Nouvelles: Independant Forum for the french community of Infinity the game. For the English forum press here: https://forum.corvusbelli.com/

Auteur Sujet: CR Open de Lyon 2010  (Lu 8320 fois)

Hors ligne pi-well

  • Le Pasteur Ludique
  • Warcors
  • Néoterrien
  • *
  • Messages: 1578
  • Tout est négociable
    • Voir le profil
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #20 le: 13 juillet 2010 à 22:35:31 »
Niko tu oublies l'EVENEMENT du dimanche matin

celui qui ta LARGEMENT avanté pour toutes les parties de cette journée !

;)
C'est quand un moustique se pose sur une de tes testicules
Que tu réalises que tout ne peut pas être résolu pas la violence

Hors ligne KMO

  • Bureau AEGIS
  • Néomancien
  • *
  • Messages: 467
  • Sans jet critique, la tactique n'est rien!
    • Voir le profil
    • Les Croisés de la force vous attendent ici :
Re : Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #21 le: 13 juillet 2010 à 22:40:59 »
Au fait, tu as tigé ton Caskuda  ;D ???

imagine toi que non et qu'il n'y a pas eu de casse sur le retour (entout cas, vivement que l'on rejoue ensemble... Montpellier? ^^)
Le septisor, c'est bon mangez en!!! (nombre d'amateurs conquis en open: 11)

Weyland Yutani: nous agissons pour un monde meilleur sur Paradiso et dans toute la sphère humaine...

Les Croisés de la force : https://www.facebook.com/LesCroisesdelaForce/

Même si le jeux est une affaire sérieuse : un jeux reste un jeux (à mediter...)

Hors ligne nikopano

  • Huggie les bons tuyaux
  • Bureau AEGIS
  • Néomancien
  • *
  • Messages: 432
    • Voir le profil
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #22 le: 13 juillet 2010 à 22:49:36 »
Il est vrai que j'ai oublié de remercier l'oiseau qui, dimanche matin, à fait un critique et à réussit à me chier sur l'épaule alors qu'il était en plein vol!

Drakaa

  • Invité
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #23 le: 13 juillet 2010 à 22:55:54 »
Je suis témoin d'un évènement similaire au sujet d'interstellar... si ça se trouve c'était le même oiseau  >:D

Seb Cabrinha

  • Invité
Re : Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #24 le: 14 juillet 2010 à 09:07:28 »
imagine toi que non et qu'il n'y a pas eu de casse sur le retour (entout cas, vivement que l'on rejoue ensemble... Montpellier? ^^)
Pas de souçis, normalement pour Montpellier il y a de grandes chances pour que je sois là  ;D

Il est vrai que j'ai oublié de remercier l'oiseau qui, dimanche matin, à fait un critique et à réussit à me chier sur l'épaule alors qu'il était en plein vol!

Ouai j'avais oubliè ça aussi, beau tir du pigeon  ;D

Seb Cabrinha

  • Invité
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #25 le: 14 juillet 2010 à 09:49:28 »
J'ai enfin réussi à mettre les photos, mini-ola en l'honneur de moi "waouououw"  ;D
Désolé si j'ai loupé quelqu'un, mais quelques fois ça allait vite et mon appareil n'a pas suivi  :o (ou c'était peut-être moi qui ne suivait pas  :P)
A +




































Interstellar.Fugitive

  • Invité
Re : Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #26 le: 14 juillet 2010 à 11:53:47 »
Je suis témoin d'un évènement similaire au sujet d'interstellar... si ça se trouve c'était le même oiseau  >:D

Moi qui pensait que suite à l'attaque de ma chaussure par cet odieux volatil, j'allais gagné des matchs, je fut fort déçu et depuis j'ai déclaré la guerre totale, ouverte et illimité aux pigeons à travers le monde!
A mort! >:D


P.S. Merçi Seb et Takezo pour les compliments

Hors ligne Toshi

  • Néomancien
  • ***
  • Messages: 734
    • Voir le profil
Re : Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #27 le: 14 juillet 2010 à 14:27:52 »
j'ai des tas d'idées qui germent dans mon esprit pour changer tout ca

tu croyais que ça allait passer inaperçu entre deux salves de 40 photos ??? :)

genre passage à 400-450 ?  >:D
ouais bon ben un bon coup de genoux dans les couilles tu vas voir james bond par terre avec un coup de tatane dans la gu eule ce qu'il va devenir !

Nod

  • Invité
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #28 le: 17 juillet 2010 à 15:27:58 »
Avant propos : désolés, ce cr est vraiment très long, j'ai du le couper en 3 parties pour qu'il puisse passer.

Oyez ! Oyez ! Peuple de la sphère humaine, et accessoirement les quelques extra terrestres perdus sur Paradisio,  votre serviteur va vous narrer les palpitantes aventures qui se sont déroulées à Lyon le week-end dernier.

A tous ceux qui ont à la fois, mauvais fond et le courage de me lire jusqu'au bout, je vous promet du sang, des larmes et pas forcement la victoire à la fin. Je le ferais avec toute l'honnêteté intellectuelle qui me caractérise et surtout sans aucun once d'exagération. Ce n'est pas mon genre.

Or, dans cet exercice, je risque d'être confronté à un grave soucis : j'ai passé un très bon week-end et tous ceux que j'ai rencontré et qui ont la gentillesse de m'adresser la parole, étaient fort sympathiques. Il va donc falloir que je me force un peu pour déverser sur mes partenaires, toute la bile que mon public attend avec impatience.

Nous voici donc à Lyon, du moins à Bron, cité d'une laideur rarement égalée qui n'avait guère changée depuis l'année dernière où nous avions cru que Ceausescu avait survécu à son exécution et s'était recyclé comme architecte. Une horreur.
Il y avait quelque chose d'impie et blasphématoire dans cet endroit où tout était conçu pour flatter le laid et l'uniformité. C'était intensément vilain et dérangeant, définitivement rebutant. Toutefois comme notre présence s'est limité à la salle de jeu et à l'hôtel, notre santé mentale ainsi que notre sens du bon goût a pu être épargné. Épargné, épargné, c'est vite dit... parce que si le décors ressemblait plus à 28 jours plus tard, quelques participants, eux, auraient volontiers fait figurant dans le film éponyme.

Vous avez déjà vu la tête de Darkdoji ? Celle de Cedwfox ? Le premier est le double maléfique de Melville Cooper dans le terrifiant film de Michael Curtiz, avec tous les attributs adéquats (bouc de méchant de cape et d'épée, regard chafouin et vraie volonté de nuire à ceux qui n'ont pas rendu leur liste à temps), le second est une sorte d'étrange syncrétisme entre Jean marie Messier et Landru, mais en beaucoup moins charismatique. Et c'est ce couple infernal qui était désigné pour nous accueillir, nous arbitrer, voir, ce que je soupçonne, de nous voler notre âme si nous n'étions pas assez vigilant. Si on venait à me raconter qu'ils ont profité de la chaleur accablante, feintant la prévenance en nous offrant des bouteilles d'eau, pour nous soutirer notre ADN, pour qu'une fois le tournois passé, ils puissent se réfugier dans la Dojicave dans l'espoir de fabriquer des clones maléfiques pour dominer le monde, je ne serait qu'à moitié surpris.
Par chance, nous avions amené dans nos bagage notre ami sixpiedsousterre, pour contrebalancer un peu cette présence obscène et maléfique. Et il eu du travail.

