Nouvelles: Pour des raisons de sécurité les liens hypertexte sont bloqués pour vos 2 premiers posts et inactifs pour vos 10 premiers posts merci de votre compréhension.

Fastrad de l'article du blog Aristeia: https://aristeiathegame.com/blog/item/736-axl-and-sophia




Axel et Sophia




Axel se sentait accablé, toujours perturbé après le voyage de plusieurs semaines entre les Confins Humains et San Pietro di Neoterra. Il regarda autour de lui avec un mélange de curiosité et d'attente alors qu'il traversait l'immense chambre, profitant de ses quinze premières minutes d'intimité depuis des semaines. Les deux agents de sécurité privée de la Minescorp ne l'avaient pas laissé seul, pas même pour uriner, et maintenant, enfin, il avait été abandonné dans cette pièce luxueuse, derrière une porte solidement scellée.

La pièce mesurait quinze mètres de long et huit mètres de large, abritant suffisamment d'espace pour un lit dans lequel une famille entière pourrait dormir, ainsi que deux fauteuils, un bureau et un grand fauteuil situé devant un mur nu, où Axel imaginait que des programmes Maya y seraient projetés. Il regarda par l'une des deux immenses fenêtres circulaires qui donnaient accès à un balcon extérieur et fut étonné de la hauteur à laquelle il se trouvait.

Là, il regarda, perdu dans ses pensées, la lumière du matin entrer dans la pièce et illuminer l'or intérieur, créant des paillettes irisées grotesques sur ses prothèses en alliage. Il réfléchissait à la différence entre la lumière chaude et l'air de la planète, brûlant ses poumons à chaque inhalation. Il était impressionné par la différence de vivre dans cette atmosphère, par rapport à sa vie dans les systèmes de survie des Confins Humains, où il avait vécu jusque-là toute sa vie.

Le sifflement de la porte l'arracha brusquement à ses pensées et le bruit de deux talons fins firent irruption d'un pas puissant, poursuivis par une dizaine de personnes qui murmuraient entre elles. Le propriétaire des chaussures fines s'arrêta devant le combattant et lui tendit la main pour une salutation formelle.

- "Je suis Sophia Krutzinger, agent de stars." Axel voulut lui serrer la main mais recula, de peur de lui faire mal. Au lieu de cela, il porta son poing fermé à sa poitrine, la tapotant légèrement, comme il avait l'habitude de saluer ses adversaires. Un geste dont elle ne semblait pas du tout se soucier. "J'ai été embauché par Minescorp pour faire de toi... un Bahadur." Elle murmura le titre et ouvrit fugitivement ses petits yeux bleus vers lui.

Sophia se mit alors à tourner autour de lui, l'examinant de fond en comble comme une bête de foire, s'arrêtant sur chaque détail qui attirait son attention. Elle portait un tailleur habituel de cadre de direction bleu-gris qui brillait à chaque geste nerveux. Ses cheveux blond doré encadraient son visage anguleux avec une coupe en angle descendant à partir de la nuque. Elle ne pouvait s'empêcher de se mordre ou de pincer les lèvres lorsqu'elle fixait ses yeux sur quelque chose, comme si elle cherchait la solution à un puissant dilemme.

A un moment, elle pointa les prothèses que le combattant avait sur ses membres et caressa celle sur son bras gauche avec le dos de son index.

- "Depuis combien de temps portes-tu… ça, Axel ?"

- "Au moins, huit ans je pense." répondit-il en se grattant la nuque.

- "Tu penses ?"

- "Le temps passe très différemment lorsque vous travaillez dans l'espace", dit-il en haussant les épaules.

- "Je comprends." dit-elle, en fixant un point éloigné derrière Axel. Sophia tambourina avec l'index et l'annulaire de sa main gauche sur son menton pointu pendant douze secondes longues et silencieuses. Quand elle sortit enfin de sa transe, elle se concentra sur le mineur spatial, qui regardait la scène avec amusement et confusion.



