
« Réponse #3 le: 07 janvier 2016 à 10:37:12 »
Excellent tuto !! Et dire que ce n'est pas fini... :)
Rémi Z

Mon blog ciné : www.cinema-du-z.fr

Hors ligne Anaris

  • Warcor de l'Ouest
  • Administrateur AEGIS
  • Néomancien
  • *****
  • Messages: 874
    • Voir le profil
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (EN COURS)
« Réponse #4 le: 07 janvier 2016 à 10:39:58 »
Bravo Aio c'est un Tuto digne des meilleures revues/blog/
Est-il possible de le placer en tant qu'article sur le site Bureau-aegis.org?

Hors ligne Chouak

  • Néomancien
  • ***
  • Messages: 762
    • Voir le profil
    • Ma page Facebook
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (EN COURS)
« Réponse #5 le: 07 janvier 2016 à 11:23:00 »
Ton tuto est vraiment très classe !
Il est clair, bien illustré et très agréable à lire !

Un grand merci ! Même si il n'est pas terminé, c'est déjà un chouette travail !


Hors ligne ben_the_diud

  • Néoterrien
  • ****
  • Messages: 1381
  • NE DANS LA RUNE
    • Voir le profil
    • la tanière
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (EN COURS)
« Réponse #6 le: 07 janvier 2016 à 12:18:39 »
Super efficace ce tuto. Merci merci merci, bon je te le redirais quand tu auras fini. ^^

Hors ligne Aio

  • Néo Humanoïde
  • **
  • Messages: 140
    • Voir le profil
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (EN COURS)
« Réponse #7 le: 08 janvier 2016 à 00:11:29 »
6ème partie: Les pigments

         Encore une autre technique de wethering. L'huile fonctionne sur les grande partie plane et est subtile, tandis que les pigments en poudre sont beaucoup plus voyants, et s'adressent plus aux creux en tout genre. Je n'ai jamais utilisé les poudres Mig ou Forgeworld, je me suis toujours contenté de ma vieille boite de pastels. Il me suffit de prendre un bâton de pastel, et de le gratter au dessus d'un récipient pour en récupérer la fameuse poudre.


On va appliquer quelques petites touches de poudre avec un très gros pinceau brosse à des endroits judicieux. Des couleurs sombres dans les creux, des dominante rouille/brun/ocre sur et sous les climatiseurs, vert olive et brun sur les balcons et le toit, ocre et rouille sur certains rebords, et surtout au pied du bâtiment, là où la saleté s'accumule naturellement. Je n'utilise aucun fixateur ni solvant, ce qui me permet de garder la texture "poudre". Mais une fois cette étape finie, je revernis le tout rapidement à la bombe.


Au passage, j'en profite pour améliorer le coté avec la décalcomanie foirée :

"A vote for Blue is a vote for You !"


7ème partie: Les écailles de peintures

        Encore une technique d'usure. A l'aide d'un coin de mousse de blister que l'on va tremper directement dans un pot de couleur sombre (noir, brun foncé, bleu marine etc), on va tamponner sur les surface à écailler. Attention, ayez la main légère, il faut qu'on distingue l'aspect "gruyère" de la mousse. Le mieux est de tamponner 2 ou 3 coup sur un mouchoir pour enlever l’excédent. Évitez d'être trop régulier, essayez de vous concentrer sur les zones d'usure les plus probables (encadrement de porte, coins, rambardes...).


Ensuite on va souligner les plus grosses écailles à l'aide de la même teinte que l'on a pris pour surligner les arrêtes du bâtiment. Ça se fait au pinceau fin cette fois, ça demande un peu de concentration pour faire des traits fins, sinon, gare à l'effet papillon de nuit http://i18.servimg.com/u/f18/11/36/58/93/dsc_0012.jpg !

Autant de dégâts c'est pas vraiment réaliste sur un bâtiment, mais esthétique>réalisme est mon mot d'ordre.

8ème partie: La Cyberpunk Attitude !

          Et vous échapperez à un lien du clip de Lorie. Bref, pour le moment, on a joli édifice, totalement peint, texturé, sali et usé. C'est jouable comme tel, mais on va entrer dans la partie la plus fun de ce tuto, le look Blade Runner. Pour ça on va revenir à l'aéro.