(Là, je suis à peu près sur que si l'année prochaine je présente encore mes listes en retard, je ne pourrais pas vraiment compter sur la mansuétude des officiels, une idée, comme ça...)

Nous autres montpellierains, qui représentons tout ce qui est bon et juste dans une communauté dominé par le profit et le cannibalisme, sommes venus porter la bonne parole à cette masse molle de chair flasque et d'ignorance crasse dont vous êtes, en tout bien, tout honneur, les principaux constituant, lecteurs attentifs. Pressentant la forte opposition mââtique que nous allions devoir affronter, nous sommes venu en force, pas moins de 10 personnes sur un total de 25.
Pour ma part, j'étais très content de constater combien Infinity marche bien chez nous et combien nous arrivons à motiver les gens pour un déplacement aussi hasardeux dans des régions où la consanguinité et l'absence de l'application de la loi du 28 mars 1882 sur l'instruction obligatoire ont fait des ravages.
… quand je dis nous arrivons à motiver les gens, c'est un nous pas du tout inclusif, parce que croyez moi, il me faut une sacrée dose d'affection pour vos imperfections pour parvenir à me motiver à sortir de chez moi.

Je m'aperçois qu'au bout d'une page de texte, je ne vous ai pas encore parlé du jeu, des aventures épiques et des gros fou rires, me livrant à une critique, certes sobre et scientifique, de la population Lyonaise en général et de la communauté d'infinity locale en particulier. Mais quand on a un peu de fascination pour l'anthropologie, comme c'est mon cas, on résiste mal à l'envie de faire partager sa passion.

Toutefois, revenons à nos moutons explosifs.

Cette année, comme pour Dijon, nous devions proposer 3 listes différentes pour jouer lors des 6 parties du tournois. C'est une idée qui en vaut une autre, pas d'avis sur cela. Que ce soit ça ou les listes en 450 points, au final, ça ne change pas grand chose.
Les scénarii étaient pour la plupart connus, nanobola, pirate bays, évacuation, mais également quelques nouveaux scenarii firent leur apparition : émeutes, transport blindé et bornes électriques(déjà joué à Dijon).
Je n'ai pas particulièrement d'avis sur les scenarii (mentit-il effrontément). Tous sont des habillages plus ou moins réussit pour éviter que les parties ne se limitent à une poutre sans intérêt, mais dans leur nature certains sont plus ou moins facile à réaliser.

J'avais donc constitué 3 listes, une liste standard avec salamandre, 2 réaction totale et ma horde de spécialistes derrière, une liste sensée être prévue contre ariadna et une liste nimportnawak avec deux tags.
Je n'aurais joué les deux dernières listes qu'à la première et la seconde partie, avec assez peu de succès d'ailleurs. Ma liste de base reste, à mes yeux, ce que je sais le mieux jouer et ce qui me donne le plus de satisfaction... autant qu'elle fait pleurer mes adversaires. Une bonne liste donc.

Ronde 1 : un peu de patriotisme mérovingien ne peut pas nuire (sauf aux nomades)

Mon premier adversaire est Sam, et nous jouerons le scénario émeutier.
Je n'avais pas eu le plaisir, jusqu'à lors, de jouer contre Sam qui restait pour moi un personnage lointain, Lyonnais (avec toutes les tares pré citées, y compris le cannibalisme) et pour m'empêcher à jamais de l'aimer, joueur ariadna.
Sam, de près, c'est une sorte de Mister T. blanc, avec un Teeshirt bien trop petit pour lui qui souligne, s'il le fallait, que son tour de bras est largement supérieur à votre tour de tête. Un physique qui vous incite à la politesse si vous avez quelques velléités de survivre à cette rencontre.
Mais derrière cet amas de muscle dirigé vers la répression cruelle des plus faibles et un anti communisme primaire, se cache une personnalité très à l'écoute, attentif à ne pas vous blesser, en gros, un gentil, un futur cadre du socialisme réel quand j'aurais pris le pouvoir.
Ainsi, à chaque fois qu'une de mes figurines explosait en plein vol et que je faisais la mou d'un père voyant ses enfants livrés à une milice serbes en manque d'affection, il s'échinait à me rassurer. Parfois, j'avoue, que son incapacité à saisir mon humour second degrés, le laissant penser que je le trouvais cruel et pervers, avait un coté amusant. Quand votre partenaire vous écrabouille, le culpabiliser un peu reste un moyen de rétorsion comme un autre.

Sam joue Ariadna, au sein du milieu Lyonnais, dominé par le couple maudit, enfants de l'enfer, princes du mal et des listes d'armées blasphématoires, les vils Speed et Quantin. On aurait pu croire que baignant dans cette soupe maléfique et impie, il aurait attrapé le plis du joueur de 40k, mais non. Je fus agréablement surpris de découvrir une liste originale, puissante, sans être quichées, avec un thème, une âme, une idée, celle d'une mérovingie éternelle (veuillez à ce moment placer votre main droite sur votre cœur et entonner la marseillaise, je vous prie, individus sans patrie ni Dieu).

En gros son armée se présentait sous la forme d'une fire team de loups garou, deux chasseurs français avec divers équipement, et une horde de métro.
Avec méchanceté gratuite, ne connaissant pas encore Sam, ni ne lui avait encore offert mon amitié, je présentais ma liste anti ariadna (sensée du moins).
Sans vous étourdir sous les détails, cette liste comprenait tout ce que ariadna n'aime pas, 2 intruder (sniper et HMG), pi well, drones à réaction totale, zéros poseurs de mines et évidement les spécialistes associés. Que des trucs sympas pour des gens ne disposant pas de vms.

La table représentait une sorte de station minière, avec ses bâtiments annexes au cœur d'une foret. Le centre de la table était séparée par un long muret lui même enserré par de hauts bâtiments. Les émeutiers était disposés le long de ce mur, mais leur présence dans la partie fut quasiment anecdotique.

Je joue le premier, constitue un centre fort avec deux drones sous la protection de pi well et un intruder sniper. Sur mon flanc gauche se trouve mon lieutenant (une sécuritate) et l'intruder HMG. Deux morlock sont placés le plus en avant possible. L'un d'entre eux avait tiré 20-10 de mouvement sur la table de méta chimie et je comptais bien surprendre mon adversaire avec cette figurine. Enfin, en infiltration, mes deux zéros accompagnés chacun de leurs mines.

