Nouvelles: Forum francophone de l'association Bureau Aegis,
dédié au jeu de figurines Infinity.

Auteur Sujet: debrief merovingian satellite  (Lu 293 fois)

Hors ligne schlaf

  • Néo Humanoïde
  • **
  • Messages: 133
    • Voir le profil
debrief merovingian satellite
« le: 24 avril 2018 à 13:20:43 »

allez, hop, un petit debrief qui n'aura pas pour autre but que de faire un "rapport d'étonnement" sur ce tournoi et les trucs que j'aurais appris au fil des parties...

pour faire simple, liste unique et non optimisée avec des figs pas trop compliquées à appréhender.

satellite lyon 1
──────────────────────────────────────────────────


FUSILIER Combi Rifle / Pistol, Knife. (0 | 10)
NISSE MULTI Sniper Rifle / Pistol, Knife. (1.5 | 34)
ORC Lieutenant HMG / Pistol, Knife. (2 | 44)
FATHER-KNIGHT Hacker (Assault Hacking Device) Combi Rifle, D-Charges / Breaker Pistol, DA CCW. (0.5 | 50)
FATHER-KNIGHT Spitfire / Breaker Pistol, DA CCW. (2 | 50)
AUXILIA Combi Rifle + AUXBOT_1 / Pistol, Knife. (0 | 14)
  AUXBOT_1 Heavy Flamethrower / Electric Pulse. (- | 4)
BOUNTY HUNTER Boarding Shotgun / Pistol, Knife. (0 | 13)
BOLT Combi Rifle + Light Shotgun, Drop Bears / Pistol, Knife. (0 | 25)
CROC MAN (Forward Observer, Deployable Repeater) Combi Rifle, Antipersonnel Mines / Pistol, Knife. (0 | 32)
TRAUMA-DOC Combi Rifle  / Pistol, Knife. (0 | 14)
PALBOT Electric Pulse. (0 | 3)
PALBOT Electric Pulse. (0 | 3)

6 SWC | 292 Points

Open in Infinity Army


dans le lot, je voulais absolument jouer des pères chevalier que j'aime beaucoup, le croc pour avoir un peu de surprise, le reste c'est parce que j'ai / j'aime les figs.



traumatisé par mes précédentes parties où je me suis beaucoup fait dépouiller en tour réactif, je ne mise pas trop sur les ORA pour gagner, mais je pars sur une optique conservatrice/prudente visant à me garder des troupes et donc des ordres pour pouvoir faire des choses à mon tour. stratégie qui ne s'avérera pas très payante sur le week-end, en raison des scénars qui sont nettement plus exigeants que pour les mini-tournois lyonnais plutôt axés poutre.





1ère partie, contre ayadan : il a une grosse FT d'ordre militaire, hospitalier HMG toussa.. et un seraph plus quelques poms-poms (2 fusiliers et un ingénieur). il a le premier tour.

n'ayant pas trop de pièce d'ORA à part le nisse et dubitatif sur sa capacité de survie face à une HMG à bonne portée et les bonus de FT, je décide de déployer tout le monde caché et/ou couché... ce qui laisse son seraph avancer tranquillement jusqu'à mes lignes. je le laisse dépasser mon croc-man qui est vers le milieu de table en déploiement caché.

*** à ce stade, j'hésite très fort à sortir le croc, poser le répéteur en ORA, et compter sur le père chevalier pour hacker en réactif au tour suivant, mais le gros mouvement du seraph me fait penser qu'il est capable de sortir de la zone de hacking sur son 2ème mouv' et donc pourrir ma "stratégie". du coup, je m'abstiens.

le seraph arrive dans mes lignes, son auxbot aussi pour un tir croisé. l'orco riposte, le bounty hunter et le palbot esquivent le coup de lance-flamme, et je révèle le croc pour fusiller l'auxbot de dos tout en tentant de le hacker au passage.

l'auxbot y passe, mais l'orco aussi (inconscient), et c'est la merde car c'est mon lieutenant. le bounty hunter profite de son esquive pour se relever face au seraph, il a l'avantage d'un muret et du panzerfaust qu'il a gagné à la loterie.

le bounty hunter fait son taf, le seraph est obligé de cramer 3 ordres de plus pour l'abattre, le bolt arrive à jeter une mine. le palbot dont tout le monde se fout passe son temps à essayer d'esquiver / engager le seraph sans succès. le seraph finit par prendre le drapeau et repartir. entre la mine et le croc qui tire dans le dos, le seraph est amoché en repartant et à cours d'ordre il s'arrête en milieu de table.