Les néons vont donner la lumière et le contraste fort dont on a besoin. On va faire des " Object Source Lighting" ou OSL. La théorie, c'est toujours la même on va pulvériser plusieurs couches de peintures de plus en plus claires et sur des surfaces de plus en plus restreintes. Par contre, il va falloir être beaucoup plus léger sur les pulvérisation, on veut un filtre, on ne veut surtout pas couvrir le travail réalisé en dessous. Il faut évidemment choisir cette fois des teintes vives, saturées. Je choisi le jaune qui fait un beau contraste avec le fond vert sombre.


Petit soucis, le jaune est une couleur qui ne couvre absolument pas, c'est toujours valable, même pulvérisé. Donc un met un petit coup de blanc, sans tout recouvrir, et à nouveau du jaune. L'effet est déjà plus sympa. Remarquez également comme je recouvre le graffiti, ce qui va l'aider à s'intégrer au mur, alors qu'il ressortait bien trop auparavant.


Le petit plus qu'on peut encore ajouter, c'est de peindre le néon lui même en blanc. En effet si vous observez un peu des néons, le tube est toujours beaucoup plus clair que le halo, dans certains cas il parait même totalement blanc. Ça se fait au pinceau fin.


Autre type d'éclairage, cette fois bidirectionnel. On masque la zone qu'on veut protéger de l'aéro avec du ruban adhésif de peintre, qui n'abimera pas la peinture déjà déposée (le vernis apposé précédemment sécurise également l'opération). Et on procède de la même manière. Cette fois, je choisi un éclairage orangé et moins vif (on mélange du blanc a toutes les étapes).

Remarquez que c'est assez moche. D'une part mes couches sont trop opaques, et surtout, j'ai fait une auréole. Ceci arrive pour 3 raisons:
- soit votre mélange est trop dilué, la peinture pulvérisée se dépose mais ne sèche pas assez vite, elle continue donc d'être soufflée et sèche n'importe comment.  
- soit la pression de votre compresseur est trop forte, mais on obtiendra plutôt des pattes d'araignée https://encrypted-tbn1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTcEmow-6xD2UbsHGntFPZatTQ9pZdZwaNPYmH4ikbUVC5psOZpIA
-soit, dans ce cas présent, le compresseur est trop chaud, et l'air expulsé est chargé d'humidité. Cette humidité va se condenser tout au long du tuyau et va former de l'eau qui va se mélanger avec votre peinture. A ce moment là, une seul solution: videz votre godet, nettoyez le et faites une pause de quelques heures, le temps que le compresseur se refroidisse.

Je referme cette parenthèse, il est l'heure de découvrir le résultat en enlevant l'adhésif.


On améliore un peu tout ça avec une autre pulvérisation pour masquer l'auréole et on peint le néon en beige, car je veux une lumière un peu moins agressive que les néons jaunes.


D'autres néons :


Voila, on arrive au bout. La dernière touche pour accentuer cette ambiance "société consumériste" est l'ajout des panneaux de pub préparés au début. Pour leur donner un coté plus agressif, je les pose de manière non organisée avec des différences de niveau, comme si chaque panneau voulait se supplanter aux autres.



« Modifié: 08 janvier 2016 à 00:54:11 par Aio »

Hors ligne Aio

  • Néo Humanoïde
  • **
  • Messages: 140
    • Voir le profil
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (EN COURS)
« Réponse #8 le: 08 janvier 2016 à 01:27:40 »
Annexe 1: L'effet métal à l'aéro

Je reviens sur théorie que j'ai abordé un peu plus haut pour donner un effet metal avec des peintures "non métallisée". Donc on part comme d'habitude d'une base très sombre, voir noire et on rajoute les lumières mais pas de manière linéaire, au contraire à un moment il va falloir trancher assez brutalement. Je n'ai malheureusement pas fait de photos lorsque j'ai corrigé les effets métal, mais néanmoins la recette est :
- base noire (sous-couche)
- couche large de german fieldgray WW2
- couche un peu moins large de green grey
- ombrage avec un mélange de noir+ german fieldgray WW2 + dark sea blue (le fieldgray est décidemment trop clair pour servir de base à un métal)
- éclaircissement vif au green grey + blanc
- au pinceau on surligne tous les bords au blanc pur, on trace de traits pour représenter la lumière qui se reflète le long des surfaces planes.
- très léger coup de blanc à l'aéro sur les grosses trainées faite au pinceau... car elles étaient assez moches  ;D




Le résultat n'est pas exceptionnel, on peux faire bien mieux avec un peu de technique au pinceau, mais ça a l'avantage d'être réalisé rapidement.