Sam cache toutes ses figurines, fireteam et metro en priorité. Seuls ses camouflés prennent positions sur les bâtiments en hauteur. Il tente même une infiltration près de chez moi, mais échouant, il se doit de dévier juste à coté de mon intruder sniper.
J'ai eu de la chance sur ce coup là, car le chasseur ainsi découvert était armé d'un lance flamme qui aurait pu me faire très mal si je n'avais pas commencé.

Mon premier tour se passe à positionner mes figurines, avançant mes drones et pi well vers un meilleur déploiement. Un morlock fonce sur le chasseur qui s'est infiltré trop en avant et le tue. Pi well détecte l'autre chausseur, avec un fusil de sniper. Mon intruder l'execute.
Le morlock lance une fumigène sur l'intruder sniper qui peut désormais s'attaquer à la fire team sans craindre une mauvaise surprise. L'intruder ne voyait qu'un loup garou mais ce dernier résiste. Il finit par tomber, mais sans être définitivement mort.

Il ne me reste plus qu'à avancer mon morlock 20-10 au centre et je conclue mon tour.

Sam joue.

La différence entre nomade et ariadna, c'est avant tout le nombre de figurines. Pour jouer mes 10 figurines, ça ne prends pas un temps relativement long. Les 19 de sam, par contre...

La fireteam est une unité puissante, mais sam craint les réactions soutenus par pi well. Son avance est très ralentie, d'une patience mesurée. Un tir de grande aveuglante fait taire les réactions, qui succomberont rapidement sous les tirs des fusils viraux.
Mon intruder sniper tombera aussi, sera relevé par la daktari, pour être définitivement tué au tour 2.

Sur mon flanc gauche, derrière une cuve d'un produit inconnu, mais sans doute dangereux, un para HMG atterrit, menaçant directement ma sécuritate, pourtant bien dissimulée. Un échange de tir s'opère. Je crois ma dernière heure arrivée, mais la jolie sécuritate tue le mitrailleur d'un critique. Ouf ! Par contre, c'est bien cette mitrailleuse qui mettra fin à mes espoir de sauver mon intruder.

Sam, jouissant d'un très grand nombre d'ordre peut avancer ses unités d'appoint, mais ces derniers sauteront sur les mines des zéros avant de pouvoir approcher les émeutiers.
Enfin, il place sa fire team en évidence, maintenant que les deux drones et le sniper ne sont plus.

Mon tour est plus rapide, car mes ordres fondent comme neige au soleil.
Le morlock 20-10 s'avance sur la fire team déployée comme à la parade et d'un coup de chain riffle en emporte deux. La fireteam n'est plus. Hélas, comme vous pouvez vous en douter le morlock explose en plein vol.
L'intruder HMG éliminera encore un loup garou, mais tombera très rapidement. Le dernier loup garou sera tué par un zéro qui agira enfin.

Sam est alors en déroute, malgré les neuf figurines encore présentes.. Il se concentre sur son médecin pour relever des loup garou, mais la mauvaise disposition de ses groupes l'en empêche.
A mon tour, sentant le temps imparti touchant à sa fin et une sortie de table plus que probable de Sam, je me concentre sur le scénario. Pour se faire je dois convaincre des émeutiers de me suivre. En effet, chez les nomades, nous avons entre 8 et 10 de physique en moyenne. Les seuls qui ont plus sont impétueux donc ne peuvent se synchroniser avec les civils.
Ce sont mes zéros qui, les mieux placés, sont désignés pour cette tache.
Non seulement je loupe mes jets de volonté, mais un émeutier tue un zéro sur un critique.
Je parvient toutefois à en convaincre un, mais trop loin de mes lignes, trop peu d'ordres, font que je ne peut même pas marquer 50 pts.

Le match se solde donc par un nul, mais l'armée de Sam était très sympa et lui plus encore. Je regrette juste d'avoir joué cette liste que je n'aime pas trop pour agacer les ariadnais alors que Sam ne méritait en aucune façon ce traitement.
D'un autre coté, c'est à lui de le dire, cette liste « anti ariadna », n'a pas été des plus efficace non plus.
Sam a bien joué, utilisant toutes les options de son armée. Il ne méritait certainement pas une défaite, donc ce nul m'apparait comme moral et justifié.
« Modifié: 18 juillet 2010 à 12:22:03 par Nod »

Nod

  • Invité
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #29 le: 17 juillet 2010 à 15:28:24 »
Ronde 2 : Ma petite Kantin

Normalement, je devais jouer contre Id au regard de mon piètre résultat mais pour une question de table, on m'attribue Quentin comme adversaire. Je fais la moue, n'ayant pas particulièrement apprécié notre dernière partie et surtout la joie de vivre exubérante du jeune homme, mais je dois avouer que ce qui allait suivre était pleine de rebondissement et d'amusement.
Enfin, quand je parle d'amusement, je parle du mien. Difficile de percer le masque fermé de Quentin dont on a l'impression qu'il vous fait la gueule en permanence et que la seule chose qui arriverait à le dérider un peu serait de lui soigner, à vif, une fracture ouverte de la clavicule.

Quentin a fait beaucoup d'effort pour être irréprochable, me demandant régulièrement mon approbation sur à la fois les règles, mais également son style de jeu et son fair play. Je crains d'avoir troublé le jeune homme par mes propos précédents, ce qui m'a mit mal à l'aise, car je n'aime pas trop avoir une influence quelconque sur les gens.
Donc Quentin, si tu me lis, continue à être comme tu es, ou comme tu as envie d'être, n'attache pas d'importance à ceux qui te disent quoi faire et comment te comporter. Cela vaut pour moi ou pour d'autres qui te pousseraient à jouer la quiche en boucle parce que « gagner c'est tout ce qui compte ».

Nous sommes donc sur nanobola, le scénario que j'abhorre par dessus tout car c'est ce qu'on peut appeler un scénario coprosome (je laisse aux hellénistes le soin de décrypter ce néologisme).

Honnêtement, j'aurais du rester sur ma liste anti ariadna, mais elle m'avait tellement déplu au tour précédent, que j'y renonçais. Ma liste principale ? Elle avait été humiliée par le même Quentin à Dijon, il n'y avait pas de raison que cela ne se reproduise pas. Allez, jouons la nimportenawak liste, avec deux tags pour déconner. Quitte à prendre une branlée autant que ce soit en s'amusant.

Donc c'est une liste avec Salamandre, Lézard lance grenade, deux modératrices lance répétiteur, quelques spécialistes (médecin, horlogère), morlock pistolet d'assaut (ne sortez pas sans eux) et une révérende gardienne en lieutenant.
Contrairement à ce que laisse croire cette présentation, cette liste à bien plus de cohérence qu'il n'y paraît, il est facile de placer ses répétiteurs (trois lance répétiteurs y arrivent sans peine), pour cibler une figurine avec le hacker plus de la révérende pour que le lézard lance grenade puisse s'en donner à cœur joie. La salamandre quand à elle gère le plus pressé.
Le seul défaut, les 7 ordres plus deux irréguliers plus celui du lieutenant, c'est peu.
C'est d'autant faible qu'en face je suis confronté à une liste ariadna à nouveau avec 19 figurines.
Une certaine lassitude me gagne.

