Nouvelles: Forum francophone de l'association Bureau Aegis,
dédié au jeu de figurines Infinity.

Auteur Sujet: [JDR] Background de PJ  (Lu 553 fois)

Hors ligne Bawon Samdi

  • Nettoyeurs
  • Néoterrien
  • *****
  • Messages: 1477
  • Lille
    • Voir le profil
[JDR] Background de PJ
« le: 05 septembre 2016 à 23:28:07 »
Pour ceux qui ne connaissent pas, le système de création de perso est dit "biographique". A diverses étapes de la vie du persos, de son enfance jusqu'au début de la partie, on a un certain nombre de choix à faire, de points à répartir entre les compétences et des événements aléatoires à tirer. L'idée c'est de se construire le perso par petites touches successives afin d'avoir un perso qui se construit de façon plus naturelle que si on avait donné directement un gros paquet de points à répartir.

Après, "il ne reste plus" qu'à écrire le background du perso en intégrant les événements aléatoire tirés pendant la création.

Voici ma première tentative avec un perso d'investigateur, ex-flic qui est ensuite entré au Bureau Thot de l'O12 (chargé de monitorer/protéger Aleph).

Mes tirages:
- né sur Concilium dans une famille modeste et heureuse
- enfance: témoin d'un meurtre
- adolescence: rejoint un collectif de hacker sur Maya
- 1er cycle de profession (Flic): pourchassé par les autorités et la mafia (gagne un ennemi dans chaque)
- 2ème cycle de profession (Bureau Thot): rejoint un programme expérimental gagne un Talent (j'ai pris Détection du Mensonge issu de la compétence Psychologie) mais aussi des pertes de contrôle (se réveille dans des lieux inconnus, trous de mémoire, ...)
- 3ème cycle de profession (Bureau Thot): Paranoïque. Ils sont après vous ! Qui sont Ils ? Que veulent-Ils ?

C'est la base à partir de laquelle j'ai rédigé son historique. J'espère que ça sonne suffisamment "infinitesque":

Citer
Un corpo traverse la rue, bruit de moteur puissants, une série de déflagrations, le corpo au torse criblé de balles s'effondre aux pieds de Josephus « Joe » June. Du revers de la manche il essuie le sang qui a éclaboussé son visage, juste à temps pour voir la moto noire partir en trombe puis disparaître. Il n'avait que 14 ans quand il s'est trouvé face à sa première scène de crimes. Bien qu'entouré d'une famille aimante, il ressent cependant le besoin d'évacuer un stress qui ne cesse de monter alors que les images de l'assassinat ne le quittent pas. Il se réfugie alors dans les communautés virtuelles Maya où il apprend bien plus sur les usages de la quantronique que ce que ses études de secrétariat ne pourraient jamais lui enseigner. En même temps qu'une connaissance technique il acquiert un sens critique incompatible avec un destin de docile fourmi corporatiste que ses parents ont tracé pour lui. Sur un coup de tête il rejoint l'académie de Police.

Protéger & Servir ça sonne bien et Josephus retire pendant un temps une satisfaction de son travail, un apaisement. Doué d'empathie, il s'est toujours bien débrouiller pour désamorcer les conflits, négocier une reddition ou obtenir des aveux. Il est par contre devenu un bourreau de travail, cumulant les heures sup et négligeant sa vie personnelle. Déterminé à mener jusqu'au bout cette affaire de trafic de Soie à destination de cliniques privées il avait ignoré tous les signaux d'alertes qui aurait mené un flic normal à regarder ailleurs. Intimidation, corruption, pression hiérarchique, rien n'a pu l'empêcher de dévoiler l'implication de son chef de division ainsi que l'identité du chef du réseau de contrebande. A partir de là rien ne se passa comme il fallait. Les conséquences pour eux furent minimes mais Josephus se retrouva sans travail. Le sort typique de tout lanceur d'alerte qui se respecte ...

Une fois de plus son monde se retrouvait sans dessus dessous mais cette fois quelqu'un l'aida à remonter la pente. En échange de sa participation à un programme d'entrainement expérimental, une place d'agent du Bureau Thot lui était assuré. De nombreux agents du bureau sont extrêmement compétents pour traiter tout ce qui relève d'Aleph, de Maya et de quantronique mais le facteur humain leur échappe trop souvent. Toute l'information ne se trouve pas sur le réseau et il faut des spécialistes de l'HUMINT (Human Intelligence, recueil de données directement auprès d'agents humains) pour collecter ce qui manque. C'est ce qui fut proposé à Josephus et l'entrainement spécial reçu développa ses prédispositions naturelles. A force d'auto-hypnoses, conditionnements et d'améliorations des capteurs de phéromones, la sensibilité de Josephus aux comportements non-verbaux fut exacerbée. Sudation psychique, dilatation pupillaire, variations de fréquence vocale, incohérences narratives et langage corporel sont devenus autant de signes éveillant en Josephus des réponses réflexes d'élévation du niveau de vigilance et de méfiance face à un potentiel menteur. Fort de cet entrainement et de ses propres compétences de terrain, il s'employa pendant les années qui suivirent à protéger l'infrastructure logicielle et matérielle d'Aleph.