à mon tour, je commence en perte de lieutenant, ce qui est la merde. seul le bolt me fournit un ordre régulier.

je commence par la trauma-doc qui me relève l'orco, yabon. et ça fait un classifié au passage. l'orco prend un ordre grâce à un command token et mitraille le seraph. paf le voilà couché, c'est déjà ça de fait.

le nisse se redresse avec l'intention de finir le seraph (depuis le temps qu'on me dit qu'il faut finir les REM/TAG car 2 niveaux d'immobilisation tout ça tout ça...) mais ayadan révèle un TO réactif... je distribue mes tirs dessus et le couche pour l'occasion, mais cela m'empêche d'abattre définitivement le seraph (car pas assez d'ordres réguliers)

le reste des troupes avance, chacun avec son propre ordre irrégulier, l'auxilia + auxbot essayant de prendre le milieu de table mais étant trop court pour aller jusqu'au drapeau.

je nomine le père chevalier spitfire comme nouveau lieutenant. il est sur un flanc assez avancé, je me dis qu'il aura peut-être besoin d'un ordre pour aller à la chasse, et qu'il est assez peu exposé pour l'instant.

à son 2ème tour, ayadan décide d'utiliser sa FT pour fumer le nisse et pouvoir aller chercher le drapeau, mais cette opération se révèle plus coûteuse en ordres que prévu (le nisse survivant miraculeusement à un coup de panzerfaust dans les gencives après avoir fumé la HMG), le crabbott sort du TAG et file avec le drapeau, mais se reçoit un coup de lance-flamme dans le dos et décède, laissant le drapeau à terre. ayadan est alors à court d'ordres.

à mon tour, j'ai enfin tous mes ordres. l'auxilia + auxbot décident d'aller taquiner la FT à coup de lance-flamme, stratégie ô combien puissante jusqu'à ce que j'apprenne qu'ils ont tous 17 de DEF... scrogneugneu.

on est à court de temps de jeu, donc pas sûr de faire un 3ème tour. j'envoie le père à spitfire tuer la FT mais ce n'est pas suffisant, il me faut trop d'ordres et je n'arrive pas à arriver au drapeau.

fin de la partie, je gagne 1-0 grâce au classifié alors qu'un 3ème tour m'aurait sûrement été fatal au niveau des objectifs du scénar.


conclusion : ne rien exposer ou presque permet de faire un "vrai" premier tour, mais laisse trop de champ libre à l'adversaire surtout s'il a une grosse pièce mobile. sans la résistance héroïque du bounty hunter, il aurait pu faire un aller-retour au drapeau en 1 tour sans que je lui oppose d'ORA systématique. Sinon, je me suis déployé sur toute la largeur de la table, alors que l'unique drapeau au centre est l'unique moyen de gagner sérieusement. il fallait donc je déploie plus de troupes de manière à faire une zone de mort au centre et obliger mon adversaire à rentrer dans un jeu d'attrition au lieu de faire un aller-retour express.





Hors ligne schlaf

  • Néo Humanoïde
  • **
  • Messages: 133
    • Voir le profil
Re : debrief merovingian satellite
« Réponse #1 le: 24 avril 2018 à 15:25:01 »
2ème partie, contre "oups" qui joue haqqislam... tarik, des gens à panzerfaust et lance-missile, du drone et du hacker, je connais pas suffisamment la faction pour bien tout piger mais au moins y'a pas d'assassin dans ma zone de déploiement.

scénar rescue, ça paraît difficile surtout vu la configuration de la table. je tire un classifié super dur (réussir un jet de vol à -3 avec un hacker, resettable = 1 chance sur 6 de le réussir pour chaque ordre dépensé à ça).

mon bounty hunter gagne un fusil de sniper. super, il devait utiliser l'enfilade de bâtiments pour aller à l'assaut avec son shotgun...

j'ai le premier tour, mais en face il y a du panzerfaust et une zone de saturation centrale, les oppos me paraissent assez foireuses (en gros, j'ai un sniper à rafale 1 contre panzerfaust rafale1, ou HMG rafale 3 mais c'est mon lieutenant et le profil du panzerfaust ne me permet pas de me dire que j'encaisserai à coup sûr). du coup, je décide de remonter par les côtés dans les bâtiments, et c'est à peu près tout, sauf le bolt qui balance 2 dropbears pour réussir à en placer une de manière à couvrir un des civils assez accessibles de mon côté. mon chevalier hacker s'avance vers le centre de table, mais ne peut prendre de couvert car un couillon de civil y est placé. sur ma droite, l'auxilia et son bot entrent dans un bâtiment. je mets tout ce que je peux en tir de supression avec un ordre coordonné.