La liste de Quentin est composée en gros de deux groupes : une fire team de highlanders menés par William Wallace et un autre avec des dog warrior (du moins leur version à 2 pv). Appuyant ces deux groupes, 3 SAS pistolets d'assaut et 3 Sniper T2 (je crois que ce sont des catérans).
Wallace évite à tout le monde d'être impétueux, laissant l'opportunité aux dogs d'aller chercher les malades en se synchronisant avec eux.
C'est bien pensé, au moins autant qu'une liste de 40k.

Je me permet une digression. Amis ariadnais, vous êtes bien conscient que la présence de William Wallace dans ce jeu n'est du qu'à la prestation de Mel Gibson dans un film à la qualité modeste. Vous jouez donc, par procuration, Mel Gibson... et vous n'avez pas honte ? Moi si, mais pour vous.

Ma petite Quentin joue le premier. Il a placé pratiquement toutes ses figurines cachées, sa station de soin derrière une avancée rocheuse qui l'obligera à faire des mouvements compliqués pour amener ses malades.

De mon coté, je place mes deux modératrices sur un bâtiment, couchées, derrière elle, sur le même toit de ce bâtiment bas, le lézard. La salamandre est à l'abri, mes spécialistes cachés. Seule, sur mon coté droit, ma révérende gardienne va devoir arrêter tout un flanc adverse.

Quentin ,commence avec ses catéran. Leur compétence escalader plus aide à leur placement. Ils commencent à tirer sur le lezard qui va encaisser une grande quantité de tir. Finalement, il explose un catéran, mais doit se mettre à l'abri derrière le batiment sur lequel il se trouvait, ayant perdu 2 pv (le fusil T2 fait mal).
Le second cateran s'attaque alors aux modératrice qui d'un revers de critique élimine le sniper. Un troisième se révèle, paf ! Re critique ! Décidément les modératrices sont déchainées.
Sur mon flanc droit, un sas s'avance et s'en prend à ma révérende. Encore un critique et le sas meure.

Je ricane dans mes dents, ce n'est que justice après la partie de Dijon. Mais hélas j'ai mangé mon pain blanc.

A mon tour, je constate que je n'ai perdu aucune figurine et je dispose encore de mes deux tags. Il est temps d'exterminer tout le monde. Ma modératrice lance un répétiteur sur le bâtiment où se cache Wallace. Ma gardienne le cible grâce à son hacker plus et le lézard commence son pilonnage.
5 tirs à 17 ne toucheront qu'une fois.
Je rappelle à Quentin que grace à sa fire team Wallace dispose de 6eme sens nv 2 ce qui lui permet d'esquiver facilement la grenade.
En gros, un tour pour rien.

Le deuxième tour de quentin vise à ramener des malade avec ses dogs. C'est long, c'est long, très long... mais il en ramène deux.
Le lézard n'ayant rien donné, je lance ma salamandre. N'ayant pas beaucoup lu le scénario, je réalise trop tard qu'on ne peut pas détruire le labo adverse avec un canon hyper magnétique alors je me rabat sur Wallace, qui est le seul que je vois.
Quentin avait écarté au possible sa fire team pour éviter les tirs spéculatifs, mais, se faisant, laissait le chef un peu seul. 15 tirs de canon échoueront tous, laissant deux blessures sur ma salamandre.

Sur le flanc gauche et droit, mes deux morlock s'avancent, l'un tentent de convaincre un malade, mais à nouveau, n'ayant pas trop lu le scénario et ses subtilités, mon morlock échoue, étant impétueux. L'autre s'avance grâce à son 20-10, tue un highlander, mais se présentant devant un volontaire, prend un critique en ora.

Deux tours marqués par des jets particulièrement moisis compensent mes nombreux critiques en ora du premier tour.

Au 3eme tour, Quentin lance un sas contre ma salamandre qui parvient, malgré la faiblesse du pistolet d'assaut à la mettre à 0 pv. Les dogs s'emparent encore d'un malade, souffrent de la contagion, ce qui lui absorbe pratiquement tous ses ordres. Je n'ose imaginer le temps qu'il m'aurait fallu avec mes 7 ordres pour faire pareil.

Mon 3eme tour voit la pilote de la salamandre sortir de son cercueil métallique et tuer le sas, avec beaucoup d'hilarité.
Mon horlogère tente de réparer mon lézard à 1 pv avant de l'envoyer au combat. Eviodmeent, j'échoue mon jet à 15 de vol et je dois prendre encore des ordres pour ramener mon tag à son niveau précédent.

Enfin, Wallace sort de sa torpeur, lance un assaut et tue à peu pres tout ce que j'avais, modératrice, pilote, morlock, etc...
Un dog attaque ma révérende qui va encaisser un nombre incroyable de jets d'armure avant d'esquiver enfin et d'engager le monstre au corps à corps. Le gros chien lève son arme et coupe la courageuse sœur en deux. Mais bon, le corps à corps m'était les deux jets d'armure par ordre... mais bon...

Je ne suis toujours pas en déroute malgré mes faibles effectifs, un lézard, une daktari et une horlogère, mais je ne peux pas espérer grand chose. Le lézard tente d'infliger encore quelques pertes, Quentin étant au bord de la déroute (sur 19 figurines, il n'en restait que 9), mais il échouera par deux fois.

La victoire revient donc logiquement à la petite Quentin. Il n'a pas pas particulièrement eu de chance aux dés, mais à part le premier tour, les miens étaient vraiment ridicules. Mention spéciale à ma salamandre qui n'aura pas réussit à toucher qui que ce soit de la partie malgré un déluge de plombs. Seule la pilote sauvera l'honneur en tuant un sas.
De toutes façons 7 ordres contre 19, je n'espérais pas grand chose.
Mais deux tags c'est rigolos et ça a, au moins, eu l'intérêt de lui faire un peu peur.

Je me suis quand même bien amusé.

Round 3 : Le grand maule.

Un match nul, une défaite, deux ariadnais, j'ai ,un peu l'impression que ce tournois ne commence pas bien. L'avantage lorsqu'on fait des résultats assez minables, c'est qu'on atteint le fond du classement, là où se trouvent des joueurs moins expérimenté.
Le destin, pour le scénario du transport blindé, me place en face de Lobo, qui, de son propre aveux, est un joueur assez novice, d'ailleurs il n'avait jamais joué contre nomade. Le pauvre.

Lobo, au premier coup d'oeil est le frère jumeaux d'un muppets. Vous savez, ces grosses peluches de couleurs vives, un peu pataude, mais ô combien sympathiques. Moralement,... on aurait dit  un muppets, vous savez, ces grosses peluches de couleurs vives, un peu pataude, mais ô combien sympathiques.
En gros, une personnalité très attachante, gentil, humble, une sorte de joueur aridanais lyonnais, mais pas pareil.