Ces dernières années, Josephus rencontre toutefois une difficulté croissante pour se concentrer sur son travail. Il a découvert que les rapports de certaines affaires classées sur lesquelles il avait bossé étaient modifiés derrière son dos. Puis se sont des malwares qui tentent de s'implanter sur son commlog à l'occasion de mise à jour initiée par le Bureau. Enfin, à plusieurs reprise, il a aperçu des micro-drones espions le suivant partout mais ils ont toujours réussit à disparaître avant qu'il ne mette la main sur eux. Il se rend compte que les délires paranoïaques des cellules terroristes anti-Aleph qu'il a infiltré par le passé étaient peut-être dans le vrai. Mais on ne l'aura pas deux fois ! Il a déjà était trahis par sa hiérarchie et il ne commettra pas l'erreur de se tourner vers eux pour faire part de ses inquiétudes. Non, il jouera les employés modèles tout en gardant un œil ouvert. Tôt ou tard ceux qui le surveille commettront une erreur qu'il exploitera. En attendant il se prépare, récupérant armes et explosifs non marqués, programmes illégaux, contacts pouvant l'aider à disparaître, … Peut-être pour rejoindre les Nomades ? Après tout il a des accès privilégiés à Aleph, ça devrait surement les intéresser ...


Hors ligne K@w@l

  • Modérateurs
  • Néoterrien
  • ***
  • Messages: 1144
  • Dupond Capello
    • Voir le profil
Re : [JDR] Background de PJ
« Réponse #1 le: 17 septembre 2016 à 10:45:30 »
Ça sonne bien. Il te faut les background pour quand ?
"Une fois que tu as mis le doigt dans Infinity, tu peux dire "Au revoir" à l'espèce marine"
"Le Canada, c'est pas la terre à délits"
"Toujours boire de l'eau après un scénario "arrangé""

Hors ligne VinZ

  • Néoterrien
  • ****
  • Messages: 1230
    • Voir le profil
Re : [JDR] Background de PJ
« Réponse #2 le: 19 septembre 2016 à 07:01:37 »
Erf, il va falloir que je reprenne le mien de BG, je ne l'ai pas du tout construit comme ça :D
Je n'ai plus tous les évènements en tête par contre

Hors ligne Knil

  • Néomancien
  • ***
  • Messages: 500
    • Voir le profil
Re : [JDR] Background de PJ
« Réponse #3 le: 19 septembre 2016 à 08:06:07 »
Je ne crois pas que ce soit le format imposé par Bawon. Ce sujet est une simple "galerie de perso" ou chacun peu venir déposer son petit BG pour le fun.

Hors ligne Bawon Samdi

  • Nettoyeurs
  • Néoterrien
  • *****
  • Messages: 1477
  • Lille
    • Voir le profil
Re : [JDR] Background de PJ
« Réponse #4 le: 19 septembre 2016 à 10:13:16 »
En effet, ce n'est pas spécialement le schéma à respecter pour vos PJ. Juste un projet perso.

Hors ligne Ev0k

  • Néoterrien
  • ****
  • Messages: 1822
  • Chomp !
    • Voir le profil
Re : [JDR] Background de PJ
« Réponse #5 le: 24 septembre 2016 à 20:44:54 »
Voilà le background de mon perso !
En gras italique : les divers tirages de carrière et d'évènements pour mettre en relation la fiche PJ et le background.