oups commence par latter mon nisse avec un lance-missile (après une tentative initiale au warcor qui se termine pas terrible pour le journaliste). paf. le nisse étant le gardien de but de ma zone, ça l'arrange pas mal, et je n'ai pas trop de pièces défensives en bonne position. il pose un drone devant la porte pas où je comptais faire sortir le père spitfire et son pote bounty hunter et le booste à coup de programme. du monde avance gentiment derrière le bâtiment central, dont tarik, et il dévoile un pion TO vers la porte de sortie du bâtiment où j'ai l'auxilia.

mon 2ème tour, je révèle mon crocman pour déployer un répéteur dans le bâtiment de gauche (côté drone adverse) et hacke le drone avec le père chevalier (l'immobilisant).

puis j'ouvre la porte avec l'autre père (pas confondre avec le nôtre père!) pour maraver la gueule au drone... j'ai un plan diabolique : le panzerfaust est derrière le drone, il a un petit socle, donc il est intégralement caché. réflexe de warmachine (les gros socles cachent les petits), mais en fait le drone est S1 donc le panzerfaust voit très bien le père. grand moment de solitude!

après hésitation, je rafale tout sur le panzerfaust que je réduis en purée, le drone reset. il me semble que je dois le re-hacker avant de lui faire sa fête. c'est quand même pratique le hack à distance, même si ça gloutonne de l'ordre.

à cette étape, je suis assez content d'avoir déjoué l'embuscade, je me dis que je suis au top. je pense aller cramer des gens avec mon auxbot, mais en ouvrant la porte qui m'amène à mes cibles, j'offre un ORA au jeton camo qui me bute l'auxbot. zutre.

je mets du monde en tir de suppression, et je finis là.

de son côté, il tente de hacker mon père chevalier à spit, s'y reprend puis réussit à m'immo. là-dessus, un coup de panzerfaust heureusement encaissé par l'armure et qui me permet de reset, et de me recacher un peu. un pignouf lambda vient ouvrir des portes pour donner une ligne de vue à tarik sur mon centre, mais le père chevalier hacker l'attend fermement en tir de suppression. quelques échanges d'amabilités plus tard, chacun reste à un PV.

3ème et dernier tour. ayant réussi son classifié (en soignant le warcor), il mène de peu, mais faut que je me bouge.

je sors mon lieutenant de son trou et arrose les 2 pompoms du côté du père spitfire, j'en couche un et force le 2ème à se coucher (j'apprendrai plus tard que c'était le lieutenant). j'envoie le spit à l'assaut, et là c'est le drame : il y a une ligne de vue sur tarik à travers 2 fenêtres, qu'on n'avait pas vu jusque là... sauf que je suis déjà sorti du couvert et il est en tir de suppression. l'oppo est gagnable, mais il fait un 1 qui est un critique (fatalité N2), et mon père y passe.

je ne peux pas faire mieux qu'envoyer mon croc vers l'avant pour poser une mine en espérant qu'il la déclenchera en venant chercher des civils..

côté hacker, je tente mon classifié, mais un jet à 10 contre un reset à 14, c'est chaud et rien ne passe. j'y perds le tir de suppression au passage.

à son 3ème tour, tarik arrive enfin à tuer le hacker, rush dans ma zone prendre un civil. et paf la mine, celle du bolt au premier tour. mais il y survit, le bougre, et ramène un civil.

défaite.

conclusion : encore une fois, pas évident de défendre sa zone avec des figs trop cachées. la contrepartie à 10 ordres, c'est que si on les perd vite l'adversaire a vraiment le champ libre (plus d'oppo, et pas d'ordres suffisants pour riposter). sur ce scénar, un TO infiltré de plus m'aurait sûrement bien aidé.

je note que la zone de saturation centrale est très pénalisante pour les snipers en attaque, et que la HMG sur le lieutenant est trop dangereuse pour vraiment jouer offensif.