Lobo joue AC, une armée qui ne m'a jamais vraiment impressionné, ni même mis en difficulté. Seule, à Dijon, l'armée de Kamau, m'avait vraiment mis à mal, mais avant tout grâce à un avatar invulnérable.
Heureusement, pas d'Avatar cette fois ci. Comme toujours, je suis troublé par le très petit nombre de figurines qui me sont opposé, quelques étranges créatures menées par un carontide. Après les hordes d'ariadnais, ça fait bizarre.

Je décide après deux déceptions, de revenir à ma liste de base, Salamandre, drones à réactions, intervertor et 3 tonnes de spécialistes.

Nous jouons sur une table dont le décors principal est une montagne creusées de ravines avec quelques batiments sur mon coté gauche.
Je joue le second, donc, je cache un peu toutes mes unités. Seul un réaction total monte sur le toi d'un bunker pour tenir mon flanc droit.

En face, Lobo place son équipe également à couvert, voir caché.

Sachant que mon adversaire ne connaissait pas les nomades, je pensais immédiatement à toutes les  horreurs que j'allais lui faire subir, mais hélas la partie s'est résumée à un concours de celui qui a la plus grosse.

Ses guerriers sorciers ouvrent la danse et se font hacher par le réaction total. Il engage d'autres unités, mais le drone tient bien. Ce sera son opérateur vecteur HMG qui en viendra enfin à bout. Mais l'expérience fut douloureuse et Lobo décide de faire entrer son transport de l'autre coté et s'avance avec beaucoup de confiance dans mes lignes.

A mon tour, j'avance mon autre drone derrière un gros vaisseau écrasé et lance un protocole evo contre le transport. Facilement j'en prends le contrôle.
J'avance ma salamandre et ouvre le feu sur le transport, lui retirant 2 STR.

Les tours suivant vont voir le duel entre ma salamandre et le carontide. Ça va durer un bon moment, les engagements seront remportés la plupart du temps par l'extraterrestre, mais à couvert, ma salamandre encaisse tout.
Enfin, à son tour, ma salamandre déchaine toute sa puissance de feu contre le carontide et emporte le duel. Elle engagera la suite d'un morlock qui s'était écrasé sur la défense d'un shavasti sapeur et emporte tout le flanc gauche alien. D'abord prudent, mon transport fonce pour sortir de la table sur le passage d'un tapis de cadavres fumants.

Mais la partie n'est pas finie. De l'autre coté, le transport ac parvient à se défaire de la possession et s'avance vers la sortie. Il sera rapidement paralysé par mes deux hacker. Reste à le détruire alors que ma salamandre est de l'autre coté de la table protégeant la sortie de mon transport.

Ce sera donc l'association des figurines les plus improbables qui soient qui en viendront à bout : un drone réaction, un evo, un zond et un morlock se jettent sur lui au corps à corps. Grâce à ses critiques le morlock déchire les flancs du véhicules m'offrant une victoire totale.

La partie fut des plus plaisantes, surtout grâce à la gentillesse de mon adversaire, mais fut gagnée par la force la plus brute, la salamandre ayant à peu près tout fait.
Pour Lobo, c'est sur, les nomades resteront des gros bourrins.

D'habitude on est plus subtils que ça, mais pour une fois que ça marche...

Nod

  • Invité
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #30 le: 17 juillet 2010 à 15:28:54 »
Partie 4 : le retour de la vengeance de Id

Id est un type cool, mais qui déroute facilement. Il doit avoir une volonté de 8 à tout péter, car il décide régulièrement d'arrêter définitivement de jouer, en général après une défaite. Comme c'est une sorte d'anti Myk, ça lui arrive souvent.
Globalement, je pense qu'il a décidé d'arrêter définitivement de jouer à infinity une douzaine de fois.
A chaque fois, il faut le couvrir d'affection et de câlins pour lui faire changer d'avis. J'aurais été tenté de lever le pieds contre lui, mais cela aurait été lui manquer gravement de respect. Donc, je partais avec la ferme intention de lui fracturer l'égo en mille morceaux.

Je jouais la même liste que précédemment. En face Id choisit une compo avec lance missile, meteor et deux tom cat. Très aérien tout ça.
Le scénario, les bornes électriques, un scénario facile pour les nomades (moins facile que pour ariadna, mais quand même)

Nous jouons sur la même table que celle avec Lobo, mais je joue de l'autre coté. Je place le premier car je gagne le 1er tour. Je place ma salamandre le plus en avant sur la montagne, les deux drones et pi weel sur un monticule sur la droite. Je cache le reste. Mon moran s'infiltre le plus loin possible et se retrouve dans les tranchées creusées dans la montagne.

Id, mesquin place son zéro juste à coté de lui. Il cache le reste sauf son drone à reaction total.

Dès le premier tour, je joue avant tout le scénario. Mes précédentes expériences m'avait montré que le plus tot était le mieux.

J'attaque les vaisseaux de transports de Id, forçant le meteor, grâce à mon répétiteur Evo a atterrir là où il ne faut vraiment pas.
Ma salamandre avance et détruit le météor, détecte le zéro à coté du moran qui, avec une très très grande mesquinerie, pose une mine aux pieds du moran. Ce dernier restera paralysé par cette menace à peu près les ¾ de la partie.

Pi well s'avance sur le coté droit pour s'approcher d'un transformateur. Il s'approche trop d'un pion camouflé, un zéro hacker, qui servira de répétiteur aux intervertor d'Id qui paralyseront sans soucis la poubelle.
Zoé s'approche d'un autre transformateur, en prend le contrôle, puis celui à coté de pi well (un drone paralysé reste répétiteur).
Mes deux morlock s'avancent.
Sur ma gauche, il s'avance dans une tranchée sans trouver d'opposition, sur la droite, je vais titiller le pion camouflé répétiteur. Id se montre trop pressé, se révèle et lui tire dessus. Le pistolet d'assaut fera la différence et j'élimine cette menace.

C'est à Id de jouer, mais je reste confiant. J'ai deux transformateurs, pas de perte et Id est bousculé.
Je n'aurais alors qu'une chose à dire : Ô mon dieu !

L'inconvénient lorsque l'on joue face à un nomade, il faut s'attendre à des drames et celui qui suit fut assez traumatisant.
Id avance son drone réaction le long du flanc de la montagne grâce à sa capacité escalader plus pour échapper à tous les regards. Il s'approche suffisamment pour tenter le contrôle de mon tag. Je m'oppose évidement, avec mes deux hackeuses... et Id passe.
Je regarde les ordres restant de Id, ma salamandre au milieu de mes lignes et mes autres figurines inconscientes de ce qui va leur arriver. Une grosse boule de gomme a du mal à être dégluti lorsque Id se lance dans un carnage sans nom.
Le canon hyper magnétique ecrabouille Zoé et sa copine la daktari. La salamandre se retourne et cherche un truc idiot à faire. C'est tout trouvé pour une figurine en haut d'une montagne : Géronimo !
La salamandre saute et lors de la chute passe devant les deux drones à réaction. Un coup de lance flamme en détruit un et un zond.
Un intervertor caché dans un bunker prend le contrôle d'un transformateur, l'autre intervertor caché derrière un bâtiment l'autre.
Id jubile de me voir en si mauvaise posture, mais je ne m'avoue pas encore vaincu. Lorsque ses deux tom cat débarquent en tenaille pour zigouiller mon intervertor, je commence à reconsidérer cette option. Heureusement, les ordres se font rare et je récupère la main.