Citer
PHIL MEAA
Former Bureau Toth Senior Executive Engineer (White collar education)
Network Security and Data Analyst Specialist (Carrière 1 : Bureau Toth)
Undercover Outlaw Hacker (Carrière 2 : Criminal)
HISTORIQUE :
Ingénieur Système Virtuels Autonomes…
En clair : soigneur d’ALEPH.
C’est ce que la famille Meaa fait depuis l’avènement de l’Intelligence Artificielle.
Elle a participé à la maturation d’Aleph et à sa reconnaissance en tant que seule et unique IA.
Phil a donc tout simplement suivi les traces de ces aïeuls en étant diplômé du meilleur Institut Polytechnique de Concilium. Quelle meilleure voie que celle déjà tracée… (White Collar education)
Tracée à coup de ceinture (surtout côté boucle) par un père dont la violence trahissait les origines polynésiennes… L’âme des guerriers dans un guerrier sans âme. Une culture imprimée jusque dans les gènes, pour une génétique contrariée par une société policée.
Mais heureusement il y avait Phil… (Environnement violent)
Et puis être dans une famille de ce rang offre quelques avantages, comme les cubes… (Youth event : involved in Resurrection Lottery)
Puis tombe la nouvelle : le père de Phil décède soudainement. Un accident de navette. Le crash stupide. Une chance sur des millions… Désintégration lors de la rentrée atmosphérique, pendant un voyage d’audit technique dans une station relais perdue sur une lune abandonnée. Une chance que les 4 techniciens qui aurait dû faire parti du vol soient tombés malades juste avant… (Évènement pendant adolescence : un proche meurt et la famille avoue qu’il avait une activité criminelle : gain du trait « criminal connections »)
Les traces laissées dans la chair par son père poussent donc Phil à suivre les traces laissées dans la chaire de l’équipe dirigeante du service « Sécurité et Analyses » du Bureau Toth par les génération successives de Meaa. (Carrière 1 : agent du bureau Toth / Evenements : Something Big Happens : +1 earnings & Promotion, +5 assets)
Phil commence à prendre goût à cette vie faite de pouvoir, dans les secrets d’Aleph. Il est facile de succomber à ce sentiment de toute puissance lorsque l’on « permet » à Aleph de fonctionner, ce qui revient à dire à permettre à l’humanité de continuer à exister…
Puis le doute vient : des incohérences dans la gestion de l’I.A. Des libertés prises dans son fonctionnement qui en suppriment certaines pour les « humains »…
C’est là que maman lui a tout dit : que ça faisait déjà longtemps que la famille avait un doute sur Aleph : trop belle, trop propre, trop parfaite. Que c’était bizarre ces mutations de personnel plutôt réticents à l’obéissance aveugle, mutations dans des services quelques étages plus bas… C’est fou le nombre de gens qui peuvent se perdre dans un ascenseur… « qu’est-ce-qu’il est devenu, Machin ? - Qui ? – Ben Machin, muté dans ton service le mois dernier, il a eu 15 minutes pour faire son carton et descendre vous voir ! - Connais pas, jamais vu, jamais arrivé chez nous ! – Mais ton service est 2 étages plus bas ! »
À bien y regarder, depuis que Phil bossait à Toth, ça en faisait un paquet, de « Machin » qui disparaissaient entre 2 étages ; ou des « Bidules » qui se faisaient révoquer leurs accréditations…
Et cette façon de fonctionner : faites marcher Aleph, laissez-là faire le reste… C’est pas comme si elle avait sa propre armée… Ces Proxy froids, impersonnels, qui semblent scruter votre âme quand ils vous regardent… On les croisent partout, et ils ne travaillent nulle part… Ils ne respirent même pas, pourtant on sent leur souffle derrière la nuque quand ils nous surveillent…
Il était temps de continuer à suivre les traces du père : il fallait amasser les preuves, trouver un moyen de dénoncer, contrecarrer l’hégémonie de l’I.A. Les nomades ? trop évident, autant se balader avec une cravate siglée « Arachnee » ! Non, il fallait ruser : contacter des agences de renseignements indépendantes et privée, si possible chez les muslims, en tout cas loin des Pano et des Jins : trop pourris par Aleph.
Et alors commence le travail de recherche, d’espionnage : des logiciels espions héberger dans le serveur de la Maintenance, le piratage de la webcam d’un technicien, les photographies d’écran qu’on reproduit au papier/crayon… Qui irait lire un papier : tout juste bon à servir d’emballage… (Carrière 2 : Criminal)
Sauf que parfois votre meilleur ami travaille pour « ceux d’en face ». Alors la police, « conseillée » par les limiers d’Aleph, commence à fureter, et à trouver… Saloperie de papier… Rien de grave, heureusement, le « reste » est plus discret, mais suffisamment pour être « muté »… Et Phil est très haut, dans les étages… Puis vient le « deal », on vend son pote et on peut accepter une « réorganisation » en tant qu’ingénieur « itinérant » : le placard spatial, quoi, mais au moins on reste en vie, pour combattre un autre jour ! (Évènement : un ami est un traître qui travaille pour une faction rivale, choix : aider les autorités = +5 assets)
Débute alors l’errance de vaisseaux décharges recyclant les anciens composants des serveurs d’Aleph en station perdues sur des lunes… Attention aux rentrées atmosphériques… (Évènement : Roving Specialist, gain de 1 à 6 langues)
Maintenant, il est temps pour Phil de passer à l’action !
« Modifié: 24 septembre 2016 à 22:26:33 par K@w@l »

Hors ligne K@w@l

  • Modérateurs
  • Néoterrien
  • ***
  • Messages: 1144
  • Dupond Capello
    • Voir le profil
Re : [JDR] Background de PJ
« Réponse #6 le: 24 septembre 2016 à 22:30:09 »
Pas mal. Je ne présenterai pas comme ça mais cela relève d'un choix personnel.
"Une fois que tu as mis le doigt dans Infinity, tu peux dire "Au revoir" à l'espèce marine"
"Le Canada, c'est pas la terre à délits"
"Toujours boire de l'eau après un scénario "arrangé""

 

//TODO Delete next line for Theme v203 compliance?