- " Tu es Axel... mais tu seras Axl, sans le 'e'. Axl... Axl... Steel", prononça-t-elle en faisant fondre le mot dans sa bouche. "Parce que tu es le métal, l'acier, tu es un mineur, la forge, tu représentes le travail le plus dur dans les confins de notre univers. Tu as survécu dans les environnements les plus dangereux pour l'espèce humaine. Tu as été... forgé dans l'espace." Elle sourit pendant un bref instant. "Axl Steel : Forgé dans l'espace." Elle se répéta fièrement à elle-même tout en regardant l'infini du plafond avec des yeux plissés.

Le groupe d'assistants lança un soudain barrage d'adulations à Sophia, qui sembla les ignorer, ne parlant qu'à elle-même. Elle leva une main et tout le monde se tut.

- "Isaac."

- "Oui, Sophia ?" demanda un homme mûr de grande taille, chauve et habillé de vêtements vaporeux éclaboussés de couleurs vives.

- "Je le veux en blanc, avec des accents dorés. Le torse nu, je veux que le public voie que ses prothèses et ce corps ciselé sont réels, mais faites quelque chose avec ces cheveux et cette barbe." Elle les désigna avec un certain mépris du bout de son menton.

- "Est-ce que j'enlève les dreadlocks?"

- "Non, mais enlevez-en un peu sur les côtés. Donnez-leur du mouvement. Par contre Enlevez ces… 'vêtements'", dit-elle en pinçant la chemise d'Axel avec dégoût. "Il est jeune. Je veux qu'il attire l'attention de Cátia. Et qui sait ? Nous pourrions avoir un filon à l'avenir."

Isaac hocha la tête, se dirigeant vers la porte tout en dictant les ordres de l'agent à son comlog.

- "Evie, dans les émissions, je veux des effets sonores métalliques et des étincelles de soudure. Toute une énergie très... industrielle, primitive, brute, libérée d'un coup de poing."

- "Oui, Sophie."

- "Noah, réservez Miyamoto pour deux séances photocall officielles ce mois-ci."

- "Sophie, approcher Miyamoto, Gata ou Wild Bill pour une session impliquera une quantité considérable d'Oceanas."

- "Faites-le." Ordonna Sophia froidement. "Nous devons le vendre comme un rival égal au grand Miyamoto. Et commencer à enchérir pour le temps en Maya-Ads pour les quatre prochains combats."

- "Combien de Prime Time ?"

- "Nous allons commencer par un pour le premier. Nous réinvestirons plus tard."

- "D'ACCORD." Noah quitta également la pièce, absorbé par son comlog. Sophia n'arrêtait pas de regarder Axel tout en organisant ses pensées.

- "Amelia, je veux qu'il soit capable de parler en public dans une semaine. Travaillez sur le niveau d'expression mais n'enlevez pas l'accent. Au contraire... renforcez-le, qu'il soit noté qu'il vient de la dernière frontière connue. Protocole social dans deux semaines."

- "Bien."

- "Langage corporel : je veux que son corps parle à la caméra, qu'il affiche de l'ambition, de la force, de la sécurité. Avec ses implants oculaires, nous ne pourrons pas jouer avec les gros plans en dehors de l'HexaDome."

- "Voulez-vous qu'il ait l'air agressif ?"

- "Non, je ne veux pas d'un mâle alpha. Il vient de loin et le public le rejetterait comme un envahisseur." Elle fit un pas en arrière pour embrasser Axel du regard. "Et ... as-tu vu ce geste qu'il a fait avant avec son poing ? Faites-en sa marque de fabrique, sa signature. Un salut à ses adversaires et au public avant chaque combat, comme le refrain d'une chanson entraînante. Créez un logo avec ça. Demain, je veux un budget pour le merchandising."

Elle tourna la tête vers le groupe :

- "C'est tout pour vous." Elle fit rapidement un signe de tête à Amelia et se concentra à nouveau sur le combattant. "Thomas, réservez un dîner privé avec Marlene dans trois semaines. Comme d'habitude, à son goût. Remplissez l'agenda trimestriel avec les médias, je le passerai en revue demain soir. Nous devons produire un insta-documentaire sur l'Aristeia! Underground à Novyy Bangkok, pour que le public comprenne quel genre de combattant il faut être pour en arriver là. Sans sentimentalité ni plainte. Juste de la compétition et du travail acharné."