Annexe 1: Faire un panneau avec un pochoir

Je voulais encore un panneau bien flashy, mais différent des pubs imprimées, j'ai donc réalisé un panneaux qui évoque un peu plus l'aspect hôtel. L'idée est reprise de chez scenery planet.
On va réaliser un pochoir à partir d'une feuille bristol. Dans le coin en bas à droite, c'est mon gribouillage pour avoir une idée générale de ce que je veux faire. Je trace les contour de mon panneau en le posant sur la feuille. Puis je dessine les détails de mon pochoir avec un critérium et un réglet pour être le plus précis possible.


Je découpe au cutter les motifs simples et je fixe le pochoir au panneau avec du ruban adhésif. Notez que le pochoir est plus grand que le panneau, pour éviter que l'aéro ne vienne pulvériser de la peinture sur la tranche du panneau. Remarquez également que j'ai découpé les 2 encoches du panneau sur le pochoir, c'est mon repère pour savoir s'il est bien ajusté. Du blanc pur est pulvérisé à l'aérographe.


Pour les lettres, je ne les découpes pas au cutter, les arrondis sont trop difficiles à réaliser. Je vais utiliser des pochoirs vendus dans le commerce. et je vais masquer les lettres dont je ne me servirai pas, pour éviter d'avoir tout l'alphabet sur mon panneau !


La où les choses se compliquent, c'est qu'il va falloir trouver un moyen pour positionner correctement les lettres a l'aide d'un pochoir qui n'est presque plus transparent. Je décide alors de tracer une ligne médiane par laquelle le centre des lettres passeront. De plus, je fait une petite marque là où le sommet de chaque lettre doit correspondre. Les mesures sont prises sur mon premier pochoir, celui en bristol qui me sert maintenant de modèle. Je devrait voir cette marque dans le jour du pochoir en l'appliquant. La théorie étant trop belle, en pratique j'ai du mal a centrer la ligne médiane. Je décide d'ajouter une fine ligne de papier adhésif de peintre.


On pulvérise, on enlève l'adhésif, on remplit les creux au pinceau, et c'est fini !



Petites réflexion après coup, j'aurais pu tout de suite faire mes marquages au critérium sur la bande d'adhésif médiane, ce qui m'aurait éviter de mettre des points et des lignes au critérium directement sur le panneau, sont marquages étant très difficile à faire disparaitre, même avec plusieurs retouches de peinture...  


Conclusion

                 Ce tutorial qui regroupe à peu près l'ensemble des technique que je connais en ce qui concerne les décors en mdf est maintenant terminé. J'estime que la réalisation de toutes les étapes de ce tuto hors montage et procrastination (je ne compte pas les heures à taper sur google image tous les mots clés en rapport à Infinity qui me passaient par la tête) peut être fait en 10-12 heures. C'est pourquoi je suis resté focalisé sur des choses qui se réalisent rapidement, car je sais que tout le monde préfère passer du temps à peindre ses figurines plutôt que la table de jeu elle même. Est-ce vraiment logique ? Quand on pense qu'au gré des listes d'armées on ne joue jamais avec toutes nos figurines, mais en revanche nos plus beaux décors, on les sorts à chaque fois !

A méditer ...  ;)
« Modifié: 08 janvier 2016 à 01:59:32 par Aio »

Hors ligne Aio

  • Néo Humanoïde
  • **
  • Messages: 140
    • Voir le profil
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (EN COURS)
« Réponse #9 le: 08 janvier 2016 à 01:47:20 »
Triple post... mais pour dire que le tuto est fini !
Demain je posterai des photos de bonne qualité du bâtiment entièrement fini.


Merci pour vos commentaires anticipés, j'espère que la suite vous plaira tout autant.

Si j'ai bien compris, les pigments ne sont fixées "que" par un coup de vernis en bombe. Et ça tiens bien sur la durée?

Absolument. Le MDF, après la sous-couche et les x-mille couches d'aéro, d'huile et de vernis commence à être assez granuleux, ce qui permet une bonne adhérence des pigments. J'ai beau frotter avec mon pinceau brosse sur les zones ou il y en a le plus, je ne retire plus rien. Après, j'aime rester très léger sur les pigments, ce sont des bâtiments urbains, pas des complexes miniers. Dans ce cas là, je pense qu'il faudra plutôt utiliser de la laque pour être sur de tout bien fixer, puis vernir pour enlever le coté satiné de la laque. Ou alors il faut intégrer les pigments après avoir mouillé la zone avec du white spirit, de l'essence F ou du diluant cellulosique.