Hors ligne Ayadan

  • Néomancien
  • ***
  • Messages: 852
  • Partisan de la guerre blindée
    • Voir le profil
Re : debrief merovingian satellite
« Réponse #2 le: 24 avril 2018 à 15:45:48 »
Yop, j'en profite pour faire un petit retour sur cette partie également: 
De mon côté: 
J'ai fait plusieurs erreurs grossières : 
- Mauvais compte dans tes points (je connaissais pourtant les prix de quasiment tout le monde par coeur...) m'a fait croire que tu avais un Suisse à la place du Croc
- J'aurais dû être plus méthodique avec mon Seraph. Quitte à devoir revenir au tour 2 pour prendre le drapeau. J'ai un peu trop fait l'enfant et j'ai trop misé sur la haute valeur d'armure et de tir du TAG. 
- Ma fireteam n'était pas bien placée pour passer à l'attaque au tour 2. C'est aussi pour ça que mes chevaliers se sont faits crucifier par ton Nisse (en-dehors de tes bon jets de dés). 
- J'aurais dû garder mon Sergent caché et tant pis pour les points sur le Datatracker.
- Je n'aurais pas dû nommer le Seraph Datatracker. Ca m'a fait faire encore plus de bêtise au tour 2. 

De ton côté: 
- Il aurait été plus intéressant pour toi que le Croc se serve de sa flash pulse plutôt que de son combi. J'avais décidé de l'ignorer car tu décidais à chaque fois de tirer avec ton fusil plutôt que d'essayer de m'aveugler (ce qui avait le plus de chance de passer vu que tu as une VOL de 13 contre un TR de 12 et que j'ai PB 6 contre BLI 7). 
- Pour le Nisse, je pense que tu avais bien fait de le cacher. Dans mon expérience personnelle, les Snipers avec VMS sont meilleurs en tour actif que réactif. Certes, le Nisse a aussi un Mimétisme mais tu tomberas souvent sur des pièces lourdes dans les listes qui sont faites pour éliminer ce genre de gêneur. Même mon Hospitalier HMG avait statistiquement l'avantage lors de l'affrontement. Cette fois-ci, ça n'a pas été le cas mais ça ne veut pas dire que ce sera la majeure partie des cas. Prudence donc avec lui!
- Attention à comment tu bouges tes pièces. La chance a voulu que je ne te fasse aucun dommage en réactif mais ça n'a pas dû se généraliser tout au long du week-end. Tu as tendance à ne pas trop encore savoir quelle pièce est la mieux faite pour telle ou telle circonstance et du coup tu avances un peu au hasard. Ca viendra avec l'expérience mais essaie de connaître déjà théoriquement les points forts et faibles de tes troupes pour prendre la bonne quand tu as bien fait le tour de la situation. Le Père-Chevalier Spitfire était une bonne idée mais il aurait dû consommer tous les ordres de ton tour pour t'assurer une victoire majeure. 

Attention aussi au déploiement. Je n'avais pas prévu de Montesa LGL mais ton déploiement serré aurait rendu plus que rentable un tour entier passé à envoyer des grenades en spéculatif sur tes troupes fragiles. 

Hors ligne sco

  • Bureau AEGIS
  • Néocréator
  • *
  • Messages: 3561
  • HaqqIslam
    • Voir le profil
Re : debrief merovingian satellite
« Réponse #3 le: 24 avril 2018 à 15:50:09 »
Citer
je commence par la trauma-doc qui me relève l'orco, yabon. et ça fait un classifié au passage.
...
fin de la partie, je gagne 1-0 grâce au classifié
un traulma doc qui fait gagner une partie...
Même le plus misérable médecin de l'humanité peut être utile ;D

Hors ligne schlaf

  • Néo Humanoïde
  • **
  • Messages: 133
    • Voir le profil
Re : Re : debrief merovingian satellite
« Réponse #4 le: 24 avril 2018 à 16:00:33 »
Citer
je commence par la trauma-doc qui me relève l'orco, yabon. et ça fait un classifié au passage.
...
fin de la partie, je gagne 1-0 grâce au classifié
un traulma doc qui fait gagner une partie...
Même le plus misérable médecin de l'humanité peut être utile ;D

bon, ça m'a quand même coûté un command-token, parce que réussir du premier coup ç'aurait été trop beau...

quand je pense que même le drones ont une meilleure VOL  :'(

on se demande pourquoi c'est le doc qui commande le palbot, et pas l'inverse

 

//TODO Delete next line for Theme v203 compliance?