A mon deuxième tour, je récupère de suite le contrôle d ema salamandre. La vengeance est terrible, le drone explose sous les tirs. Un morlock arrête un tom cat avant de repartir à l'assaut... rapidement car l'horloger de Id l'arrêtera d'une balle en pleine tête.

La salamandre s'avance et s'agite devant la mine posé par le zéro qui bloque mon moran depuis un moment. Cette dernière explose en larme (pour éviter de tuer le zéro au sol) et parvient à blesser le tag.
Je lance alors mon second morlock dans le bunker où se trouve un intervertor que je pense être le lieutenant, et sa daktari garde du corps.
Ce sera le combat le plus épique de la partie.
Le morlock entre et balance deux tirs de pistolet d'assaut sur les deux figurines. L'intervertor aveugle le morlock avec son hackeur plus et la daktarie encaissera les deux tirs. Aveugle, le morlock engage l'intervertor au corps à corps et le touche, mais à nouveau le hackeur encaissera sur son armure.
La daktari se lance elle même dans le combat et à deux contre un, le morlock parvient à tenir, mais les jets d'armure de Id sont impénétrables.
Il faudra l'arrivée du moran enbfin libéré et de ses deux koala pour que enfin, le morlock remporte la victoire. La daktari attaque à son tour, explose, puis le morlock achève enfin l'intervertor... qui n'était pas le lieutenant de Id.

Avancé, le moran permet à mon lieutenant de prendre le contrôle d'un troisième transformateur.

Id s'accroche, il envoie le lance missile contre la salamandre et lui place un missile en direct. La salamandre résiste. Le morlock débarrasse la salamandre de ce danger, puis le tag élimine la seconde intervertor.
Pi well libérer de ses entraves s'avance et le dernier transformateur tombe, le générateur de Id suivra juste après.

C'est une lourde défaite pour Id, malgré son premier tour des plus prometteurs. Comme Id a eu du succès au dés, m'a bien bousculé, il est content. Moi aussi.

Vous voyez ce que c'est que la vanité. On commence par se demander si on ne va pas lever le pieds pour préserver un ami, puis on se retrouve vite à défendre sa vie face à un adversaire imaginatif et précis.

Id est un bon joueur et seule sa malchance chronique l'oblige à rester dans les profondeurs du classement. Un jour, la chance tourne pour tout le monde. Il vous expliquera alors qu'il ne faut pas sous estimer les nomades.

Partie 5 : Kamau / Nod : la revanche

La victoire sur Id m'a remonté à la fois dans le classement et ma confiance. Je me retrouve face à Kamau.
Ce vil mesquin m'avait bien malmené à Dijon avec une liste semblable, un avatar et ses amis. Je comptais bien lui montrer qui est le boss.

Je connais Kamau depuis déjà quelques temps, de celui où il jouait ariadna et où il avait vraiment du mal face à mes nomades. Avec l'Ac, ,il se montrait plus agressif, mais je restais sur mon impression que l'AC, ce n'est pas le pire à affronter.

Nous nous retrouvons dans une petite bourgade maghrébine, je dirais les quartiers sud de Rabat, un village aux rues très serrées, avec une rivière coulant au milieu. C'était sans doute la plus jolie table du tournois et c'était plaisant d'y affronter la belle armée de Kamau. Le scénario est pirates bay, le scénario le plus facile pour les nomades.

Je rejoue ma liste de base, mais à nouveau, je ne parvient pas à prendre le premier tour. Je crains le pire.

Je place ma salamandre face à l'avatar, bien à couvert. Je n'ai pas d'espoir de l'arrêter avec ça, mais je me dit que je peux encore la cacher à la moindre blessure. Je la couvre par un drone à réaction, lui même protéger par pi well. Je cache mon répétiteur, mon intervertor et Zoé dans les ruelles.
Mon second drone se cache lui aussi, proche d'une borne. Le moran, enfin s'infiltre dans une maison, celle là même où la balise ia de kamau avait atterri.
Les morlock se placent en défense, pour accueillir le probable parachutiste de Kamau.

Kamau commence donc. Son avatar n'ose pas trop avancer et tire de loin. Un critique sur Pi well, un critique sur le drone à réaction, un pv sur la salamandre qui se cache... ça va, il s'en sort plus que bien.
Ses drones à 8 pts prennent position et s'empare de 2 bornes. Kamau joue le scenario, ce qui est normal, mais va lui être fatal (comme quoi ,qu'on est jamais récompensé des bonnes choses).
En gros, à mon tour, je ne déplore que deux pertes. Avec le reste, j'ai largement de quoi emporter n'importe quelle armée.

Le moran monte sur le toit et détruite la balise IA. Il redescend et traverse la rue pour aller se placer derrière le bâtiment qui sert de couvert à l'avatar. En passant, Kamau révèle un shasvasti TO que je crois être armé d'un fusil de sniper. Je le crois car c'est ce que représente sa figurine et surtout parce qu'il loupe le moran.

Mon intervertor paralyse alors l'avatar, la salamandre sort de sa cachette et en une seule salve détruit le tag alien (un critique, 4 touches, ça fait du bien de temps en temps).
Mes morlock emportent les drones à 8 pts, puis les guerriers sorciers. Je prend le contrôle de deux bornes et je met fin à mon tour (c'est fou ce qu'on peut avoir peu d'ordres souvent).

Kamau profite de son hacker morat, de ses œufs pour ne pas être en déroute. Il va prendre son temps pour relever ses guerriers sorciers avec son med tech, puis de prendre une troisième borne. Son To descend de sa position et explose au lance missile le pauvre moran...

...au lance missile... c'est une saloperie de noctifère. Ce dernier continue sa progression et tombe la salamandre, juste à zéro.

Le morlock enverra cette saloperie en enfer, tandis que l'autre continue sa progression sur le flanc droit de kamau tuant tout sur son passage.
Zoé sors de sa réserve et soigne la salamandre, mais cela ne sera pas très utile, il ne reste pratiquement plus rien à kamau. Mon tag éliminera le med tech. Je prend le contrôle d'une nouvelle borne, mais pour avoir le temps de prendre la 4eme, il ma faut un tour de plus et demande à ma morlock très avancée dans les lignes adverses de ne pas tuer le hacker morat.

Kamau essaiera jusqu'au bout de jouer et parvient même à prendre la 4eme borne, mais tout seul, son sort était scellé. Après s'être débarrassé au corps à corps du morlock, il doit s'incliner devant le drone qui me restait.
Grâce à mon répétiteur evo, je prend la dernière borne et remporte une victoire majeure.