Bravo Aio c'est un Tuto digne des meilleures revues/blog/
Est-il possible de le placer en tant qu'article sur le site Bureau-aegis.org?
Mes photos sont quand même un peu plus dégueux, mais j'apprécie le compliment ! Pas de problème pour le reposter sur le site. Une petite relecture par un modo pour les fautes ne ferait pas de mal, et il y a 2 ou 3 commentaires perso qui peuvent être supprimés aussi, je pense surtout à la dernière phrase de l' "Avant-Propos" qui risque de faire grincer des dents  r)

Hors ligne ben_the_diud

  • Néoterrien
  • ****
  • Messages: 1381
  • NE DANS LA RUNE
    • Voir le profil
    • la tanière
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (Terminé !)
« Réponse #10 le: 08 janvier 2016 à 06:19:18 »
Et voila, je te le redit: Merci.
Lisible, bien expliqué, bref pédagogue. :D


Hors ligne Darius

  • Modérateurs
  • Néocréator
  • ***
  • Messages: 2424
    • Voir le profil
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (Terminé !)
« Réponse #11 le: 08 janvier 2016 à 07:26:05 »
à mettre dans le grand ivre des décors ^^

Hors ligne RemiZ

  • Néoterrien
  • ****
  • Messages: 1137
    • Voir le profil
    • Le Cinéma du Z
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (Terminé !)
« Réponse #12 le: 08 janvier 2016 à 07:43:05 »
Ca donne vraiment envie :
1/ de peindre mes batiments ;
2/ de me mettre à l'aérographe sinon je ne peux pas aller plus loin ;)

Super boulot Aio, merci !
Rémi Z

Mon blog ciné : www.cinema-du-z.fr

Hors ligne Volgogronz

  • Néomancien
  • ***
  • Messages: 486
  • Référent règles Aristeia!
    • Voir le profil
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (Terminé !)
« Réponse #13 le: 08 janvier 2016 à 08:57:49 »
Merci pour ta réponse sur les pigments, et merci pour la suite et fin du tuto!
C'est très détaillé et plein de conseils, une vraie mine d'information. La classe!

Hors ligne Brepost

  • Néoterrien
  • ****
  • Messages: 990
    • Voir le profil
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (Terminé !)
« Réponse #14 le: 08 janvier 2016 à 10:41:23 »
Tout bonnement excellent !

Il manque juste un truc : des photos finish !
Pas le temps de peindre ? Jouez des marqueurs.

Hors ligne VinZ

  • Néoterrien
  • ****
  • Messages: 1497
    • Voir le profil
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (Terminé !)
« Réponse #15 le: 08 janvier 2016 à 11:07:50 »
Impressionnant

Hors ligne Aio

  • Néo Humanoïde
  • **
  • Messages: 140
    • Voir le profil
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (Terminé !)
« Réponse #16 le: 08 janvier 2016 à 12:12:53 »
Résultat final :



Hors ligne Ev0k

  • Néocréator
  • *****
  • Messages: 2084
  • Chomp !
    • Voir le profil
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (Terminé !)
« Réponse #17 le: 08 janvier 2016 à 12:55:10 »
Ca me fait un effet très "Blade Runner".

Bien joué !

Hors ligne ram

  • Néo Humanoïde
  • **
  • Messages: 192
    • Voir le profil
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (Terminé !)
« Réponse #18 le: 08 janvier 2016 à 14:48:16 »
chapeau bas , tu maitrises vraiment bien le truc , cela me donne envie de reprendre la peinture de toute ma ville  ;D un grand merci pour ce tuto , je retiens l'idée de couper les tuyaux entre chaque étage  en le cachant par des pubs ou des panneaux c'est  astucieux; ils sont fait comment d'ailleurs ? gros fil de soudure ?

Hors ligne Pierro

  • Néo Humanoïde
  • **
  • Messages: 126
    • Voir le profil
Re : Tuto Décor : Hotel Cyberpunk (Terminé !)
« Réponse #19 le: 08 janvier 2016 à 14:55:12 »
Ca tue des buffles ! Bravo !!!  :o
Club de figs à Aubagne: http://ajsa.1fr1.net/

 

//TODO Delete next line for Theme v203 compliance?