- "Tout de suite, Sophie."

L'agent se tourna vers ceux qui restaient, leur lançant un regard hautain qui contenait un ordre déjà compris. Les participants quittèrent précipitamment la suite en échangeant des impressions entre eux. Lorsque la porte se referma, Sophia tourna les talons pour faire face à Axel.

- "Laisse-toi aller et ils feront de toi une star. Concentre-toi sur l'entraînement, et du très dur. C'est la ligue majeure, Axel." Dit-elle en souriant. Le jeune homme se remua de façon inconfortable.

- "Quelque chose ne va pas ?"

- "Je ne veux pas être une star."

Sophie posa ses bras sur ses hanches.

- "Tu ne veux pas être une star ? Et que veux-tu, Axel ?

- "Je veux être libre. Sortez ma famille des Confins et… » Il regarda ses mains de métal comme si de l'eau s'écoulait entre elles.

- "...et avoir des prothèses décentes. Je sais, Axel. J'ai lu ton contrat avec Minescorp. Toi et ta famille êtes des propriétés, des esclaves. Je sais comment les choses fonctionnent dans les confins, ne crois pas que j'ai toujours été un agent d'Aristeios sur Néoterra." Elle fit un clin d'œil. "J'ai de bonnes nouvelles : je peux vous obtenir la liberté que vous souhaitez tant pour toi et les tiens. Et je peux t'obtenir des prothèses organiques. Mais en retour, j'ai besoin que tu fasses une chose, une seule chose."

- "Tout ce qui sera nécessaire."

- "Gagne, Axel. Détruis sans pitié tous tes rivaux dans l'HexaDome. Entraîne-toi jusqu'à ce que tu transpires du sang. Suis mes instructions et celles de mon équipe. Arrête d'être du menu fretin et deviens un requin."

- "Pourrez-vous rompre mon contrat avec Minescorp ?"

- "Je vais t'aider à le faire."

- "Comment ?"

- "Tu peux gagner une fortune, Axel. Tant d'argent que tu pourras acheter ta liberté et faire tout ce que tu m'as dit."

- "Et quel est le piège ? Comment vais-je gagner de l'argent si j'appartiens à la Minescorp ?"

Sophia lécha ses lèvres, victorieuse.

- "Parce qu'il y a deux ou trois clauses dans votre contrat avec Vissiorama qui vont opérer cette magie. Vos employeurs font l'erreur de sous-estimer les autres, de vouloir récupérer leur investissement rapidement, à n'importe quel prix. Et ils l'auront. Il faudrait que les choses aillent très mal pour qu'ils ne le fassent pas. Même si vous étiez réellement mort, ils gagneraient quand même avec les droits d'autopsie. Mais le contrat est révisé après deux ans, et à ce moment-là, vous pouvez le renégocier vous-même. Et c'est à ce moment-là que vous commencerez à reprendre le contrôle de votre vie."

- "Je ne comprends rien aux lois", dit-il, dépité.

- "Mais moi, si."

- "Et qu'est-ce que vous gagnez ?"

- "Toi."

- "Alors je vais juste changer de maître."

- "Un peu, peut-être", Sophia sourit légèrement. "Je resterai ton agent pendant quelques années et ensuite tu seras libre."

Axel croisa les bras.

- "Et comment puis-je savoir que je peux vous faire confiance ?"

- "Oh, tu ne peux pas." Sophia caressa maternellement la joue d'Axel. "Mais quelle autre option as-tu ?"








Vous voulez voir plus d'histoires ? Vous en trouverez un tas dans le récap de pdf d'histoires dans l'univers Infinity :
http://www.bureau-aegis.org/forum/index.php?topic=15094.0

Share on Facebook!Share on Twitter!RedditDel.icio.us

Comments: 0 *

You don't have permission to comment, or comments have been turned off for this article.

Articles dans « Vidéos et Articles Infinity/Aristeia »

Recent

 
 
 
 

SMF spam blocked by CleanTalk
//TODO Delete next line for Theme v203 compliance?