Partie 6 : Pat et ses deux tags

Avec cette nouvelle victoire, je progresse de plus en plus. Je sais que Pat est bien placé, peut etre même peut contester le vil Speed. Avec un peu de chance, je me retrouve contre le fils de l'enfer local et peut permettre à Pat de passer devant.
Mais les résultats en décideront autrement, et je me retrouve face à mon ami, qui a eu la politesse de ne jamais avoir réussit à me battre (malgré ses efforts répétés et méritoires).

Darkdoji, caché derrière sa cape, passe alors dans les rangs et nous explique combien nous devons faire pour être placés. Je trouve cette démarche non seulement déplacée, mais avant tout dangereuse, car elle ouvre la voie à tous les arrangements.
Il suffit donc à Pat de me défoncer pour prétendre à la plus haute marche du podium.
Mais pour cela il faudra encore me passer sur le corps, car je ne compte pas disparaitre sans combattre.

Je choisis ma liste standard qui reste sur trois victoires, lui sa liste à deux tags avec Toni comme lieutenant.

Nous jouons évacuation sur une table représentant un centre d'affaire aux hauts bâtiments. C'est une table difficile avec peu d'obstacles mais de taille considérable.

Je gagne le premier tour et me place comme je peux, car j'ai très peu de ligne de vue possibles : un drone de chaque coté, le salamandre et pi well au centre, mes spécialistes restent cachés.
Pat lui, place ses deux tags sur un toit, face à la salamandre. Ce sera une grave erreur de croire que deux petits tags peuvent rivaliser avec une telle machine de guerre.

J'infiltre en dernière figurine mon moran proche des tags ennemis, mais il loupe lamentablement son jet et se retrouve non seulement loin, mais en ligne de vue de Toni Montana.

La partie va se jouer en deux étapes.
La première est une vraie boucherie. Mon intervertor s'attaque aux vaisseaux de transports pan océanien et l'Akalis de pat doit sauter en urgence. Le -9 l'envoie hors de la table dans son propre camp. Bon débarra.
La salamandre s'avance et engage un combat terrible face aux deux autres tag. L'un d'entre eux explose en vol, Toni, grièvement blessée doit se cacher.
J'avance ma salamandre pour faire face à la fire team de pat, puis le reste de mes figurines pour aller occuper les zones d'appel.

A son tour, Pat lance sa fire team qui, contre toute attente tombe ma salamandre. Toni revient, tue un morlock et la pauvre Zoé à l'autre bout de la table. Il s'acharne à faire en sorte que rien ne puisse être soigné ou réparé, mais cela lui prend du temps et il passe vite son tour.

Un premier drone prend place sur une zone d'appel et place une mine. Le second fait pareil de son coté et a une possibilité de finir Toni. C'est ce qui va se passer à mon grand soulagement.

Il se trouve qu'à ce moment, je me retrouve dans une situation gênante. Je n'ai pas de figurine qui dépasse 30 pts et il me faut à chaque fois doubler ma présence pour prendre une zone annexe. Au centre, c'est 50 pts, mais 50 pts, ça correspond à 4 figurines pour moi, pi well ne valant pas un point sans Zoé( du moins ce qu'il en reste).

Il va me falloir donc beaucoup de temps pour déplacer mes figurines, toutes mes figurines, pour prendre les objectifs.
Ce sera la seconde partie de notre confrontation. Beaucoup de mouvement et quelques rares combats.
Je suis calmé lorsque j'envoie mon drone de gauche attaquer la fire team. Je lance 4 dés : un critique à 14... dommage pour pat. Il me regarde, lance ses deux ripostes... 15... critique... arghhh ! Le drone ! Argghh mes chances de prendre ce coin de la table.

A son tour, Pat est en déroute et perd donc l'usage de sa fire team. Ce sera le combat de titan entre les 5 réguliers et pi well (je pouvais l'exposer puisqu'il ne pouvait pas prendre un objectif.
Pi ,welle va tuer les 5 fusiller, puis l'akalis de retour en jeu. DDO, c'est quand même assez bon, même avec 11 en tir et un fusil combi.

La tradition est respectée, Pat n'a pas gagné face à moi et je re chiffre plein de points, ce qui me permet de finir 3eme après le score de Speed et de Quentin qui ont fait exactement ce que leur a indiqué Darkdoji.

Vous pourriez croire, parce que, décidément, vous avez vraiment mauvais fond, que j'insinue que les deux ariadnais se sont arrangés sur le score pour obtenir les deux premières places. Non, ce n'est pas mon genre d'insinuer, je le pense. Mais l'avantage , comme on est pas au tribunal, et surtout quand ce n'est pas si important que ça, il n'est pas besoin de les prendre sur le fait pour être convaincu de la limite de leur honnêteté. Mais, bon, si ça peut leur faire plaisir de « gagner parce qu'il n'y a que ça qui compte », c'est leur problème. Pour moi, une 3eme place, c'est déjà bien.

Par contre, ce qui me gène un peu, ce sont les insinuations de Speed accusant, sans y toucher, Myk de tricher sur ses dés, jugés illisibles. C'est grotesque. Myk est l'une des personnes les plus morales qui soient et mettre son honorabilité en doute est plus qu'une erreur, c'est une faute. C'est d'autant plus une faute que Speed ne saurait a à jamais se croire l'égal de Myk, ludiquement, moralement et humainement.

C'est donc par ce ton un peu grave que je vais conclure ce long compte rendu. Si il est vrai que nous avons passé un très bon week end, rencontrés des gens intéressants, joués avec passion et plaisir, il reste dans toute cette bonne ambiance le goût amer du comportement de ce triste personnage.

A part cela, je remercie tous les participants, y compris les cannibales, y compris Quentin qui certes souffre de vivre dans l'ombre de Speed, mais qui, au moins, tente, réunions après réunions, de s'améliorer à tous les niveaux, de ce fort bon moment.
A celui qui reste : Pfrrrrrr ! (tire la langue)

NB: Speed, si tu a le courage de t'excuser auprès de Myk de ce que tu as dis sur lui et de ton attitude durant votre partie, je suis prêt à reconsidérer mon avis sur toi.

Ps : mon open office me dit qu'il y a 13 pages de correction à faire. J'avoue que j'ai un peu la flemme et je vous ,présente toutes mes excuses pour les fautes qui ne sauraient manquer dans cette longue diatribe.
D'un autre coté, pourquoi me lisez vous jusqu'au bout ?
« Modifié: 17 juillet 2010 à 15:48:57 par Nod »

speed

  • Invité
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #31 le: 17 juillet 2010 à 17:32:37 »
NB: Speed, si tu a le courage de t'excuser auprès de Myk de ce que tu as dis sur lui et de ton attitude durant votre partie, je suis prêt à reconsidérer mon avis sur toi.

Mon CR sur la partie contre myk est certe déplacé mais il n'est que le résultats des paroles de myk à mon encontre lors de notre partie.

Pour tous vous dire ma phrase était :" Excuse moi la prochaine fois pourrais tu lancer ces dés las, stp." (désignant des dés plus visibles) L'homme s'emporte est devient insolent la suite reste logique.

speed

Hors ligne darkdoji

  • Modérateurs
  • Néocréator
  • ***
  • Messages: 3088
    • Voir le profil
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #32 le: 17 juillet 2010 à 18:02:54 »
Citer
La tradition est respectée, Pat n'a pas gagné face à moi et je re chiffre plein de points, ce qui me permet de finir 3eme après le score de Speed et de Quentin qui ont fait exactement ce que leur a indiqué Darkdoji.

pour infos et parce que j'aime pas ce que ça implique, j'ai donné le score qu'a maicamacil, parce que je savais qu'il fallait qu'il fasse le max de point pour battre speed et donc il n'y avait pas de calcul. pour quentin je m'en suis apercu qu'après sa partie (en regardant le score final) qu'il pouvait gagner aussi, résultat, il perd de peu et était plutôt dégouté de perdre le tournoi a 50 pts de victoire près.
Warcor Lyon

et la le Ninja hacker répondit à l'Avatar: bzzzzzzjopj! et celui-ci s'évanouit sous tant de violence ...

lobo

  • Invité
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #33 le: 17 juillet 2010 à 18:54:49 »
Perso, je préfère les surprises. Cher organisateurs conservés les scores entre vous en toute confidentialité.


oni-no-synthol

  • Invité
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #34 le: 17 juillet 2010 à 22:36:53 »
Le CR, pouf pouf, très sympa, à refaire tout ça tout ça.
4em (tout seul ce coup ci, ce qui ne me fait pas retomber à la 5em comme à Montpell, l'année dernière)
Sinon une ombre au tableau, la prise de tête qui va engendrer ( ceci n'engage que moi, prévision façon Nostradamus ) son lot de conséquence néfaste sur l'avenir des opens.  :-\
Sinon
En ronde 1 Takézo:
Après m'avoir éclaté ( et c'est peu de le dire) à dijon je prends ma revanche, sur les émeutiers avec une scène mythique entre 3 karakuri et 1 oniwaban ( ps: le critique au monofilament c'est énorme)  Bonne tranche de rigolade.
2 Nikopano:
Une bonne partie ou l'on constate encore que Nico ne peut pas gagner contre moi ( le destin sans doute ;)) j'espère que sur une éventuelle autre rencontre, les dés seront plus avec toi moi gros. ;D
3 KMO:
On ne s'était jamais affronté, mais on avait picolé, et malgré un dé difficilement lisible on a passé une bonne partie, ou je me suis bien fait éclaté. ( et ouais rien pour gérer un avatar ça fait mal r).)
4 Varanger :
Deuxième affrontement, le premier fut à dijon l'année dernière, je m'étais fait doser, j'ai pris ma revanche, vivement la belle. ;)
5 Speed:
Bonne partie ou je n'ai rien lâché; même si ça n'a pas suffit. Même si le coup des pions prone à coté des mines, autant en amical ok, mais en tournoi... Bref me suis fait doser.
6 Myk:
Jte préfére en ariadnais mon gros, en haqq t'a pas la même niak. :D

Citer
Perso, je préfère les surprises. Cher organisateurs conservés les scores entre vous en toute confidentialité.

+1
Pasque le classement final, au vu des scores finaux, et du résultat de certains match.... Je me pose au même point que Nod, et 6fu. Mais globalement je me suis bien amusé, donc on verra si je suis là au prochain.

speed

  • Invité
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #35 le: 17 juillet 2010 à 22:56:41 »
5 Speed:
Même si le coup des pions prone à coté des mines, autant en amical ok, mais en tournoi...
Je crois pas que se soit interdit ? ???

Speed

oni-no-synthol

  • Invité
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #36 le: 17 juillet 2010 à 23:08:47 »
Une mine ne peut pas faire de compétence courte et encore moins de mouvement, elle ne peut que boum.
Donc non c'est pas possible.

speed

  • Invité
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #37 le: 17 juillet 2010 à 23:15:24 »
Une mine ne peut pas faire de compétence courte et encore moins de mouvement, elle ne peut que boum.
Donc non c'est pas possible.
Autant pour moi alors, désolé :-X même si ton kung shi réussi son jet de BLI ( comme quoi il y a une justice)
J'aurais préféré que tu me fasses la remarque sur le coup ou directement et pas sur un forum 1 semaine aprés.

speed :)
« Modifié: 18 juillet 2010 à 12:32:18 par speed »

Interstellar.Fugitive

  • Invité
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #38 le: 18 juillet 2010 à 10:51:25 »
J'ai pas suivi votre histoire de pion prone et de mines mais il est vrai qu'une mine, pour l'instant, ça ne se déplace pas...

Pour réagir aux propos de l'infamant diffamateur NOD, je veux dire que moi aussi, rassure toi, je n'ai pas aimé te côtoyer ;)
Vil pourfendeur de tout et rien, jamais content des lieux et des gens qui déambulent dans ces lieux!
Reste dans ta cahute de grizzli-hacker mal léché!
[Tirade second degré pour être bien sûr qu'il n'y ait pas de malentendu! Prenez cela comme un défouloir en ORA des horreurs blasphématoires écrites par Nod]

Enfin je dirai que 3 listes à 300 points  c'est mieux qu'une liste à 450 points interchangeable


Hors ligne sam

  • Néo O-12
  • *
  • Messages: 66
  • Ariadna power!
    • Voir le profil
Re : CR Open de Lyon 2010
« Réponse #39 le: 19 juillet 2010 à 12:54:49 »
Salut à tous! Un petit CR pour dire que l'organisation était bonne comme d'hab quoi! Le seul petit hic serait peut-être comme d'autres l'ont dit d'avoir toutes les tables accolées et non numérotées. Les sandwichs du dimanche et la bouteille d'eau ont été bien pratiques et l'ambiance a été excellente. Bref j'ai pris une fois de plus beaucoup de plaisir.
Je remercie donc les orgas et arbitres pour la qualité de l'évenement, et je remercie tous mes adversaires pour les parties jouées.
Bref je ne fais pas dans l'original, mais bon quand on s'amuse bien, on a jamais grand chose de plus à dire.
Je suis venu à ce tournoi avec trois listes méronvingiennes toutes avec un thème différent et adaptées pour des situations différentes. Une avec une FT de loups-garous, une avec trois médecins et un solide groupe de zouaves, et la dernière avec hacker, ingénieur et surtout mes paras chéris.
Les listes choisies étaient plutôt bien adaptées pour les scénars proposés.
J'ai appris également que l'information sur les unités adverses était également très importante, et que cette méconnaissance pouvait coûter beaucoup de points.
Voilà, voilà et à très bientôt à tous autour d'une table! :) ;)

Dieu quand il s'y met, il y va pas avec le dos de la cuillère!

 

SMF spam blocked by CleanTalk
//TODO Delete next line for Theme v203 compliance?